La magie de l’ordre ou la conscience de ce que nous possédons

4 juillet 2017 dans Curiosités 511 Partagés

On dit souvent que l’ordre est le plaisir de la raison alors que le désordre est le délice de l’imagination. Cependant, pour les Japonais-es, l’art d’ordonner un espace déterminé peut également nous obliger à mener une profonde réflexion sur ce que nous possédons et sur le besoin de ne garder que ce qui nous procure des émotions, nous est réellement utile et nous apporte joie et bien-être.

S’il y a bien quelqu’un qui, au cours de ces dernières années, a connu un remarquable succès en nous apprenant à ranger une armoire ou une chambre, c’est sans aucun doute Marie KondoAvec son livre La magie de l’ordre, cette auteure est entrée dans le top des 100 personnes les plus importantes au monde selon le magazine “Times”, rivalisant même dans les ventes avec une autre compatriote, Haruki Murakami.


“L’ordre est le plus bel ornement d’une maison.”

-Pythagore-


Il vaut certainement la peine de dire qu’il y a quelque chose d’hypnotique dans la méthode Konmari proposée par cette gourou des super-ventes. C’est simple, drastique et l’on commence par les plus petites choses pour finir par les plus grandes. Elle nous rappelle surtout que les objets ont aussi une “âme”, qu’il faut leur parler afin de les remercier des “services rendus” et les saluer très solennellement si nous n’avons plus besoin d’eux.

En tant qu’occidentaux, ce point de vue peut nous paraître choquant et même ironique. Nous accumulons tellement de choses, tant d’objets, de souvenirs, de vêtements, de livres et de tonnes de papier que réaliser un tel rituel nous prendrait des années, voire une vie entière. Cependant, aussi curieux que cela puisse paraître, cette vision a captivé le monde entier et, d’une certaine façon, nous a aussi aidé à considérer différemment le nettoyage et le rangement d’un foyer, d’un point de vue émotionnel.

La magie de l’ordre et le stimulus du désordre

S’il y a une chose que nous savons tou-te-s, c’est que les endroits ordonnés et rangés inspirent le calme, la discipline et la droiture. C’est comme si les endroits sans le moindre désordre, d’une certaine façon, nous invitaient à agir en accord avec cette disposition équilibrée. Cependant, et c’est là qu’apparaît un point singulier, selon une étude menée à l’Université du Minessota, les lieux de travail désordonnés, que ce soit en raison des objets ou de la décoration, augmentent la créativité chez presque 70% des travailleur-se-s.

C’est comme si le désordre nous invitait à la nouveauté, à briser l’ordre établi, à trouver de nouveaux stimuli, défis, challenges… Cela signifie-t-il que le point de vue proposé depuis le Japon est erroné… que cet ordre qu’essaye de nous vendre Marie Kondo génère peut-être, en fait, de la soumission, de la droiture et une pensée peu flexible ? Pas du tout. Derrière sa méthode se cache en réalité un aspect qu’il est utile de faire entrer dans nos vies.

La méthode Konmari nous invite à améliorer nos vies à travers la “rénovation” de nos contextes les plus proches et familiers. Cela signifie donc beaucoup plus que se limiter à ranger une armoire ou un salon : il faut en fait nettoyer notre réalité pour trouver un bien-être interne adéquat. Il s’agit d’une cérémonie intime où nous pouvons activer nos émotions, où nous pouvons faire beaucoup plus qu’un simple “katakuze” (nettoyer et ranger en japonais) pour atteindre un plan spirituel.


Marie Kondo nous apprend à être conscient-e-s des choses auxquelles nous nous accrochons et qui ne nous sont pas utiles, ces objets dont il vaut mieux se débarrasser pour laisser rentrer la lumière et la joie autour de nous et, par conséquent, dans nos cœurs.


Les clés de la méthode Konmari

Certaines personnes ont un goût naturel et presque obsessionnel pour l’ordre, et d’autres pour le désordre. Nous le savons tou-te-s. Cependant, le point magique de cette stratégie se situe dans un espace intermédiaire où ces deux forces peuvent s’équilibrer, où nous pouvons nous retrouver et nous sentir à l’aise sans en arriver à ces deux extrêmes. Ainsi, l’idéal est d’ajuster la méthode Konmari à nos besoins et particularités.


“Quand vous organisez totalement votre espace, vous transformez le lieu qui vous entoure ; le changement sera alors si profond que vous aurez l’impression de vivre dans un espace différent.”

-Marie Kondo-


Par exemple, il est clair qu’au lieu de parler aux objets et de les considérer comme des êtres dotés d’une âme, il vaut mieux communiquer avec nous-mêmes. “Je me défais de ce carnet de notes personnelles parce qu’il m’a été très utile et cathartique à une époque où je n’allais pas bien. Maintenant, ma réalité est différente, je vais bien, j’ai tourné la page et je peux lui dire adieu.”

Nous vous proposons de réfléchir aux principaux points suggérés par Marie Kondo à travers sa méthode.

  • Jeter est primordial : nous devons cesser de nous attacher aux choses matérielles.
  • Ne gardez que ce qui vous procure de la joie.
  • Classez par catégories et non pas par zones (nous ne devons pas nous limiter à une chambre en particulier, l’idéal est de commencer par tous les vêtements puis continuer par les livres, les papiers, les documents…).
  • Si c’est possible, faites tout d’un coup.
  • Traitez vos objets avec respect, dites-leur adieu.
  • Les boîtes de chaussures vides peuvent être très utiles.
  • Faites ce rangement tout-e seul-e, vous devez voir cela comme un acte privé.
  • S’il y a une chose dont vous avez du mal à vous défaire, demandez-vous si elle est vraiment utile dans le présent : c’est là que se trouve la réponse.

Pour conclure, le concept d’ordre se trouve, pour Marie Kondo, dans l’utilité, dans le sentiment positif que nous confèrent les objets et dans le besoin de trouver cette harmonie externe qui soit en même temps en syntonie avec notre être intérieur. Une maison n’est pas seulement un espace d’unités de stockage, un foyer est un lieu où doit régner l’équilibre et, surtout, le bonheur.

A découvrir aussi