L'interdit nous attire

Il suffit que quelque chose ou quelqu'un nous oppose le signe "inaccessible" pour qu'il devienne le centre d'attention de tous nos sens. Nous aspirons à ce que nous n'avons pas, mais pourquoi sommes-nous si attirés par l'interdit ?
L'interdit nous attire

Dernière mise à jour : 24 mai, 2022

Depuis la nuit des temps, l’être humain a toujours été attiré par ce qui n’est pas à sa portée. C’est comme si l’interdit se couvrait d’un halo d’attraction irrésistible pour nous. Il s’agit en fait d’une manifestation, disons presque naturelle, qui nous oblige en tant qu’individus à tuer notre curiosité et conquérir plus de liberté.

Dès notre naissance on nous impose des limites morales, éthiques et sociales. Dès l’enfance on nous enseigne ce que nous pouvons et ce que nous ne pouvons pas faire. Ce sont les parents, qui marquent les premiers ce chemin et définissent ces limites que nous ne pouvons pas franchir. Ensuite, la société se charge de développer cette liste d’interdictions.

Notre propre condition d’être humain est ce qui nous pousse à vivre ce que l’on nous refuse car nous avons besoin de connaître l’inconnu et d’évaluer ces conséquences. On transgresse les règles pour ressentir personnellement ces conséquences. C’est le seul moyen que nous ayons de répéter ou d’abandonner volontairement des activités interdites, qu’elles nous soient réellement nocives ou non. Comme le soulignait Oscar Wilde « la seule façon de vaincre une tentation est d’y céder ».

Le défi d’atteindre l’interdit

Lorsque quelque chose ou quelqu’un se présente sous nos yeux avec le signe interdit, il semble immédiatement que notre côté le plus aventureux s’active pour relever ce défi. L’interdit nous séduit et nous attire. Si nous jetons un coup d’œil à notre vie quotidienne, nous pouvons trouver de multiples exemples qui confirment cette maxime.

Il suffit que le médecin nous ait interdit de consommer un aliment pour qu’il devienne le plus appétissant. Un livre éveille notre intérêt s’il a été censuré pour une raison quelconque. Une personne nous attire plus si elle est en couple ou si elle représente un amour impossible. Il est clair que lorsque quelque chose est interdit, notre esprit décide d’y prêter plus d’attention que d’habitude.

Une étude menée par l’université de Columbia, au Royaume-Uni, révèle que le désir de quelque chose d’interdit diminue quand on y renonce en groupe, c’est-à-dire qu’il nous est plus facile de respecter les limites quand on le fait en groupe, que individuellement. Ces découvertes pourraient améliorer les thérapies de groupe pour aider les individus à surmonter certaines habitudes et dépendances.

Cela pourrait vous intéresser …

Cela pourrait vous intéresser ...
Désirs interdits, la différence entre penser et agir
Nos Pensées
Lisez-le dans Nos Pensées
Désirs interdits, la différence entre penser et agir

Nous fantasmons parfois sur des idées qui provoquent des sentiments ambivalents. Nous vous invitons à réfléchir sur la différence entre penser et a...