Les robots sont nos amis

29 mars 2015 dans Curiosités 0 Partagés

Ces dernières années, nos vies ont changé. Ce changement s’est opéré de manière rapide, contraignante et solitaire, ce qui est en partie dû au progrès technique, et au fait que l’on est tous très connectés.

Le problème, c’est que cette connexion est de plus en plus virtuelle et de moins en moins humaine ; on se voit peu, on se touche peu, et on se serre encore moins dans nos bras. Ce qui est devenu commun et fréquent, en revanche, c’est notre interaction avec les robots.

Aujourd’hui, il existe des robots de toutes sortes : certaines machines nous grillent notre pain le matin, d’autres savent quel genre de musique on aime écouter selon notre humeur, etc.

Êtes-vous en train de couper vos liens avec le réel?

Saluer des gens sur le chemin du travail, ça vous arrive souvent ?

Aujourd’hui, les robots font tout. Ils sont partout et sont devenus vos amis, même s’ils n’ont pas l’apparence des robots qu’on peut voir dans les films de science fiction. Ils vous aident à accomplir bon nombre de tâches, sont très efficaces, et ne se plaignent jamais. Vous aussi, vous vous êtes habitués à leur présence ? Quelle est la réelle utilité des robots ?

Voilà une question qu’en ce moment, beaucoup de gens se posent. Cela fait quelques années que le marché des mascottes virtuelles, qui ont connu un vif succès, a été lancé, et depuis, cette question se fait de plus en plus fréquente.

Peut-être vous êtes-vous déjà demandé “Est-ce normal d’adorer à ce point cette machine qui fait telle chose pour moi ?” Ce qui est sûr, c’est qu’on ne pourrait plus vivre sans la majorité de ces machines.

Ces mascottes virtuelles, dont les appareils technologiques font entre autres partie, nous permettent de rester proches de certaines personnes vivant à des kilomètres de chez nous, mais dans le même temps, elles nous éloignent de celles qui sont à deux pas de nous.

Le problème, c’est de savoir si c’est quelque chose que l’on a réellement choisi,  et si c’est vraiment ce que l’on veut.

Comment doit-on considérer les robots?

Penser que les robots servent à tenir compagnie aux humains, c’est un avis discutable. De nombreuses études ont été menées, visant à observer notre comportement et notre réponse face à la présence des robots dans nos vies.

Ces études ont prouvé qu’il n’est donc pas évident que les robots soient vraiment là pour nous tenir compagnie, et que si les robots n’ont pas forme humaine, on ne considère pas que leur fonction principale, c’est de tenir compagnie aux humains.

Mais, en fait, il en va de même dans les cas où ils ont forme humaine, car cela nous fait peur : ce ne sont pas de vrais êtres humains, et pourtant ils sont vivants ! C’est pour cette raison que les robots de compagnie ont une apparence animale.

Les premiers robots ont été conçus à l’image de chats et de chiens, mais ils n’ont pas connu un grand succès car on les comparait aux animaux réels ; ces robots ne se comportaient pas comme des chiens ou des chats, donc les gens préféraient les vrais animaux aux robots.

Les robots qui ont eu le plus de succès sont ceux qui avaient l’apparence d’un bébé dinosaure et d’un bébé phoque. Etant donné qu’on ne connait pas vraiment les habitudes ni les modes de vie de ces animaux, on a accepté ces robots tels qu’ils étaient.
Au départ, ils étaient destinés aux plus petits, pour qu’ils puissent interagir avec eux.

Néanmoins ces robots présentaient un inconvénient de poids : ils faisaient toujours la même chose, et avaient toujours les mêmes réactions. C’est pour cette raison qu’aujourd’hui, on peut télécharger des mises à jour afin de diversifier les comportements des robots.

Cependant, les enfants finissent malgré tout par s’ennuyer une fois l’effet de nouveauté dissipé, et ont donc du mal à se faire à la présence inconditionnelle et monotone d’un robot.

L’empathie et les robots

Faire preuve d’empathie, c’est s’identifier mentalement et affectivement à l’humeur de quelqu’un d’autre. C’est quelque chose que l’on apprend dès notre plus jeune âge. Petits, on observe tout ce qui se passe autour de nous, et en grandissant, on commencer à tirer certaines conclusions logiques.
C’est pour cela qu’il est difficile pour un enfant d’accepter de manière durable la compagnie d’un robot.

Avec le temps, un enfant a besoin d’assimiler les connaissances de son entourage. Par conséquent, s’il a pour animal de compagnie un robot qui fait toujours la même chose, qui n’évolue pas et qui garde la même apparence physique, il aura du mal à prendre conscience de l’évolution de la vie.

Pour les gens plus âgés, c’est différent, car ils sont en mesure d’accepter plus facilement les robots, et sûrement peuvent-ils aussi les intégrer dans leurs vies.
Beaucoup de personnes âgées en maison de repos, se sentent seules, et la compagnie d’une mascotte de ce type, tendre est affectueuse, peut, faute de mieux, être la bienvenue.

Ladrona3-420x293

L’apparence n’est pas suffisante

On n’accepte pas un robot uniquement pour son apparence : l’utilité ainsi que l’aptitude à distraire, voilà ce qui sera pris en compte en priorité.
Pour autant, nous vous conseillons de tout faire pour ne pas laisser les robots se substituer à votre entourage humain, et de toujours faire de la compagnie humaine une priorité.

A découvrir aussi