Les personnes qui parlent peu, comment sont-elles ?

Une personne ne cesse pas d'être intéressante parce qu'elle garde le silence. En moyenne, les personnes qui parlent peu ont tendance à être celles qui finissent par nous surprendre le plus.
Les personnes qui parlent peu, comment sont-elles ?

Dernière mise à jour : 27 juillet, 2022

Il y a des personnes qui parlent peu, qui sont douées pour écouter et qui offrent une complicité à travers leurs yeux. Certains diront qu’elles sont ennuyeuses, que leur problème est la timidité et que passer du temps avec elles est une perte de temps. Or, les personnes de peu de mots peuvent renfermer en elles des mondes incroyables et aussi être ces profils auxquels on peut faire confiance.

Comme anecdote curieuse, on raconte souvent que l’un des meilleurs acteurs britanniques de toute l’histoire était Sir Alec Guinness. S’il était connu pour quelque chose, en dehors de sa maîtrise de l’interprétation, c’était pour varier le timbre et le ton de sa voix dans chaque rôle. Il était un tel caméléon qu’à chaque fois qu’il allait décrocher une récompense, comme l’Oscar pour son rôle dans Le Pont sur la rivière Kwaï, tout le monde était impatient d’en savoir plus sur lui.

Beaucoup attendaient un discours pour entendre sa voix authentique et, finalement, pour se rapprocher de la vraie personne derrière chaque personnage joué. Cependant, Guinness a toujours été un homme de peu de mots. Il récupérait ses prix après un bref et timide « merci » pour disparaître instantanément, alimentant ainsi encore plus le mystère et la fascination.

Au fond, toute personne connue pour son caractère réservé, pour dire ce qui est juste et nécessaire, ne cache pas nécessairement un trouble psychologique ou un comportement antisocial. C’est un trait supplémentaire de la personnalité humaine. De plus, en moyenne, on les apprécie beaucoup plus et elles savent construire des liens sociaux plus forts et plus sains.

Fille faisant le geste du silence pour symboliser les personnes qui parlent peu

Les personnes qui parlent peu : caractéristiques et origines

On dit qu’elles sont « calmes », « réservées », « silencieuses »… Qui parle peu est un oiseau rare dans un monde où, généralement, celui qui parle beaucoup triomphe, est charismatique et attire plus l’attention. On pourrait dire qu’en moyenne, on aime les gens bavards qui disent ce qu’ils pensent et qui, en peu de temps, peuvent nous raconter toute leur vie et mille anecdotes incroyables.

Pourtant, le parleur peut épuiser, tandis que les personnes qui se taisent nous intriguent par leur silence, par leur subtilité communicative. D’une certaine manière, nous avons été habitués à croire que l’extraversion et le verbiage étaient synonymes de succès, que celui qui maîtrisait cette compétence avait des compétences en leadership et même une sécurité personnelle.

Mais, est-ce vrai ? La vérité est que ce sujet est aussi intéressant qu’actuel. L’Université de Géorgie, par exemple, a mené une étude en 2017 pour comprendre le style de leadership des extravertis et des introvertis.

On a ainsi pu découvrir que les personnes les plus réservées ont d’autres outils, compétences et styles de communication qui sont très utiles dans toute organisation. C’est un style de leadership différent qui mérite d’être approfondi.

Découvrons ce qui pourrait se cacher derrière quelqu’un qui parle peu et qui navigue souvent entre les silences.

Introversion et caractère réservé

La grande majorité des personnes qui parlent peu sont des introvertis. Des livres comme « Le leader introverti : tirez profit de votre talent silencieux » de Jennifer B. Kahnweiler nous donnent un exemple de la façon dont ce style de personnalité est de plus en plus à l’avant-garde. Les caractéristiques qui les définissent sont les suivantes :

  • Ils réfléchissent avant de parler.
  • Ils savent écouter, ils réfléchissent à ce qu’on leur dit et ils mettent plus de temps à répondre.
  • Ce sont des observateurs, des imaginatifs et de grands analystes de la réalité.
  • Ils ne craignent pas les contacts sociaux, ils ne sont pas timides mais ils sont sélectifs lorsqu’il s’agit de nouer des amitiés.
  • Ils aiment la solitude.
  • Les introvertis sont minutieux, ils aiment soigner au maximum leurs relations. Ce sont des personnes de confiance et qui apprécient, à leur tour, d’avoir des personnalités solides avec qui partager des confidences.

La timidité et les personnes qui parlent peu

Il y a des gens qui parlent peu à cause de problèmes d’insécurité. Dans ce cas, nous serions face à un type de personnalité marqué par la timidité. Cependant, le fait de ne pas se débrouiller avec facilité dans différents scénarios sociaux ne signifie pas qu’ils finissent par échouer dans la sphère affective ou professionnelle.

Nous savons que des personnages comme Jorge Luis Borges ou Agatha Christie étaient incroyablement timides. Alec Guinness ou son collègue acteur Dick Bogarde avaient l’habitude de vomir avant de monter sur scène. Or, une fois qu’ils y arrivaient et plongeaient dans leur rôle, ils jouaient magistralement. La timidité personnelle limite et blesse, c’est vrai, mais elle est souvent contrecarrée par de grandes vertus.

Barbu sérieux représentant les gens qui parlent peu

La personnalité réfléchie : le calme intérieur dans un monde en évolution rapide

Dans un monde où les gens échangent des idées, des opinions et des pensées presque sans filtre, les personnes qui parlent peu ont un rythme différent. Il y a donc un autre facteur à prendre en compte et qui est lié, ni plus ni moins, à l’approche réflexive.

Il y a ceux qui réfléchissent beaucoup ce qu’ils vont dire à chaque instant. Et puis il y a ceux qui écoutent avec tous leurs sens avant de répondre, qui prennent leur temps car ils communiquent de manière authentique, avec des croyances et des valeurs en main et la vérité dans leur cœur. Ils observent ce qui les entoure, ils sont empathiques, intuitifs et capables de percevoir comment sont les autres et ce dont ils ont besoin.

Tout cela nécessite d’être plus tranquille, de laisser parler les autres, d’être attentif, de regarder, d’étudier… Ce n’est qu’alors qu’ils osent parler à voix haute, en espérant toujours dire quelque chose d’utile et de façon respectueuse. Leur façon d’agir, de traiter les informations et de se développer demande plus de temps et cela les fait restreindre un peu plus leur fluidité communicative.

Pour beaucoup, ce trait peut sembler inhabituel, mais c’est, après tout, une nuance de personnalité de plus. Supposer que chaque personne est unique et que tout le monde n’a pas la capacité de parler de manière agile nous permettra de mieux comprendre le comportement des autres.

Cela pourrait vous intéresser ...
Timidité ou mutisme sélectif ? Quelques clés pour différencier les deux
Nos Pensées
Lisez-le dans Nos Pensées
Timidité ou mutisme sélectif ? Quelques clés pour différencier les deux

Le mutisme sélectif n'est pas la même chose que la simple timidité, et une erreur de diagnostic peut avoir de lourdes conséquences.



  • Clack, Lesley. (2017). Examination of Leadership and Personality Traits on the Effectiveness of Professional Communication in Healthcare. Journal of Healthcare Communications. 02. 10.4172/2472-1654.100051.