Les meilleurs films psychologiques du XXIème siècle

29 avril 2019
Découvrez ici notre sélection de films psychologiques à voir.

Nous allons ici vous présenter une petite sélection de films liés à la psychologie. Il convient de préciser que nous avons voulu nous intéresser aux meilleurs films psychologiques qui ont été projetés sur les écrans lors de ce XXIème siècle.

Se limiter à cette période ne nous facilite cependant pas la tâche. Il faut dire que ce siècle est extrêmement prolifique en termes de films de qualité. Beaucoup, d’une façon ou d’une autre, font réfléchir le spectateur et le font presque participer à leur histoire.

Films psychologiques du XXIème siècle

Dans cette liste de films psychologiques, nous n’allons exclusivement nous focaliser sur ceux qui traitent de ce thème. Nous ferons aussi référence à ceux qui offrent un espace au spectateur pour penser, raisonner et se plonger dans l’argument, comme un protagoniste du film.

Malgré cela, nous passerons sûrement à côté de beaucoup de films psychologiques. Vous pourrez nous en suggérer dans les commentaires. Par ailleurs, il faut savoir que nous allons nous concentrer sur la qualité cinématographique des œuvres, et pas uniquement sur leur contenu lié à la psychologie.

Inception de Christopher Nolan (2010)

Inception est un film du réalisateur britannique Christopher Nolanqui nous fait brillamment rentrer dans les rêves de certains de ses personnages. On y retrouve des acteurs phares comme Leonardo DiCaprio et Ellen Page, entre autres.

Sa principale qualité psychologique ne réside pas que dans son insertion dans le monde du rêve. Ce film inclut aussi des histoires qui nous invitent à réfléchir à ce qui motive une personne à faire ce qu’elle fait ou à la complexité d’un processus de deuil.

Inception est l'un des meilleurs films psychologiques

 

Mullholand Drive de David Lynch (2001)

Il est difficile de qualifier un film de David Lynch. Dans ce cas, Mullholand Drive nous plonge dans un Hollywood cauchemardesque, avec une question principale : que faire quand le rêve se transforme en véritable horreur ?

Ce film interprété par Naomi Watts et Laura Elena Harring s’appuie sur tous les éléments psychologiques de David Lynch.

Le réalisateur ne nous offre pas une histoire linéaire : il cherche plutôt à « éveiller » le spectateur en le maintenant en haleine. Le film sème des sentiments d’inquiétude, de tristesse, de peur, de panique ou de surprise et joue avec eux à travers des images, des sons, de la musique, des dialogues… C’est comme s’il voulait jouer avec l’esprit du spectateur.

Eternal Sunshine of the Spotless Mind, Michel Gondry (2004)

Magistralement interprété par Jim Carrey et Kate Winslet, ce film dur et émotif propose un jeu cérébral très intéressant. 

La technologie peut-elle nous faire tout oublier pour ne pas souffrir après une rupture amoureuse ? Est-il possible de surmonter cette phase de deuil sans ressentir de douleur ? Il n’y a pas de réponse à cette question, mais cette dernière indique une possibilité qui n’a pas l’air très humaine. Au final, n’oublions pas que la douleur ou les blessures, lors d’un processus de guérison, améliorent notre adaptation.

Boyhood de Richard Linklater (2014)

Richard Linklater a réussi à réaliser un véritable chef-d’oeuvre avec ce film. Car comment filmer la vie d’un garçon pendant 12 ans ? C’est ce que sont parvenus à faire le réalisateur et son équipe, un jour par an pendant plus d’une décennie, auprès d’un jeune garçon qui grandit et passe de l’enfance à l’adolescence.

Dans le film, nous observons l’évolution d’un garçon qui avance dans la vie, à un moment complexe : le passage de l’enfance à l’adolescence. Sur son chemin, il vit ses premières amours, fait face à des tromperies, découvre ce qu’est l’amitié, déménage…

The Grand Budapest Hotel, Wes Anderson (2014)

Vous serez peut-être surpris de retrouver ce film dans cette liste. Cependant, il ne fait aucun doute que Wes Anderson est un brillant réalisateur qui sait jouer avec les personnages, et ce d’une façon magistrale. The Grand Budapest Hotel en est la preuve.

Sous un air de comédie folle qui a lieu dans un hôtel de montagne au début du XXème siècle, Anderson nous montre les misères et les grandeurs de tout être humain. Amitié, fidélité, ambition, amour, solidarité, mesquinerie… Aucun sentiment n’est laissé de côté dans ce long métrage.

Lost in Translation, Sophia Coppola (2003)

Un magnifique film de Sophia Coppola, magistralement interprété par Bill Murray et Scarlett Johansson. Que se passe-t-il quand deux âmes solitaires et tristes se retrouvent perdues dans un hôtel, loin de chez elles, où personne ne les comprend ? Et bien, un amour intergénérationnel difficile à comprendre peut surgir… Un amour qui va de la passion à la protection et à l’amitié.

Lost in Translation est l'un des meilleurs films psychologiques

 

Memento, Christopher Nolan (2000)

Nous avons commencé avec Christopher Nolan, et nous finirons avec lui. Ce film tourné « à l’envers », c’est-à-dire de la fin au début, narre l’histoire d’un homme qui veut venger la mort de sa femme. Cependant, après un coup, il perd sa mémoire à court terme et oublie donc tout ce qui se produit dans sa vie. Il note donc tout ce qu’il peut noter et se tatoue même son but pour pouvoir l’atteindre. Y parviendra-t-il ?

Ces films psychologiques, même s’ils ne traitent pas de la psychologie en soi, vous feront réfléchir, chercher des lieux communs et, finalement, joueront avec votre cerveau.