Les meilleures citations de HP Lovecraft

4 avril 2019
Surprenez-vous avec les meilleures citations de HP Lovecraft, un maître de la terreur à l'esprit lucide et torturé.

Parmi les meilleures phrases de HP Lovecraft, nous pouvons également trouver des citations lucides et célèbres grâce à la sagesse qu’elles renferment. Celles-ci sont loin de faire penser à un esprit torturé capable de créer des univers horribles et asphyxiants.

HP Lovecraft eut une carrière éphémère d’écrivain. Effectivement, elle fût interrompue par sa mort prématurée à l’âge de 47 ans. Or, au cours du siècle dernier, sa capacité à rêver les dystopies et à imaginer la science-fiction et la terreur marqua un bon nombre de lecteurs dans le monde entier.

Mais que pensez-vous d’entrer dans la partie la plus profonde du cerveau de l’auteur torturé ? Certaines des citations célèbres de HP Lovecraft sont en grande partie un reflet fidèle de la société dans laquelle il vécut. De plus, elles nous présente sa façon de voir le monde, ce qui est très intéressant.

Une vie tourmentée

« La mort est miséricordieuse puisque l’on n’en revient pas ; mais celui qui revient, témoin hagard, des plus profonds recoins de la nuit, ne connaîtra plus jamais la paix ».

Pour HP Lovecraft, la mort était la fin. Toutefois, il considérait que ceux qui avaient une mauvaise vie et qui se concentraient sur l’alcool, le vice et la nuit étaient des êtres torturés et persécutés qui ne trouvaient la paix qu’après la mort. Ces pratiques font partie d’une mentalité du début du XXe siècle.

HP Lovecraft

Le pouvoir de la volonté

« Puissent les dieux plein de compassion, s’il en existe de tels, veiller sur moi en ces heures où nulle force de volonté, nulle drogue inventée par l’homme, ne peut m’empêcher de tomber dans l’abîme du sommeil. »

HP Lovecraft ne croyait pas que la volonté puisse combattre certains éléments. En effet, dans cette citation, il fait référence au rêve. Puis, il parle également des médicaments capables de nous éloigner de la réalité.

Bien qu’il mette en doute l’existence d’un pouvoir divin, il semble croire qu’il existe quelque chose au-delà qui donne un sens à son monde. De plus, cela se produit aussi avec ses faiblesses et son incapacité à se battre contre lui-même et à surmonter ses abîmes personnels.

L’empirisme du peuple gagnant

« Les hommes doués intellectuellement savent qu’il n’y a pas de différence nette entre le réel et l’irréel, que les choses ne nous apparaissent qu’à travers la délicate synthèse physique et mentale qui s’opère subjectivement en chacun de nous. Mais le matérialisme prosaïque de la majorité condamne comme folie les éclairs de voyance qui déchirent, chez certains, le voile habituel de l’empirisme banal. »

Cette longue phrase a une complexité surprenante en elle-même. Il est possible que l’auteur torturé veuille dire que seules les personnes clairvoyantes et ouvertes d’esprit sont capables de comprendre que tout varie en fonction de la personnalité de la personne qui regarde.

C’est peut-être la raison pour laquelle une grande majorité est condamnée à vivre dans le matérialisme. Au lieu d’essayer de voir ce qu’il est, c’est-à-dire qu’on ne pourrait l’atteindre que par l’expérience et l’empirisme.

La peur

« La peur est la plus vieille et la plus forte émotion de l’humanité et le plus vieil et plus fort type de peur demeure la peur de l’inconnu. »

HP Lovecraft comprit très vite l’importance de la peur chez l’être humain. En fait, contrairement à beaucoup de gens, il exploita cette émotion sans laquelle nous n’aurions pas survécu.

Par ailleurs, nous parlons d’un outil qui nous permet d’être plus raisonnables et sensés. Nous agissons avec bon sens face à l’inconnu et au dangereux et nous donnons la priorité à notre propre survie.

HP Lovecraft

Être soi-même

« Ni la mort, la fatalité et l’angoisse ne peuvent produire le désespoir insupportable qui découle de la perte de son identité. »

Une autre grande obsession de Lovecraft était de rester fidèle à lui-même. Ainsi, en dépit des maux de tête et des malheurs que cela impliquait, il tenta de ne jamais perdre sa véritable identité. C’est pourquoi, il savait toujours qui il était, pour le meilleur, mais aussi pour le pire.

 Lovecraft dans sa forme la plus pure

« Les hommes de science soupçonnent bien peu de tout cela et l’ignorent généralement. Certains d’entre eux ont tenté d’interpréter les rêves et les dieux en ont ri. « 

Nous terminons par l’une des citations d’HP Lovecraft qui décrit sa personnalité complexe à l’état pur. Comment l’interpréter ? Ici, on voit ses craintes du pouvoir des grands dieux. Par ailleurs, sa passion pour l’interprétation des rêves et son étrange croyance en la science et la recherche l’effrayait aussi. Que voulait-il vraiment dire? Lui seul le savait…