Les larmes ne sont rien de plus que nos blessures qui s’évaporent

· 31 mars 2016

Laissez couler vos larmes, laissez le sel et l’eau refermer vos blessures et laissez partir tout ce qui vous fait mal dans chaque goutte.

Permettez à votre corps de ressentir cela et à vos sentiments de vous inonder pour que vous puissiez aller de l’avant, et pour que vous puissiez vivre votre vie avec plénitude.

Ne vous cachez pas quand vous pleurez, et n’ayez pas peur de vous montrer vulnérable. Les larmes sont parfois nécessaires, elles ne peuvent rester à l’intérieur, et elles sortiront tôt ou tard. Il faut donc les laisser couler et se laisser envahir par la paix.

“Quand les sentiments finissent enfin par s’exprimer, ils font pleurer, tout simplement ».”
-John Lennon-

Apprenez à pleurer, à laisser couler vos larmes

Les larmes ne doivent pas nous rendre mal, bien au contraire. De fait, si on pense à comment nous nous sentons après avoir pleuré, nous découvrons que nous nous sentons soulagés, réconfortés et que nous pouvons sourire à nouveau.

Lunes-pleurant-exprimant-le-vide-de-l'ame

Ainsi, il est important d’apprendre à laisser couler nos larmes, au-delà des préjugés et de la peur de ce que peuvent penser les autres. C’est pour cela que nous allons parler des bienfaits des larmes et du fait de laisser sortir ses sentiments.

Elles nous aident à mieux nous connaître

Quand nous pleurons, les larmes nous aident à réfléchir sur nous-même, sur ce qui nous inquiète, sur ce que nous sommes et sur la cause de notre tristesse.

Elles nous aident également à avoir une nouvelle perspective de ce qui est vraiment important, au-delà des petites inquiétudes du quotidien.

Nous savons tous ce qui nous angoisse et il existe de nombreuses manières de le faire sortir : parler, marcher, réfléchir, écrire ses pensées les plus profondes. En définitive, il s’agit de ne pas avoir peur de s’exprimer.

C’est une manière de demander de l’aide

Pleurer peut être une manière d’attirer l’attention et de demander de l’aide. Peut-être que quelqu’un doit nous écouter et nous faire voir les choses d’une manière différente. Ou peut-être que tout simplement, vous avez besoin d’un grand câlin.

Si la tristesse persiste et que les larmes ne cessent pas, c’est peut-être le moment de demander l’aide d’un professionnel pour dépasser cet état de déprime.

“Personne ne mérite vos larmes, et celui qui les mérite ne vous fera pas pleurer.”
-Gabriel García Márquez-

Elles libèrent du stress

Les larmes libèrent notre stress car après avoir pleuré, nous nous sentons mieux. Pleurer est une manière de libérer les tensions, et de laisser sortir ce qui fait pression sur nous.

Sentez comment vos larmes se rapprochent du bord de vos yeux et laissent sortir toute votre angoisse. Le monde se trouble pendant un moment pour s’éclaircir quelques secondes plus tard.

“Ceux qui ne savent pas pleurer de tout leur cœur ne savent pas rire non plus.”
-Golda Meir-

Elles nous permettent de nous connecter à d’autres personnes

Quand nous pleurons, nous nous montrons vulnérables et même si quelqu’un peut penser que pleurer est un signe de fragilité, c’est un signe de courage, autrement dit le courage de se montrer tels que nous sommes, avec tous nos défauts et nos qualités.

 

Calin-homme-femme

En pleurant, nous pouvons sentir les autres plus proches, plus gentils. Les larmes nous rapprochent et nous connectent à d’autres personnes. Elles nous font nous sentir plus humains.

Défaites-vous des préjugés sur les larmes

Pleurer n’est pas une affaire de fragiles, c’est humain et courageux. Souvent, on pense que les hommes ne doivent pas pleurer car ils montrent leur fragilité alors qu’en réalité, pleurer montre le courage de laisser sortir ses sentiments.

À l’inverse, les femmes le voient comme quelque chose de trop sensible et ont tendance à réprimer leurs larmes pour ne pas montrer leur sensibilité et leurs sentiments à fleur de peau.

Nous devons penser que le fait de montrer nos sentiments, quelle que soit la manière, est quelque chose de bon et d’essentiel pour notre santé physique et mentale.

Laisser en nous ce qui nous angoisse peut provoquer un profond mal être. Alors, laissez couler vos larmes, laissez vos blessures s’évaporer et se refermer au rythme des gouttes qui coulent sur votre visage. 

“Les larmes qui ne sont pas pleurées attendent-elles dans de petits lacs ? Ou seraient-elles des rivières invisibles qui s’écoulent vers la tristesse ?”
-Pablo Neruda-