Les femmes idéales des hommes lambda

· 10 août 2016

Aujourd’hui, il y a encore beaucoup de femmes qui essaient de devenir le prototype de la « femme idéale », défini par les clichés que les cultures machistes imposent.

Un mensonge circule auquel nombreuses croient : le bonheur consiste à trouver quelqu’un, et on ne peut y arriver que si on est la femme idéale.

Même si apparemment, nous évoluons aujourd’hui dans une époque où ce type de mythes n’existent plus, ce qui est certain, c’est que se sont imposées avec plus de force que jamais au sein de notre société des obligations ainsi que des exigences sur ce qu’une femme doit être.

 


« A chaque fois que je regarde la télé et que je vois ces pauvres enfants morts de faim partout dans le monde, je ne peux pas retenir mes larmes. Moi aussi, j’aimerais être aussi mince qu’eux, mais pas avec toutes ces mouches, ni ce niveau de mortalité si élevé, etc »

-Mariah Carey-


 

Ces ordres proviennent du marché et des hommes eux-mêmes, qui ne cherchent alors plus à trouver la mère parfaite ou la fée du logis, mais qui se chargent de promouvoir et d’imposer les caractéristiques jugées comme désirables chez une femme.

Les femmes idéales

ROSTRO-MUJER-2

Malheureusement, il existe encore des hommes qui accordent de la valeur aux femmes en fonction de l’utilité qu’ils peuvent leur trouver, et c’est ainsi que les choses fonctionnement depuis le commencement de l’histoire de l’humanité.

Or, aujourd’hui, tout ceci est devenu plus subtile, et imperceptible.

Jusqu’à il y a un peu moins d’un siècle, la femme était la maîtresse du monde domestique.

Son rôle était de faire en sorte que la maison tourne bien et de garantir une descendance saine et forte à l’homme.

De nos jours, le monde du marché ainsi que le monde masculin n’ont plus besoin que la femme reste cloîtrée à la maison ; au contraire, elle doit être productive et gagner de l’argent.

Elle doit être « cultivée » et belle. Voilà ce qui plait aux hommes dans notre monde social d’aujourd’hui.

Le prototype

Au fil du temps, un véritable stéréotype de la femme idéale s’est forgé, selon lequel la femme doit :

  • Etre belle : pour les hommes lambda, une femme belle est une femme qui a de grands rêves, de belles fesses, et un visage d’enfant méchant.
    Si vous ne vous reconnaissez pas dans ce portrait, il ne vous reste plus qu’à faire un tour par le bloc opératoire ; après tout, c’est justement à ça qu’il sert.
  • Etre compréhensive : elle doit se taire si l’homme préfère regarder un match de foot à la télé plutôt que de l’écouter si elle est stressée.
    Elle doit également le recevoir avec un grand sourire quand il rentre à la maison, après un journée durant laquelle elle n’a jamais su où il était, ni ce qu’il faisait.
  • Ne pas être jalouse, surtout s’il est infidèle.
  • Etre intelligente et cultivée : elle ne doit pas « marquer mal » dans une conversation devant les amis de son homme…mais elle ne doit pour autant pas non plus être une experte ; les hommes lambda fuient les femmes brillantes.
  • Etre audacieuse et très attirante sexuellement : les bigotes sont passées de mode depuis plusieurs décennies. Les hommes d’aujourd’hui rêvent d’une femme presque nymphomane et obsédée par eux.

Les vraies femmes

mujer-sonriendo1

Les femmes idéales existent, ou en tout cas semblent exister dans le monde de la publicité.

Or, dans la vraie vie, il n’est pas si facile de les rencontrer, même s’il y en a beaucoup qui passent la majeure partie de leur vie à essayer de se rapprocher du stéréotype.

Les vraies femmes ne veulent pas qu’on les aime parce qu’elles sont « une bonne marchandise ». Elles ne veulent pas s’obliger à être ce que les autres désirent qu’elles soient.

Les vraies femmes se révoltent contre tout ce qui leur semble injuste. Elles veulent être comprises, elles veulent qu’on flatte leurs qualités et que l’on tolère leurs défauts.

Elles veulent qu’on les aime telles qu’elles sont elles-mêmes capables d’aimer : avec respect et tendresse.

Les femmes libres sont capables de renoncer à un grand amour, si le prix de ce dernier est leur identité.

Peu leur importe que leur homme soit chauve, bedonnant ou étourdi. Elles savent aimer, car aimer vraiment, c’est être capable de valoriser ce que chaque être humain a d’unique.

Une femme qui est vraiment convaincue de l’être ne définit pas son identité en fonction de ce que les hommes lambda pensent d’elle, mais plutôt en fonction de ce qu’elle-même pense d’elle ; avant toute chose, elle tient compte d’elle-même.

hombre-abrazando-a-mujer

Elle a parfois envie de faire l’amour, mais pas constamment. Elle peut comprendre et écouter, mais pas accepter des conduites qui peuvent léser l’équité dans le couple.

Elle veut se sentir valorisée, pas exhibée ou utilisée.

Généralement, les vraies femmes n’aiment pas les hommes lambda ; ces derniers ne correspondent pas vraiment à ce qu’elles cherchent pour se sentir davantage et mieux aimées.

Les vraies femmes ont besoin de vrais hommes pour pouvoir vivre cette aventure fascinante qu’est l’amour humain.