Les clés pour se connecter avec un introverti

22 septembre, 2020
Se connecter avec un introverti suppose de trouver le moment adéquat. Cela implique également de l'approcher avec sincérité et sans artifice.

Se connecter avec un introverti suppose de trouver le moment adéquatCela implique également de l’approcher avec sincérité et sans artifice afin de découvrir qu’il peut être un excellent causeur.

Nous réaliserons également que sous cette apparence parfois distante vit une personne qui sait écouter. Une personne qui évite les commérages, qui nous transmet son enthousiasme et avec qui il est possible de nouer un lien fort et fidèle.

En repassant quelque peu la littérature relative à l’introversion, nous prenons conscience d’un aspect essentiel. Ce n’est qu’en 2010 que ce type de personnalité parvint à se défaire de son image négative  grâce à des livres, tel que Silence, le pouvoir des introvertis, qui ont mis en avant toute une série de vertus et de caractéristiques qui font de ce profil tout un potentiel à découvrir.

“La timidité est la peur de la désapprobation sociale ou de l’humiliation tandis que l’introversion est une préférence pour les environnements qui ne sont pas les plus stimulants. La timidité est intrinsèquement douloureuse, l’introversion ne l’est pas.”

-Susan Cain-

Les psychologues Davis et Rulon publièrent en 1935 une étude où, pour la première et unique fois jusqu’au début de l’année 2000, furent traités les intérêts des introvertis.

Cette étude montra qu’ils ne pouvaient pas être inclus dans la catégorie des personnes souffrant de retrait social, comme beaucoup le pensaient, et que l’introversion n’est pas tout à fait l’opposé de l’extraversion. Les introvertis possèdent des compétences pour s’impliquer dans les objectifs de toute société. Ils se distinguent par leur attachement à leurs idéaux et leurs dons en tant que causeurs.

Cette dernière donnée fut largement critiquée à l’époque. L’introversion était en effet associée à cette timidité pathologique où la personne ne possède aucune compétence sociale. Cette idée est désormais caduque, notamment en raison d’un détail que nous ne pouvons pas oublier : l’introversion n’est pas une caractéristique unitaire. Chacun de nous se situe à un point dans ce continuum entre introversion et extraversion.

Être introverti ou timide sont deux choses différentes.

Comment se connecter avec un introverti ?

Nous savons déjà que l’introversion se distingue de la timidité. Nous comprenons également que ce type de personnalité est exempt de lacunes en termes de compétences sociales, de repli sur soi ou de toute composante pathologique qui rend difficile pour nous de se connecter avec eux.

Ce qui les définit en réalité est une série de dynamiques comportementales qui vont de pair avec leur concentration mentale, leurs émotions et même avec un cerveau qui traite l’information différemment

  • Les introvertis préfèrent les environnements calmes. Ils n’évitent pas de socialiser ou de rencontrer des groupes de personnes importants. Ce types de scénarios emprunts d’excès de stimuli les épuisent psychologiquement.
  • Les introvertis sont introspectifs, observateurs, imaginatifs.
  • Ils ont peu d’amis. Ils préfèrent les petits cercles d’amitié avec lesquels ils peuvent établir des liens solides et significatifs.
  • Ce sont des personnes méticuleuses.
  • Les introvertis ont des passions artistiques : musique, écriture, dessin…
  • Ils préfèrent les conversations profondes et n’aiment pas les ragots, ni attirer l’attention.
  • Ils bougent par motivation intrinsèque : ils sont fidèles à leurs valeurs et n’ont pas besoin de s’entendre avec tout le monde.

Nous connaissons désormais les goûts, les comportements et les dynamiques propres aux personnes introverties. Voyons désormais quelles sont les clés pouvant nous aider à nous connecter avec ces personnes.

1. Avec un introverti, il faut respecter le temps et les canaux de communication

Pour communiquer avec un introverti, nous devons comprendre un aspect essentiel. Son monde avance à un autre rythme, plus lent, plus serein, plus prudent. Nous devons donc éviter, lors d’un premier contact, d’imposer notre présence, de réaliser un monologue et finir par demander leur numéro de téléphone. Il s’agit là d’une erreur.

L’idéal est d’ accepter leur rythme, leur temps. Il convient dès lors de commencer par un contact où un sujet de conversation intéresse les deux parties en présence.

Il est également important de comprendre qu’il existe certains canaux de communication que les introvertis ont tendance à éviter. Ils n’aiment pas les appels téléphoniques réguliers, par exemple. Il est donc préférable de recourir aux messages et, si possible, de manière espacée, sans pression ni stress.

2. Tel un oignon, un introverti possède plusieurs couches

Les introvertis possèdent diverses couches. Ils sont comme un oignon qui cache un fond à la fois précieux et lumineux. Être à même de les atteindre pour se connecter authentiquement nécessite non seulement de respecter leur temps, mais aussi de retirer progressivement les différentes couches. Cela exige donc une dimension fondamentale de notre part : la confiance.

Ce n’est que si nous sommes sincères, proches, humbles et congruents à tout moment que nous pourrons établir une relation de qualité avec un introverti.

Pour approcher un introverti, il faut faire preuve de sincérité.

3. Ne faites pas d’eux le centre d’attention

Ne lui préparez pas de fêtes surprise. N’organisez pas d’anniversaires où les invités s’entassent dans une pièce et où il ou elle serait le centre d’attention. Un tel scénario fonctionnerait avec une personnalité extravertie, mais pas avec ce profil.

Créez donc des moments spéciaux où tout est simple et spontané, avec les personnes nécessaires. Des moments où l’introverti ne ressentira pas de pression, où le regard des autres ne lui pèsera pas, où il ne se sentira pas obligé de faire quelque chose qui le dérange.

4. Ayez des conversations significatives

Évitez les monologues ou les conversations superficielles. Dans ce contexte, un introverti vous répondra avec éducation, mais il ne vous écoutera pas. Optez donc pour des sujets plus intelligents et plus profonds pour entrer en contact avec un introverti.

L‘idéal est évidemment d’avoir avec cette personnes des centres d’intérêt communs, tels que les livres, les séries télévisées, les objectifs, les projets… Autrement dit, des valeurs conjointes qui vous lient tous les deux.

5. Appréciez les silences

Partager des silences avec une autre personne peut conduire à des moments magiques. C’est en effet dans ces moments que règne la confiance, que chacun peut être naturel, sans avoir à forcer quoi que ce soit, qu’il s’agisse d’attitudes ou des conversations.

Rien de tel donc que de rechercher des environnements calmes pour se connecter avec une personne introvertie. Des environnements où ce calme prédomine, où le silence crée le lien entre vous, faisant que cette complicité puisse durer toute une vie.

6. Respectez son espace

Il n’y a aucune raison de se voir tous les jours ou d’appeler l’autre toutes les deux heures. Il n’est pas nécessaire d’expliquer tout ce que nous faisons ou ne faisons pas jour après jour.

Les personnes introverties ont besoin de leur espace de solitude pour se charger d’énergies, pour se nourrir, pour être elles-mêmes parmi l’équilibre de leur solitude avec leurs goûts et leurs passions. Agir ainsi ne signifie pas qu’elles nous aiment moins, que nous soyons un ami ou le conjoint.

En somme…

Se connecter avec un introverti peut être plus facile que nous ne le pensons. Il en résultera une satisfaction extraordinaire. Les introvertis sont des trésors dans les profondeurs de l’existence avec qui il est possible d’établir des liens extraordinaires.