Les 9 meilleures phrases de Viktor Frankl pour réfléchir

07 juin, 2020
Il y a des leçons de vie que nous pouvons tirer de la lecture de ceux qui ont connu de grandes difficultés et qui ont quand même avancé. Viktor Frankl en est un exemple. Voici quelques-unes de ses meilleures phrases.

Les phrases de Viktor Frankl sont de grandes leçons de vie, ces mots qui nous remplissent d’espoir lorsque notre monde devient gris et qu’il semble n’y avoir aucune issue. Et pas seulement à cause de tout ce qu’elles impliquent, mais parce qu’elles sont le fruit de son histoire et de son expérience personnelles.

Viktor Frankl était un psychiatre, neurologue et philosophe autrichien, créateur de la logothérapie, qui a vécu les horreurs de l’Holocauste dans sa propre peau lorsqu’il était prisonnier dans plusieurs camps de concentration nazis. De fait, à partir de cette expérience, il a écrit Man’s Search for Meaning, son livre le plus connu et le récit de la façon dont il a fait face à l’adversité.

À travers ses œuvres, Viktor Frankl nous enseigne l’importance d’une vie ayant un sens et une signification et la nécessité de se transformer lorsque nous ne pouvons pas changer les circonstances qui nous entourent.

Sans aucun doute, Frankl est un exemple de résilience et d’amélioration personnelle qui a laissé un grand héritage dont nous pouvons nous souvenir avec certaines de ses meilleures phrases.

Un portrait de Viktor Frankl

 

Le courage des larmes

“Pleurer atteste de ce qu’un homme fait preuve du plus grand des courages, celui de souffrir.”

Pleurer n’est pas un signe de faiblesse, mais un signe de courage. Les larmes emportent avec elles le courage d’exprimer nos émotions et ce que nous ressentons, de faire ressortir ce qui nous étouffe et nous lie à l’intérieur lorsque les mots ne suffisent pas à exprimer ce qui déborde de l’âme.

Les larmes nous aident à nous défouler, à communiquer et à dire aux autres que nous souffrons, que nous ne sommes pas bien et à nous montrer tels que nous sommes. Elles sont un appel à l’empathie et au soutien des autres.

Viktor Frankl : la recherche du sens de la vie

“Quand une personne n’arrive pas à trouver un sens profond à sa vie, elle se distrait en cherchant le plaisir.”

Pour Viktor Frankl, la recherche du sens de la vie est l’essence même de la vie. Ainsi, lorsqu’il n’est pas trouvé, le pouvoir et le plaisir sont les principaux axes de motivation du comportement, ceux qui régissent la vie de la personne et ceux qui à leur tour conduisent à l’inutilité et à l’expérience du vide existentiel.

Cela se produit parce que la personne convertit la recherche du bonheur en une fin en soi et plonge dans des spirales de plaisir qui finissent par ne pas la remplir et par être le patch qui anesthésie momentanément ses souffrances.

“Lorsqu’une personne a trouvé un sens à sa vie, elle est non seulement heureuse, mais elle est aussi capable de faire face à la souffrance.”

Ainsi, trouver un but, découvrir le sens de notre vie, est véritablement transformateur car tout change dans la capacité même à faire face à l’adversité. En ayant un “pourquoi”, il est possible de faire face à tous les “comment” car toute souffrance devient un défi.

“J’ai trouvé le sens de ma vie en aidant les autres à trouver un sens à leur vie.”

Après son expérience de prisonnier dans les camps de concentration et la perte de sa famille, Viktor Frankl a été clair sur son objectif : aider les autres à trouver un sens et une signification à leur vie et à faire face à la douleur émotionnelle. Et il l’a fait, car toute sa démarche tourne autour de la volonté de sens.

L’importance de ne pas juger

“Personne n’a le droit de juger, sauf s’il se demande avec une totale honnêteté si, placé dans la même situation, il n’aurait pas fait la même chose.”

C’est une des phrases de Viktor Frankl que nous devons garder à l’esprit à tout moment. Nous avons tendance à juger les autres presque tous les jours. Dès que quelqu’un n’agit pas comme nous le pensons ou comme nous pensons avoir raison, nous avons tendance à le critiquer sans même essayer de le comprendre.

Nous oublions l’histoire personnelle de chacun d’entre nous, les circonstances que nous traversons ou tout ce que nous avons vécu. Et non seulement cela, mais la plupart du temps nous nous plaçons comme des exemples d’action ou de possession de la vérité.

La question est la suivante : sommes-nous si sûrs de la façon dont nous agirions si nous étions dans la position de l’autre ? De plus, qui sommes-nous pour dire ce qui est bien ou mal ? Sommes-nous meilleurs que les autres ?

Viktor Frankl : le pouvoir de l’attitude

“L’impossibilité de changer une situation nous met au défi de nous changer nous-mêmes.”

“Tout peut être enlevé à l’homme sauf une chose : la dernière des libertés humaines – le choix de son attitude face à un ensemble de circonstances – pour décider de son propre chemin.”

Ces phrases de Viktor Frankl sont parmi les plus connues. De nombreux auteurs et professionnels les utilisent dans leurs discours, livres et conférences pour sensibiliser à l’importance de notre attitude face à l’adversité et à toutes les circonstances qui nous arrivent.

Souvent, nous essayons de changer les faits et les gens, de faire en sorte que la vie nous convienne et que tout se passe comme nous l’avons prévu, mais ce n’est pas possible. Nous n’avons aucun contrôle sur presque rien, même si nous agissons comme si c’était le cas. Mais nous pouvons choisir notre attitude face à la vie, qui ne peut nous être enlevée.

Ainsi, nous avons la capacité de nous changer nous-mêmes, de choisir où nous voulons aller et comment réagir, bref, de décider.

Un papillon bleu posé sur une main

L’amour comme vérité

“J’avais enfin découvert la vérité, la vérité telle qu’elle est proclamée dans les chants des poètes et dans les sages paroles des philosophes : l’amour est le plus grand bien auquel l’être humain peut aspirer. Je comprenais enfin le sens de ce grand secret de la poésie et de la pensée humaine : l’être humain trouve son salut à travers et dans l’amour.”

“L’amour est la seule façon de saisir un autre être humain dans l’essence même de sa personnalité. Il révèle à celui qui aime les caractéristiques essentielles de la personne aimée et même les possibilités qu’elle n’a pas encore réalisées.”

De toutes les phrases de Viktor Frankl, ce sont celles qui ont la plus grande profondeur et la plus grande sagesse. L’amour comme vérité, but et soutien de tout. De fait, l’auto-transcendance n’est possible pour Frankl que dans la mesure où l’on se dédie à une chose ou à son prochain et où l’on s’oublie soi-même.

Comme on peut le voir, ces phrases ne laissent personne indifférent ; ce sont de véritables leçons de vie. Des mots que nous pouvons utiliser si nous voulons nous connaître vraiment, aller de l’avant et ne pas oublier ce qui est important.