Le système nerveux parasympathique : caractéristiques et fonctions

21 mars 2019
Nous détendre après un effort ou une situation de stress.

Réguler le rythme cardiaque après une course. Détendre les poumons, réduire l’entrée d’oxygène et favoriser ainsi un état de calme… Tous ces processus essentiels de notre quotidien sont réglés et contrôlés par une partie essentielle de notre corps : le système nerveux parasympathique.

Nous vous avons déjà parlé du système nerveux sympathique. Nous vous avons aussi parlé de sa participation à d’autres types de comportement : ceux liés à l’activation, à la réponse physiologique à une menace, au stress, etc. Dans ce cas, nous parlons de la partie du système nerveux autonome qui facilite la restauration de l’énergie corporelle. Aussi, il y a des tâches que cet ensemble de fibres nerveuses accomplit sans contrôle conscient.

Connaître le fonctionnement de ce type de structure nous permet de mieux comprendre pourquoi nous sommes tels que nous sommes. On peut ainsi découvrir comment nous pouvons assurer notre santé et notre bien-être. Par exemple, des études telles que celle réalisée à la Harvard Medical University et publiée dans la revue Music Perception se sont intéressées à la question.

Selon ce travail, la musique a un effet thérapeutique sur le système nerveux parasympathique chez les personnes souffrant d’une altération dans ce domaine. Son activité et ses fonctions s’améliorent alors. Cela s’explique sans doute par la capacité de la musique à favoriser le calme et la détente.

 

Où le système nerveux parasympathique se trouve-t-il ?

Comme nous l’avons déjà indiqué au début, le système nerveux parasympathique fait partie du système nerveux autonome. Il se trouve dans le sacrum.

Voyons cependant en détail à quoi il se rattache :

  • • Zone crânienne : dans cette zone, le système nerveux parasympathique se connecte à l’hypothalamus, au mésencéphale et au rhombencéphale. Le nerf vague, qui atteint le cœur, les poumons et le tube digestif afin d’exercer des fonctions vitales, revêt ici une grande importance.
  • • Zone sacrée : cette région n’est plus reliée au niveau intracrânien, mais à la moelle épinière elle-même. Ici, elle travaille avec la zone urogénitale pour réguler des tâches telles que la miction.

De même, il convient de noter que la communication entre les neurones est réalisée au moyen d’acétylcholine, aux niveaux pré-ganglionnaire et post-ganglionnaire.

Fonctions du système nerveux parasympathique

Nous savons que le système nerveux sympathique mesure nos économies d’énergie. En d’autres termes, cela nous aide à passer d’un état d’alerte à un état de calme. Cependant, on peut dire qu’il effectue plus de tâches, plus de fonctions essentielles à notre survie, que nous accomplissons inconsciemment ou involontairement.

Système cardiovasculaire

Les fonctions du système parasympathique dans le système cardiovasculaire sont contrôlées par le nerf vague. Ainsi, sa tâche principale est de réguler la fréquence cardiaque, à la fois la fréquence et la force de la contraction. Il réduit également la pression artérielle.

En outre, nous pouvons dire que, grâce au système parasympathique, nous pouvons améliorer les processus cognitifs aussi importants que la mémoire, l’attention, la résolution de problèmes… Selon une étude publiée à l’Université de psychologie de la Ruhr Bochum en Allemagne, lorsque notre fréquence cardiaque est régulée, notre cerveau fonctionne beaucoup mieux.

Système digestif

On voit une intervention du système nerveux parasympathique dans le processus de digestion par différentes voies. La première est le contrôle la paroi de l’estomac en facilitant les contractions et l’activité péristaltique. Deuxièmement, il facilite la sécrétion d’hormones telles que la gastrine, la sécrétine et l’insuline. Il régule également la salivation et la déglutition.

D’autre part, il y a un aspect que nous ne pouvons pas oublier. La digestion demande un coût énergétique élevé. Pour cela,  le système nerveux parasympathique concentre toute l’énergie pendant ce processus dans notre système digestif.

système nerveux parasympatique

Système excréteur

Le système parasympathique contrôle et régule le processus d’élimination à travers les sphincters et la coordination de la miction.

Système génital

Cette structure formée de nerfs et de ganglions a une importance capitale dans notre sexualité. Grâce à ce système, on favorise l’excitation sexuelle.  

Système respiratoire

La fonction de ce système dans nos poumons est essentielle pour stimuler la bronchoconstriction. C’est-à-dire le mécanisme par lequel les voies respiratoires se rétrécissent pour bloquer ou réduire le flux d’oxygène que nous recevons.

Système visuel

Lorsque nous sommes au repos et que ce système considère qu’il n’est pas nécessaire de capter plus de lumière, il contracte notre pupille.

système nerveux parasympatique

Pour conclure, comme nous avons pu le constater, le corps humain est aussi complexe que parfait. Nous sommes des êtres prêts à réagir à tout stimulus, à s’adapter à toutes les circonstances et à réguler notre corps en fonction de nos besoinsComprendre chaque processus du système nerveux autonome (y compris le système sympathique et parasympathique) nous permet d’en savoir plus sur nous-mêmes.