Le syndrome de Chronos : la peur d’être supplanté

30 janvier 2019
En quoi consiste le syndrome de Chronos ?

La majorité des problèmes que rencontrent les personnes au moment d’atteindre leurs buts sont liés aux étapes qui mèneront à ces derniers. Pour tout le monde ou presque, le chemin vers ce que nous voulons requiert beaucoup d’efforts et de constance. Nous essayons donc de ne pas faire de faux pas. Cependant, des phénomènes comme le syndrome de Chronos nous indiquent qu’atteindre nos objectifs ne représente pas tout.

Certaines personnes ont peur de perdre ce qu’elles ont eu autant de mal à obtenir. Normalement, ce syndrome s’applique au monde des affaires. Néanmoins, les symptômes peuvent aussi apparaître dans d’autres domaines de notre vie. Si vous êtes tout près de l’un de vos buts ou si vous les avez déjà atteints, le syndrome de Chronos va probablement frapper à votre porte à un moment ou un autre.

Qu’est-ce que le syndrome de Chronos ?

Ce problème, qui porte un nom si particulier, fait référence à la peur d’être supplantés par d’autres dans des domaines de notre vie que nous jugeons importants. Par exemple, un haut directeur d’une entreprise pourrait craindre que l’un de ses employés essaye de lui prendre son poste. Cette idée pourrait supposer une pression supplémentaire, débouchant ainsi sur du stress et de l’anxiété. Et la personne pourrait essayer de saboter les plans de ceux dont elle a peur.

En outre, le syndrome de Chronos est associé à l’envie. Peu importe le domaine dans lequel il apparaît : la personne qui en souffre sera jalouse des réussites des autres. Par conséquent, elle suivra le schéma que nous venons de citer : elle essayera de les rabaisser et de briser leur confiance en soi. Tout cela pour qu’ils ne réussissent jamais à la supplanter.

syndrome de Chronos

 

Bien évidemment, l’un des principaux éléments qui accélèrent ce problème est le manque d’estime de soiQuand une personne a confiance en elle, en général, elle n’a pas besoin de se sentir supérieure aux autres.

D’où vient le nom de ce syndrome ?

Le syndrome de Chronos tire son nom de la mythologie grecque. Chronos était l’un des premiers dieux, fils d’Ouranos (le créateur de l’Univers selon cette culture). Dans sa jeunesse, ce dieu a vaincu son père pour prendre sa place en tant que seigneur de tous les êtres vivants mais les conséquences de cet acte ont été très sévères.

À cause de ce qu’il avait fait, Chronos avait peur que ses propres enfants essayent de lui faire la même chose. Ainsi, au fur et à mesure qu’ils naquirent, il les mangea. Cependant, grâce à l’aide de la déesse Era, l’un d’eux réussit à survivre : Zeus. Lorsqu’il atteint l’âge adulte, il affronta son père et le vainquit, sauvant ainsi ses frères et devenant le nouveau maître de l’Univers.

Les personnes qui souffrent du syndrome de Chronos partagent certaines similitudes avec le dieu grec. Leur plus grande préoccupation est que ceux qui sont en-dessous d’elles essayent de prendre leur place. Or, en général, quand elles essayent de se protéger face à cette possibilité, elles finissent par générer plus de problèmes et également par faciliter le développement de la chose dont elles ont le plus peur.

Les subalternes de la personne qui souffre de ce syndrome se sentent généralement extrêmement mécontents. Cela peut les pousser à essayer de saboter ce que fait cette personne, chose qui ne se serait pas produite si ce problème n’avait pas existé.

Comment combattre le syndrome de Chronos ?

Voici plusieurs outils pour atténuer l’effet de ce syndrome.

  • Travaillez votre estime de soi. Même si elles n’en parlent pas, les personnes qui souffrent de ce syndrome pensent généralement qu’elles ne sont pas suffisamment douées. Si vous voulez cessez d’en souffrir, vous devrez apprendre à avoir confiance en vous. Ce n’est que de cette façon que vous pourrez vous rendre compte d’une chose : vous êtes unique et personne ne peut vous remplacer.
  • Recherchez l’excellence. Peu importe le domaine dans lequel le syndrome de Chronos surgit. Si vous ne voulez pas avoir peur qu’on vous supplante, essayez de trouver la meilleure version de vous-même.
  • Acceptez le fait que vous ne pouvez pas toujours gagner. Vous devrez vous faire à l’idée qui suit : vous ne pourrez pas toujours être le/la meilleur-e, même si vous passez votre vie à essayer de l’être. Mais cela signifie-t-il que vous ne pouvez pas vivre la vie que vous voulez ? En fin de compte, il y a sûrement beaucoup de buts qui sont à votre portée et qui vont vous satisfaire. Si vous faites des efforts, vous pourrez même atteindre des résultats encore plus satisfaisants que ceux auxquels vous pensez en ce moment même.
femme heureuse car elle a surpassé le syndrome de Chronos

 

Le syndrome de Chronos peut être un très grand obstacle pour ceux qui s’efforcent d’atteindre leurs buts. Cependant, avec un peu de persévérance, il est possible de mettre fin à cette peur. Si vous vous identifiez à ce que vous venez de lire, mettez-vous au travail !