Le mythe de Médée, la magicienne amoureuse

01 avril, 2020
Le mythe de Médée est l'un des plus beaux de l'Antiquité. Il parle d'une magicienne qui, à plusieurs reprises, joue son destin par amour ou par dépit. Elle représente le prototype de la femme indépendante et sans scrupules.

Le mythe de Médée nous parle de l’archétype de la magicienne, une femme autonome, en proie à de grandes passions et avec une immense capacité de décision. À l’époque où ce personnage a été créé, elle représentait tout le contraire de ce qu’une femme modèle devait être. C’est d’ailleurs peut-être pour cela qu’elle a suscité un grand intérêt et a eu un énorme impact chez les auteurs tragiques.

Selon le mythe de Médée, cette magicienne était la petite-fille d’Hélios, le dieu Soleil, et la fille d’Æétès, roi de Colchide, endroit où se trouvait la mythique Toison d’or. Il s’agissait d’un bélier ailé, dont la laine était constituée de fils d’or. La mère de Médée était la nymphe Idye, fille d’Océan, et son nom signifie “voir”.

L’histoire raconte que notre magicienne a appris les arts de la sorcellerie avec sa tante Circé. Celle-ci avait de grands pouvoirs et connaissait des potions magiques qui lui permettaient de transformer ses ennemis en animaux ou de soigner des maladies grâce à ses connaissances en plantes et en médecine.

“Oui, je sens le forfait que je vais oser, mais la passion l’emporte sur mes résolutions et c’est elle qui cause les pires maux aux humains.”

-Médée d’Euripide de Salamine-

Le mythe de Médée et les ingrédients pour une potion

Le mythe de Médée, la femme amoureuse

Le moment où le mythe de Médée prend vie est quand Jason et les Argonautes arrivent en Colchide, le royaume du père de la magicienne, en quête de la Toison d’or. Les déesses Héra et Athéna protégeaient les membres de cette expédition et demandèrent à la déesse Aphrodite de les aider dans cette mission. De façon plus concrète, elle lui demandèrent que Médée, la fille du roi, tombe amoureuse de Jason et soutienne ses décisions.

Aphrodite dut convaincre son fils Éros pour mener à bien cette tâche. Ce dernier était réticent mais sa mère lui promit un cadeau et il accepta de lancer une de ses flèches directes dans le cœur de la magicienne. Celle-ci, bien évidemment, tomba éperdument amoureuse de Jason et l’aida à atteindre son objectif.

Le roi de Colchide promit à Jason de lui donner la Toison d’or, à condition de réussir certaines épreuves. La première consistait à labourer un champ avec des taureaux aux naseaux de feu. Peu de temps après, et avec l’aide des déesses protectrices, Jason et Médée se retrouvent dans le sanctuaire d’Hécate, très loin dans la forêt. C’est là que le héros demande l’aide de la jeune femme, lui promet de l’épouser et de la ramener en Grèce, sa terre d’origine.

L’aide de Médée

Le mythe raconte que la magicienne donna une potion à Jason, qui le rendait invulnérable aux flammes des taureaux. Elle l’aida également à vaincre des soldats surgit de nulle part et à endormir le dragon qui protégeait la Toison d’or. Le héros put donc remporter toutes les épreuves qui lui avaient été imposées. 

Le couple s’enfuit ensuite dans le célèbre navire Argo, où, pour éviter que son père ne les poursuive, elle tua son petit frère, Absyrte, qui était sur le bateau. Elle le démembra et jeta les parties de son corps à la mer afin que son père perde du temps à chercher son fils et ne les poursuive plus.

Ils réussirent à atteindre la patrie de Jason, Iolcos, où ils furent reçus en héros avec de grandes festivités. Le mythe de Médée raconte que le couple se maria et que la magicienne décida de faire rajeunir le père de Jason en guise de remerciement, pour avoir respecté ses promesses. Les filles de Pélias, frère du père de Jason qui avait été écarté du trône, voulurent que la magicienne rajeunisse aussi leur progéniteur.

Une statue de Médée

Une fin tragique

Médée dupa les jeunes femmes et, au lieu de faire rajeunir Pélias, fit en sorte que ce dernier meure. Le couple fut donc banni et se rendit à Corinthe, où ils furent reçus avec cordialité par le roi Créon. Médée et Jason y vécurent heureux pendant des années et eurent deux enfants. Jason finit malgré tout par tomber amoureux de la fille du roi, Glaucé. Il commença alors à penser à la manière dont il pourrait se débarrasser de son épouse.

Faisant semblant d’accepter les fiançailles de Jason et Glaucé, la magicienne offrit une robe à la princesse. Selon le mythe de Médée, lorsque la jeune femme l’enfila, la robe prit feu. L’incendie se propagea ensuite vers le roi et tout le palais. Médée tua ensuite ses enfants et s’enfuit en direction d’Athènes, où elle fut accueillie par le roi Egée, avec qui elle se maria et eut un fils, Médos.

Des années plus tard, elle fit en sorte que Thésée, le fils d’Égée, ne puisse accéder au trône. Elle voulait que son fils Médos l’occupe. Le roi se rendit compte de tout et Médée dut fuir sur un nuage magique. C’est ainsi qu’elle retourna en Colchide, où elle fut pardonnée. Ce mythe de Médée raconte que la magicienne est immortelle et vit pour toujours aux Champs-Elysées.

 

García Gual, C. (1971). El argonauta Jasón y Medea. Análisis de un mito y su tradición literaria. Habis, 2, 85-107.