Le mythe de Déméter, la déesse blonde

29 mai, 2020
Dans le mythe de Déméter, il est question d'une mère pour qui le plus important sont ses propres enfants. Par extension, elle devient dans la Grèce Antique la déesse des cycles de la vie, de l'agriculture et de la fertilité.

Le mythe de Déméter était l’un des mythes les plus importants pour les anciens Grecs. Cette déesse était en effet vénérée dans de nombreuses régions car son nom signifiait “la mère terre”. Elle se situait donc au-dessus d’autres déesses qui en principe étaient plus importantes qu’elle, telles que Gaïa ou Rhéa.

Déméter est la déesse qui veille sur les céréales, les cultures et la fertilité des terres. Elle est également la gardienne du mariage, de la loi sacrée et des cycles de la vie et de la mort. Elle est la fille de Cronos, la divinité du temps, et de Rhéa, titanide de l’univers. Ses grands-parents sont Ouranos et Gaïa. Elle fait partie du groupe principal des dieux de l’Olympe.

Dans le mythe de Déméter, on représente la déesse comme une belle femme aux cheveux blonds. La version la plus répandue dit qu’elle a eu une fille avec son frère Zeus. Une autre version souligne que cette fille est le fruit de son union avec son neveu, Iason, qui est le fils de Zeus et d’Electre. Quoi qu’il en soit, la déesse a donné naissance à une fille magnifique qui fascinait tous ceux qui la regardaient.

Une statue de Déméter

Le mythe de Déméter et Perséphone

Le mythe de Déméter raconte que la déesse aimait tendrement sa fille, qui s’appelait Perséphone. Lorsque Perséphone parcourait les champs, elle fertilisait tout sur son passage et faisant jaillir la vie partout où elle marchait. Hadès, le souverain des morts, la regardait souvent et a fini par tomber amoureux de sa beauté. En secret, Zeus lui a alors donné Perséphone pour épouse sans cependant le dire à sa mère.

Un jour, Perséphone se promenait dans les champs à son habitude. Elle parcourait les terres de Sicile en coupant des fleurs, avec ses amies les Océanides. Soudain, la terre s’est mis à trembler et du fond du sol est survenu Hadès sur son char. Perséphone a appelé sa mère au secours mais cela n’a servi à rien. Hadès l’a enlevée et l’a amenée avec lui dans son royaume.

Le mythe de Déméter raconte que lorsque la déesse s’est rendue compte de la disparition de sa fille, elle s’est mise en colère et a transformé les Océanides en sirènes. Elle voulait ainsi les punir pour ne pas avoir su protéger Perséphone. Elle a ensuite erré pendant neuf jours à la recherche de sa fille, sans manger ni boire et en poussant de terribles gémissements.

Une nouvelle aventure

Après ces neuf jours de quête, Hécate, déesse de la magie et de la sorcellerie, a entendu ses cris et a été saisie de sa grande douleur. Le mythe de Déméter raconte qu’elle a alors amené la déesse blonde voir Hélios, le soleil, qui a tout vu et tout connu. Ce dernier l’a informée que Hadès retenait sa fille dans le monde des morts.

Désespérée et ne sachant pas comment se rendre dans le monde sous-terrain, Déméter a décidé de ne pas retourner à l’Olympe et s’est mis à errer sans but autour de la Terre. Elle s’est déguisée en vieille femme et est arrivée ainsi en terre d’Eleusis pour s’asseoir près d’un puits. Les filles du roi Céléos et de la reine Métanire l’ont rencontrée alors qu’elles venaient chercher de l’eau. La déesse déguisée a alors décidé de leur mentir.

Elle leur a dit qu’elle venait de Crète et que des pirates l’avaient enlevée avant de la libérer. Elle leur a fait savoir qu’elle était capable de faire n’importe quel travail domestique et a donc été engagée au service du roi Céléos en tant que nourrice de son plus jeune fils, Démophon. Déméter s’y est attachée et a décidé de lui conférer l’immortalité. Pour cela, elle a dû accomplir une série de rites, dont celui de lui brûler la peau dans un feu de joie.

Lorsque la mère de l’enfant l’a surprise en train d’accomplir ce rituel, elle a été prise de panique. Le mythe de Déméter raconte que la déesse a alors dû révéler sa véritable identité. Puisqu’elle n’a pas réussi à rendre Démophon immortel, elle lui a plutôt enseigné les secrets de l’agriculture afin qu’il transmette à son tour ce savoir aux Hommes.

Le buste de Déméter

 

Des retrouvailles heureuses

Alors que Déméter cherchait sa fille, elle en a oublié ses devoirs de protectrice des cultures, si bien que la terre a commencé à devenir stérile. Tout ce qui avait été semé a fini par dépérir et les Hommes ont commencé à mourir de faim. Inquiet de la situation, Zeus a décidé de passer un accord avec Hadès.

Ils se sont finalement mis d’accord pour que Perséphone passe 6 mois aux pays des morts avec Hadès et les 6 autres mois sur l’Olympe avec sa mère. Pendant que Perséphone était en compagnie de Hadès, la terre ne produisait rien. Cependant, lorsqu’elle retrouvait sa mère sur l’Olympe, les champs redevenaient fertiles. C’est ainsi que naquirent les saisons !

Déméter a demandé à être vénéréé à Eleusis, où elle avait été chaleureusement accueillie. Ce culte était secret et aucun de ceux qui le pratiquaient ne devait en révéler les tenants. Ainsi, Mélissa, une des prêtresses a été torturée à mort pour en révéler les secrets, mais elle s’est tue.

Quand la déesse blonde s’en est rendue compte, elle a envoyé un fléau dans cette région et du corps de Mélissa elle a fait jaillir des abeilles, les grandes alliées de la fertilité des champs.

 

Diestre, J. A. P. (2004). Deméter y Ceres: Las diosas de la fertilidad. Graffylia: revista de la facultad de filosofía y letras, 4, 53-57.