Le mythe d'Hyménée, le dieu grec du mariage

26 octobre, 2020
Le mythe d'Hyménée est l'un des plus romantiques de la mythologie grecque et, contrairement à d'autres, il ne raconte pas une tragédie : il raconte l'histoire de la lutte déterminée de deux amants pour préserver leur amour.

Le mythe d’Hyménée est étroitement lié au mariage. On ignore si le mot “hymen” qui désigne la membrane présente dans l’orifice vaginal des femmes vierges vient du nom de ce dieu ou si le nom du dieu a été créé à partir de ce mot. La deuxième hypothèse est sans doute la bonne.

Comme c’est souvent le cas dans la mythologie grecque, il existe plusieurs versions du mythe d’Hyménée. L’une d’elle rappelle que ce dieu mineur était le fils de Dionysos, dieu du vin et de la fertilité, et d’Aphrodite, déesse du sexe et de la beauté.

Une autre version affirme qu’il était le fils d’Apollon, le dieu de la beauté et de la musique, et de l’une des muses, probablement Calliope, la muse de la poésie épique et de l’éloquence.

Il existe une troisième version sur l’origine du mythe d’Hyménée. Dans cette version, notre personnage n’est pas un dieu, du moins en principe : c’est un mortel, fils de Magnes.

Dans les trois versions, Hyménée est décrit comme un jeune homme d’une beauté extraordinaire. Dans la version racontée ici, il est dit qu’Hyménée était si beau, qu’Apollon est tombé amoureux de lui et n’a jamais quitté la maison où vivait le jeune garçon.

“Le mariage est la principale cause de divorce.”

-Groucho Marx-

Hyménée et le mariage.

Le mythe d’Hyménée

La légende centrale du mythe d’Hyménée nous dit que ce dernier était un mortel et un jeune homme d’une beauté extraordinaire, mais de naissance très basse. Il eut le malheur de tomber amoureux de la fille de l’un des hommes les plus riches d’Athènes, un amour impossible, puisque son humble origine excluait toute possibilité de mariage avec elle.

Son ravissement l’amena à suivre la fille partout, sans qu’elle s’en aperçoive. Partout où elle allait, il était là, l’admirant. Comme il était toujours à proximité, il pouvait aussi entendre ses conversations. Il apprit ainsi qu’elle allait, avec d’autres femmes, faire une procession à Eleusis, pour offrir un sacrifice à Déméter, la déesse grecque de l’agriculture.

Le mythe d’Hyménée raconte que le jeune homme y vit une opportunité de se rapprocher de la jeune femme. Il décida alors de se déguiser en femme et de rejoindre le cortège, la présence des hommes n’étant pas acceptée. La beauté d’Hyménée était telle qu’il passa facilement pour une femme et embarqua sans problème.

Une opportunité a saisir

Le navire partit avec la procession, mais peu de temps après, ils furent interceptés par des pirates. Ces derniers prirent possession du bateau et des femmes qui s’y rendaient. Ils dirigèrent le navire vers un endroit désert sur la côte. Une fois arrivés, ils étaient fatigués et décidèrent donc de dormir. Hyménée, attentif,  profita de l’occasion.

Le jeune homme révéla son identité devant les femmes qui l’accompagnaient. Ensemble, ils attaquèrent les pirates et parvinrent à tous les tuer. À ce moment-là, la femme qu’il aimait tomba également amoureuse de lui.

Hyménée dirigera le bateau et déposa les filles dans un endroit sûr. Puis il alla à Athènes et raconta ce qui s’était passé. Il annonça qu’il ne rendrait les femmes que si en échange on lui accordait l’autorisation de se marier avec la femme qu’il aimait. Les Athéniens acceptèrent volontiers sa demande et les préparatifs du mariage commencèrent.

Une sculpture d'Hyménée et de Cupidon.
Cupidon soufflant la torche d’Hyménée, une sculpture de George Rennie.

Un mythe devenu une tradition

Le mythe d’Hyménée raconte que le mariage fut préparé avec le plus grand soin. Lui et sa future femme étaient alors profondément amoureux et tous les Athéniens célebrèrent leur amour. Néanmoins, le jour du mariage, une fois la cérémonie terminée, Hymenaeus tomba soudainement au sol : il était mort.

À cet instant, le mort et la femme commencèrent à émettre des gémissements sincères. Tous deux prièrent les dieux de ne pas leur enlever leur bonheur. L’un des invités au mariage était Asclépios, dieu de la médecine et de la guérison. Ému par les pleurs du couple, il décida d’intervenir et parvint à ressusciter Hyménée.

Depuis, Hyménee fut chargé d’assister à tous les mariages. Son absence était considéré comme un présage de misère pour le couple marié. C’est pourquoi chez les Grecs, chaque fois qu’un mariage était célébré, ils criaient “Hyménée ! Hyménée !” C’était une façon de l’amener à se présenter, un signe de bon augure.

Valbuena, A. I. F. (1999). El mito del himeneo celeste en la ópera romántica italiana. In Amor y Erotismo en la Literatura: Congreso Internacional Amor y Erotismo en la Literatura (pp. 313-322). Caja Duero.