Le désir de protagonisme : une qualité néfaste

Même s'il est important que nous soyons les protagonistes de nos vies, jusqu'où seriez-vous prêt à aller pour attirer l'attention des autres ?
Le désir de protagonisme : une qualité néfaste

Dernière mise à jour : 24 juin, 2022

Nous avons tous un ami ou un collègue qui aime être le centre d’attention. Ce sont des personnes qui se distinguent généralement par leur caractère extraverti ou leur âme de fêtard. Or, ce comportement n’est pas toujours une caractéristique positive.

Ainsi, il est essentiel d’apprendre à trouver un équilibre, car même s’il peut être positif de devenir les protagonistes de sa propre histoire et d’en prendre les rênes, cela peut devenir un trait négatif lorsque l’on recherche ce protagonisme en s’imposant face aux autres, en allant au-delà de leur volonté et en minimisant leurs désirs, leurs besoins et leurs émotions.

Désir de protagonisme dans l’enfance

Pour commencer, ce trait peut apparaître dès notre enfance, peut-être dans un désir de compétition innocent ou pour essayer de combler un manque d’attention. Dans ces cas, on recommande aux parents et aux soignants d’apprendre aux enfants à être patients, à attendre leur tour pour parler ou jouer, et à partager leur temps, leurs jouets et l’attention des adultes avec d’autres enfants.

De même, il est important de leur faire comprendre qu’être compétitifs n’est pas toujours bon et que nous devons apprendre à reconnaître les talents ou réalisations des autres, pas seulement vouloir les comparer aux nôtres. De cette façon, apprendre aux enfants à ne pas envier les autres peut devenir une stratégie pour qu’ils n’atteignent pas l’adolescence et l’âge adulte en voulant toujours être le centre de l’attention.

Bien sûr, il est essentiel de fournir aux enfants de l’affection, de l’attention et des soins. Passer du temps de qualité avec eux qui leur dit qu’ils sont importants les aidera à devenir confiants et à avoir confiance en eux.

colère d'un enfant

Entre désir de protagonisme et trouble de la personnalité histrionique

Bien que les personnes qui recherchent une attention excessive ne répondent pas toujours aux critères de trouble de la personnalité histrionique, il est vrai que cette recherche de protagonisme est un trait qui caractérise les personnes atteintes de cette condition.

Le trouble de la personnalité histrionique commence généralement à se manifester dans les premières années de la vie. En général, les moyens d’attirer l’attention dans ce tableau clinique se concentrent sur des aspects comme les gestes, les vêtements, l’exagération et le dramatisme. De même, ces personnes sont sujettes à des changements d’humeur soudains et, bien sûr, à l’expression débordante de ces émotions changeantes.

En plus de ce qui précède, elles ont un besoin très prononcé d’être approuvées, acceptées et reconnues. Ce sont des personnes qui ont des compétences sociales reconnues pour attirer l’intérêt des autres, et c’est pourquoi on les perçoit comme des personnes attirantes et amusantes. Souvent, la première impression qu’elles laissent est qu’elles sont très motivées et toujours très enthousiastes dans chacune de leurs activités.

Cependant, elles ont également tendance à exprimer un malaise et à ne pas se sentir à l’aise si elles ne sont pas au centre de l’attention. Elles cherchent constamment à monopoliser les conversations et à les faire tourner autour d’elles ou sur des sujets qui les intéressent. Bien qu’en surface, on ait l’impression qu’elles soient égoïstes et vaniteuses, elles ont en fait tendance à avoir une estime de soi très fragile qui a besoin d’être constamment réaffirmée.

Sadfishing et autres façons de chercher l’attention

Récemment, le terme « sadfishing » s’est popularisé sur les réseaux sociaux, désignant une pratique au cours de laquelle on partage des expériences tristes ou des problèmes émotionnels dans le seul but d’attirer l’attention. Bien qu’on l’utilise principalement pour parler de célébrités, il semble se répandre dans la population générale, en particulier au sein du public adolescent.

Il s’agit d’une façon de gagner en notoriété en faisant appel à la compassion et à l’empathie des utilisateurs des réseaux sociaux. Cependant, il est très difficile de déterminer si l’attention fait appel à la victimisation ou s’il s’agit d’une véritable façon de parler de problèmes de santé mentale tels que l’anxiété, la dépression ou le suicide.

Le besoin d’affection dans le désir de protagonisme

En tout cas, le désir de protagonisme semble être fortement lié à de fortes carences affectives. Le désir constant d’attention peut se baser sur un besoin d’affection, d’attention et de reconnaissance, qui peut ne pas avoir été suffisamment satisfait pendant l’enfance.

Gardez à l’esprit que si vous ou un de vos proches adoptez ces types de comportements, il peut être utile de demander l’aide d’un professionnel.

Enfin, n’oubliez pas que les liens affectifs sains sont généralement horizontaux et réciproques, c’est-à-dire qu’il doit y avoir un équilibre entre l’attention accordée et l’attention reçue.

Cela pourrait vous intéresser ...
Certaines personnes passent leur vie à essayer d’attirer l’attention des autres
Nos Pensées
Lisez-le dans Nos Pensées
Certaines personnes passent leur vie à essayer d’attirer l’attention des autres

Certaines personnes souffrent de troubles de la personnalité qui les font constamment s'exposer pour chercher l'attention des autres.



  • Álvarez Ramírez, L. Y. (2014). Caracterización de las creencias irracionales del trastorno histriónico de la personalidad. Psicogente17(31), 143-154.
  • Aparicio Barba, V., & Osma López, J. J. Trastorno Histriónico de la personalidad: una revisión.