Le cinéma comme outil psychothérapeutique

· 26 juin 2018

Il ne vous est jamais arrivé, après un film, de considérer un problème d’une autre façon ? Ou d’adopter une perspective différente pour affronter de nouvelles situations ? Un film ne vous a-t-il jamais permis de prendre vos distances à un moment difficile de votre vie ? Les bénéfices du cinéma en tant qu’outil psychothérapeutique sont multiples. C’est pour cela qu’il est de plus en plus utilisé par les professionnels de la santé.

Regarder des films permet aux spectateurs, et donc aux patients, d’obtenir des informations de natures très distinctes: linguistiques, spatiales, interpersonnelles et intrapsychiques. En d’autres termes, la « ciné-thérapie » peut transformer le traitement psychologique en un espace d’apprentissage complet, intégral et intersensoriel.

Le cinéma en tant qu’outil psychothérapeutique offre de nombreux bénéfices.

Basée sur les livres

Pour Bruce Skalarew, psychiatre et psychanalyste co-président du Forum for Psychoanalytic Study of Film, la ciné-thérapie a suivi le même cours que la bibliothérapie. Ce médecin définit le septième art comme un outil qui aide à améliorer la santé mentale. Il considère également ce moyen thérapeutique comme un bon complément aux moyens traditionnels.

femme qui regarde un film : le cinéma comme outil psychothérapeutique

Walz explique que le cinéma en tant qu’outil thérapeutique permet au psychologue de s’appuyer sur l’image, la musique, le ton, les personnages, les espaces et les éléments théâtraux. Il a le pouvoir de faciliter la compréhension de soi et de réaliser ce que l’on appelle une « décharge émotionnelle ». Enfin, cet art nous permet de changer nos habitudes et d’évoluer.

« La ciné-thérapie peut être un puissant agent catalyseur pour la guérison et la croissance de quiconque serait prêt à apprendre comment les films nous affectent et à essayer de voir certains films avec une véritable attention. »

-Birgit Walz-

Réflexion personnelle

Que ferais-je si une telle chose m’arrivait? Comment réagirait mon compagnon/ma compagne si ce malheur nous tombait dessus? Les films nous font parfois réfléchir à des situations que nous sommes souvent incapables d’imaginer. Nous nous mettons dans la peau des personnages. Nous essayons de penser ou de voir les choses à travers eux. Cela aide les patients qui suivent un traitement psychothérapeutique à réaliser une introspection au niveau de leurs pensées, de leurs sentiments et de leurs émotions, aussi bien présents que futurs.

Comment l’appliquer ?

La première chose à faire, selon Gary Solomon – l’un des premiers psychologues à avoir utilisé les films en tant que thérapie -, est de choisir des films qui reflètent les problèmes du patient. Ainsi, la trame doit ressembler le plus possible à la situation actuelle ou traumatique de la personne.

Il est fondamental que le thérapeute et le patient aient une discussion avant de voir le film. Tous deux doivent comprendre qu’un exercice d’analyse consciente doit être réalisé. Le professionnel pourra ainsi reconnaître et examiner les réactions du patient.

« Rêvez comme si vous étiez éternel, vivez comme si c’était votre dernier jour. »

-James Dean-

Après le visionnage du film, le patient doit expliquer les connexions et les similitudes qu’il a trouvé avec sa propre vie. Utiliser son imagination est une bonne chose. Il peut aussi s’identifier à un personnage du film (Berg-Cross, Jennings, et Baruch, 1990).

psychologue avec patient

Empathie et nouvelles perspectives

L’un des points forts de cette technique est qu’elle peut améliorer les habiletés sociales et de communication des patients. Elle sert d’exemple pratique pour des situations au cours desquelles vous pouvez développer votre empathie et prendre conscience de vos propres sentiments, émotions et désirs.

Grâce à ce moyen psychothérapeutique, la théorie de l’esprit peut être mise en pratique. Il s’agit de la capacité à comprendre nos propres processus émotionnels et à réfléchir à propos des sentiments ou pensées des autres. Tout cela se fait à travers une séquence d’images et de dialogues ingénieux, grâce à la magie du cinéma.

Les conflits que nous observons chez des protagonistes criminels nous aident à nous rendre compte de nos valeurs morales.

Cette technique permet aussi de travailler avec des scènes concrètes. Nous pouvons nous focaliser encore plus sur le point à traiter. Les personnages peuvent aussi être analysés d’une façon détaillée afin d’en apprécier chaque changement et chaque détail. Et cela, autant de fois que nous le voulons. Grâce à cela, on peut trouver plus de similitudes et de différences entre le comportement du patient et celui de l’acteur.

Le cinéma en tant qu’outil psychothérapeutique est encore trop méconnu. Même s’il est de plus en plus utilisé en tant que stratégie complémentaire à la thérapie traditionnelle. Malgré tout, même s’il est efficace auprès de la majorité des personnes, il faut éviter de l’utiliser avec des personnes qui souffrent de troubles psychotiques. Dans ces cas, nous ne pouvons pas garantir que la ciné-thérapie apporte des bénéfices.