L’arbre à souhaits, un conte d’Osho

· 16 octobre 2018

L’arbre à souhaits est un conte d’Osho faisant partie de ses œuvres les plus connues. Rappelons nous que cet homme fut l’un des leaders religieux les plus importants du 20ème siècle. On le considère comme un maître spirituel. Et ce, malgré les critiques sévères qu’il formula à l’égard de Mahatma Gandhi et divers leaders de son époque.

Osho fut sans doute un personnage controversé. On le considérait comme un orateur extraordinaire et un penseur unique mais il prit part à différents scandales qui aujourd’hui encore pèsent sur sa mémoire. On se souvient de lui pour sa grande collection de voitures de luxe. Aussi car il a été déporté des Etats-Unis et que 21 pays ont refusé de l’accueillir sur leur territoire.

Pour certains c’est un héros, pour d’autres c’est un vilain. Peu importe sa personnalité, ses enseignements sont très valides contrairement à ce que certains pourraient penser. Le conte d’Osho que nous partageons aujourd’hui est la preuve que, peu importe qui il fut, il était doté de beaucoup de sagesse.

« Ne faites pas attention à la peur car c’est dangereux. Si nous prêtons beaucoup d’attention à la crainte, nous l’alimenterons et elle grandira ».

-Osho-

Un conte d’Osho

Ce conte d’Osho nous présente le concept du paradis des hindous. On y croit que l’éden est un lieu peuplé par des êtres et des possibilités extraordinaires. Parmi elles, les arbres à souhaits. Ce sont des êtres dotés de pouvoirs magiques. Les arbres semblent communs et courants, mais ils ont la faculté d’exhausser tous les désirs des humains dès l’instant où ils les expriment. 

On dit qu’un jour, un homme passionné par le matériel exista. Il avait très peu évolué dans l’ordre spirituel et il dédia l’ensemble de ses préoccupations à l’immédiat. Un jour, le personnage de ce conte d’Osho resta profondément endormi. Son esprit commença à errer. Le fait que cela se produise en étant vivant n’était pas logique mais il y eut une erreur dans l’ordre naturel des choses. Pour cela, l’homme arriva au monde de l’au-delà.

L’esprit de l’homme de notre histoire se trouva face à différents chemins. Il ne savait pas lequel emprunter et décida simplement de suivre le chemin le plus proche. Ce fut une chance car ce sentier conduisait directement au paradis des hindous. Cependant, l’homme l’ignorait.

les contes d'osho

Les désirs deviennent réalité

Selon le conte d’Osho, l’homme resta fasciné par tout ce qu’il découvrit dans le jardin enchanté. Tout semblait magnifique, mais il ne pensait en aucun cas se trouver dans l’eden. Pour cela, il se comportait comme s’il se trouvait dans un lieu courant. Il marcha un moment et se sentit ensuite fatigué. Il décida alors de dormir un peu. Sans s’en douter, il choisit un arbre à souhaits pour se reposer. Il s’endormit ensuite profondément.

En se réveillant, il pensait seulement qu’il avait très faim. Il dit alors « J’aimerais avoir quelque chose de délicieux à manger. J’ai très faim« . Avec beaucoup de surprise, il vit rapidement apparaître devant ses yeux les victuailles les plus délicieuses. Sans s’interroger sur l’origine de cette nourriture, l’homme s’attela uniquement à satisfaire son appétit.

Lorsqu’il finit la nourriture, il ressentit de la soif. Il dit alors : « J’aimerais avoir quelque chose à boire. J’ai très froid« . Il n’avait pas terminé sa phrase que les vins les plus délicieux firent leur apparition. Ils les goûta jusqu’à en être satisfait.

quand les rêves deviennent réalité

Une fin déconcertante

Rassasié et n’ayant plus soif, il se rendit compte que la situation n’était pas normale. Le conte d’Osho nous dit à ce moment, l’homme commença à se rendre compte que quelque chose d’étrange était en train de se passer. Il finit par ressentir de la peur et dit : « Suis-je en train de rêver ou des fantômes sont-ils en train de me faire une blague ?« 

Comme ses mots étaient des ordres, l’arbre à souhaits convertit en réalité ce qui se trouvait dans l’esprit de cet homme. Un grand nombre de fantômes firent alors leur apparition, ils jouaient et se moquaient de lui. Bien entendu, l’homme du conte d’Osho se sentit terrifié. Sans penser, il signala alors : « Ils sont horribles! Ils vont certainement me tuer!« 

Comme vous pouvez l’imaginer, les fantômes l’assassinèrent. Malgré la naïveté du conte d’Osho, il renferme un enseignement très fort. Il nous évoque la magie des mots. Ils nous explique comment nous provoquons ce que nous désirons. Ainsi, bien que d’autres ingrédients puissent-être manquants, le propre désir est un vent favorable. Nous donnons donc forme à notre conscience et à notre volonté au travers des mots. Pour cela, et bien qu’il nous soit difficile d’y croire, nous finissons finalement par obtenir tout ce qui habite dans notre esprit.