L’amour chez les personnes introverties

4 février 2017 dans Psychologie 1692 Partagés

Le cerveau des personnes introverties fonctionne différemment ; c’est pourquoi les relations affectives que ces dernières entretiennent avec les autres sont généralement plus délicates : elles parlent moins, mais leurs « je t’aime » sont plus sincères et plus profonds. Ce sont des personnes capables de se connecter à l’être aimé d’une façon bien plus intense, presque magique.

Nous pouvons dire de source sûre que les personnes introverties sont bien mieux comprises aujourd’hui qu’auparavant. Grâce à la grande diversité d’études menées et de livres publiés à ce sujet, tels que Le pouvoir des introvertis de Susan Cain, on sait dorénavant que la personne introvertie n’est pas une personne timide, mais qu’elle est une personne sélective, observatrice, sensible, et qu’elle peut même se révéler être un-e bon-ne leader dans le domaine professionnel.


« Le biais contre l’introversion conduit à une perte colossale de talent, d’énergie et de bonheur. »

– Susan Cain –


Or, dans le domaine de l’amour, bien souvent, les personnes introverties doivent faire face à des difficultés caractéristiques de ce trait de personnalité. A l’adolescence ou au cours de leur première jeunesse, les personnes introverties peuvent en arriver à penser qu’elles ne peuvent pas rivaliser face aux personnes extraverties et à leur étincelle éblouissante. L’espace de quelques temps, elles sont reléguées à ces coins silencieux et isolés d’où elles peuvent observer le monde dans le calme et la discrétion.

Généralement, l’adolescent-e introverti-e aime se cacher ; iel ne s’aventure pas dans des milieux ou autres situations qui, à première vue, semblent être faits pour les audacieux-ses, pour les amoureux-ses du brouhaha et pour les grands groupes d’ami-e-s où tout le monde parle mais où personne n’écoute.

Pour autant, peu à peu, la personne introvertie finit par « se réveiller » et se rendre compte de toutes ses qualités…

persona-introvertida

Quand le besoin de solitude devient un problème

On dit que la simplicité consiste à laisser de côté ce qui est évident pour ne garder que ce qui est important. Cette idée, cette approche est celle qui caractérise sans doute le mieux les personnes introverties ; elles n’aiment pas les artifices, le fait de parler pour parler, d’attirer l’attention, ou de consacrer du temps et de l’énergie à des aspects qui ne syntonisent pas avec leur véritable essence, avec leur âme, avec leur personnalité.

Peut-être est-ce là la raison pour laquelle il n’est pas si facile pour les personnes introverties de flirter, ou encore d’aller à des soirées pour se sociabiliser et pour tenter une approche auprès de la personne qui leur plait et qui se trouve au beau milieu d’un groupe de gens. N’oublions pas que, tel que nous l’expliquent les neurologues, les personnes introverties souffrent d’une plus grande fatigue neuronale au moment de communiquer avec les autres et de se sociabiliser. Elles ont besoin, par conséquent, de plus longs moments de solitude « pour recharger leurs batteries ».

Carl Gustav Jung a également abordé avec intérêt le sujet de l’introversion ; pour lui, les personnes introverties consacrent toute leur attention au centre des processus subjectifs et psychologiques. C’est donc la raison pour laquelle généralement, elles s’éloignent du bruit de la vie quotidienne pour regonfler leurs poumons de cet oxygène de la solitude dont elles ont tant besoin.

Or, au vu de ces caractéristiques…comment donc peuvent-elles réussir à trouver l’amour ?

chicas-cogidas-de-la-mano-768x446

Les personnes introverties et l’amour

De nos jours a été mis en marche ce que l’on connaît sous le nom de « Quiet Revolution ». Cette approche vise différents buts ; d’un côté, détruire les idées reçues consistant à penser que l’introversion et l’extraversion sont des catégories fixes, puisqu’en réalité, il s’agit plutôt des deux extrêmes d’un même continuum, présentant chacun, le plus souvent, différents degrés.


« Nous avons souvent tendance à oublier que jamais personne n’est autant actif que lorsqu’il ne fait rien, et qu’il ne l’est jamais si peu que lorsqu’il se retrouve seul avec lui-même. »

– Catón –


Les personnes introverties n’ont rien contre le fait de sociabiliser, et ne manquent pas d’habilités sociales. Bien au contraire ; ce sont des personnes qui ont conquis leur propre liberté. Dans cette société hyperactive qui nous obligent à être dépendant-e-s de l’extérieur du fait de la grande quantité d’informations mises à notre portée, les personnes introverties ont trouvé refuge en elles-mêmes pour être plus créatives, plus sensibles, plus originales, plus analytiques, et pour mieux gérer leurs émotions.

Parfois, il ne suffit pas d’aller à une soirée pour trouver l’amour. Les personnes introverties savent très bien comment tisser des liens avec les autres. Simplement, leurs tentatives de séduction passent davantage par la promiscuité, les conversations en face à face, et les instants de complicité simple et magique.

chica

Les caractéristiques du compagnon/de la compagne introverti-e

Un autre mythe que l’on doit casser une bonne fois pour toutes consiste en l’idée que les personnes introverties ne peuvent se mettre en couple qu’avec des personnes qui ont la même personnalité qu’elles. Or, il n’en est rien ; les personnes introverties et les personnes extraverties peuvent tout à fait établir d’excellentes relations entre elles, au sein desquelles chacun-e peut s’enrichir.

Voyons maintenant les traits qui, généralement, définissent les compagnons/les compagnes introverti-e-s :

  • La personne introvertie profite en partageant des instants de solitude avec son compagnon/sa compagne : elle focalise toute son attention et son énergie sur cette personne. Ainsi, les personnes introverties sont des architectes magiques au moment de se connecter à d’autres émotions plus profondes, en édifiant un engagement ferme et authentique.
  • D’un autre côté, et il s’agit là d’un fait tout aussi important, il faut savoir que les personnes introverties savent laisser de l’espace à la personne qu’elles aiment, et ce aussi parce qu’elles ont besoin de ces moments de solitude non seulement pour traiter les informations de l’environnement dans lequel elles se trouvent, mais aussi pour profiter du temps passé seules avec elles-mêmes.
  • Il est également important de bien comprendre qu’on ne doit jamais obliger une personne introvertie à être ou à faire quelque chose qui ne lui correspond pas : elle est réticente à l’idée de changer ses habitudes, ou d’aller à l’encontre de ses valeurs, son essence et ses habitudes. Elle ne comprend pas les artifices, ni l’intérêt de « se sociabiliser davantage » uniquement parce que son compagnon/sa compagne le lui demande.
  • Etre silencieux-se ne veut pas dire que l’on a de mauvaises pensées : c’est un fait très fréquent. Etre en couple avec une personne introvertie suppose parfois de partager des instants de silence. Et ce n’est pas pour autant que l’on s’ennuie, que l’on ne sait pas quoi dire ou qu’on n’est mal à l’aise.

Il ne faut pas bombarder la personne introvertie du classique : « à quoi tu penses ? »

Car s’il y a quelque chose qu’apprécient les personnes introverties, c’est bien le fait de partager ces instants de silence. C’est de se permettre d’être soi-même sans pression, c’est d’apprécier cette simplicité authentique, reliant ainsi leur monde intérieur propre à celui de l’être aimé dans une complicité simple.

Quoi de mieux que cela ?

Images d’Eveline Tarunadjaja

A découvrir aussi