La théorie de la sécurité émotionnelle : les parents et l'amour

Comment était votre enfance? Avez-vous grandi avec des parents qui se traitaient avec respect et affection ? Avez-vous été témoin de leur affection ou peut-être avez-vous été témoin de leur manque d'amour ? La plupart d'entre nous gardent un souvenir de ce qu'était la relation entre nos parents. Cette image nous a non seulement offert un premier modèle de ce que sont les liens et les interactions humaines, mais nous a également marqués à bien des égards.
La théorie de la sécurité émotionnelle : les parents et l'amour
Valeria Sabater

Rédigé et vérifié par Psychologue Valeria Sabater.

Dernière mise à jour : 25 janvier, 2023

Grandir avec l’empreinte d’une maison en constante bataille dialectique, nous fait être impliqué très tôt dans un climat émotionnel défavorable, chargé de rancunes et de conflits. L’enfant qui assiste aux confrontations de ses parents est un enfant qui grandit avec une vision déformée de ce qu’est l’amour. Et quelque chose comme ça est une tragédie.

De même, lorsqu’un couple n’est pas assez mûr ou courageux pour mettre fin à une relation nuisible, cette situation s’aggrave au maximum. L’inconfort relationnel est si profond que parfois la chose la plus importante est négligée : la parentalité. Les parents qui ne s’aiment pas ou qui s’aiment mal ne donnent pas toujours à leurs enfants ce qu’ils méritent et ce dont ils ont besoin pour leur bon développement. Nous l’analysons.

Il y a beaucoup de parents qui, bien qu’ils ne s’aiment pas, choisissent de rester ensemble pour leurs enfants. Ce choix imprudent finit par avoir un effet très négatif sur les plus petits.

Enfant unique avec ses parents symbolisant la théorie de la sécurité émotionnelle
Les parents qui s’aiment et se respectent offrent à leurs enfants un modèle de référence qui leur sera bénéfique dans leur vie.

La théorie de la sécurité émotionnelle : qu’est-ce que c’est ?

La théorie de la sécurité émotionnelle trouve ses racines dans le concept d’attachement défini par le psychiatre et psychanalyste John Bowlby. Selon cette approche, les conflits familiaux affectent le développement psycho-émotionnel de l’enfant. Les plus petits, loin de rester inconscients de ces désaccords, en sont témoins pour les évaluer et créer quelques schémas mentaux de base sur les relations humaines.

Maintenant, il y a un autre aspect qui est peut-être plus problématique. Les enfants d’un couple en conflit se sentent moins en sécurité, protégés et entourés. Ils grandissent avec un sentiment de menace constante en pensant qu’à tout moment, ces manifestations émotionnelles négatives les atteindront également. Quelque chose qui, comme nous le savons bien, arrive parfois.

Il est fréquent, par exemple, que cette mère ou ce père sur le sentier de la guerre, utilise les enfants comme victimes de chantage affectif. Parfois, ils peuvent les manipuler pour se positionner en faveur de l’un ou de l’autre. Malheureusement, ils peuvent aussi projeter leur frustration et leur malheur sur eux. Le couple qui se traite mal et dérive dans une dynamique autodestructrice entraîne ses propres enfants dans ce maelström de souffrance…

Les enfants qui grandissent dans des environnements dominés par les conflits développent moins d’aptitudes sociales, plus d’agressivité, de contrôle des impulsions et des émotions.

Les conséquences d’un conflit interparental destructeur

La théorie de la sécurité émotionnelle nous dit que les enfants sont affectés par des conflits interparentaux à la fois constructifs et destructeurs.

Les premiers définissent les désaccords qui sont résolus de manière efficace et mature. Le fait d’aborder les différences de manière positive offre aux enfants un modèle enrichissant sur la façon de faire face aux défis relationnels.

Le problème réside dans les conflits interparentaux destructeurs dans lesquels le ressentiment, la haine et les gros mots sont intégrés. Une enquête de l’Université de Kyoto, par exemple, souligne que ce type de situation laisse de graves conséquences sur le développement de l’enfant.

Il est courant de voir des enfants avec de faibles aptitudes sociales et de sérieux problèmes de régulation de leurs émotions. Les désaccords et les confrontations des parents les font grandir en montrant des comportements plus agressifs et aussi des stratégies très déficientes pour résoudre les problèmes. Après tout, ils finissent par intégrer dans leurs archives mentales ce à quoi ils ont toujours été exposés.

Les réponses d’adaptation des enfants dans les situations de conflit parental

Ces données sont intéressantes. Tous les enfants ne réagissent pas de la même manière aux conflits interparentaux. Chaque petit manifeste généralement une forme de réactivité face à ces dynamiques négatives de confrontation des soignants.

Il y a des garçons et des filles qui jouent le rôle de médiateurs, qui finissent par agir avec plus de maturité que leurs parents lorsqu’ils tentent de régler ces désaccords. Ce sont des enfants forcés de grandir prématurément qui perdent leur enfance en agissant comme régulateurs de conflits face à une telle incompétence parentale.

La théorie de la sécurité émotionnelle nous dit que les enfants forcés à mûrir de manière précipitée grandissent également sans cet attachement sain si essentiel à leur développement. Il est fréquent qu’ils atteignent l’âge adulte avec de nombreuses carences et avec le rôle d’aidant intégré dans leur ADN.

D’autre part, il y a aussi des enfants qui, au lieu d’agir comme médiateurs, se retirent de ladite interaction. Ils s’éloignent de ces sources de stress par peur, car ils se sentent menacés par ce climat d’épuisement, de cris et de désaffection. Cette atmosphère s’infiltre dans l’esprit de l’enfant, le rendant plus vulnérable aux troubles de l’humeur.

Le fait d’être témoin des disputes et des confrontations de nos parents peut nous amener à avoir des problèmes d’adaptation plus importants plus tard dans la vie.

Fils souffrant pendant que ses parents se disputent symbolisant la théorie de la sécurité émotionnelle
Les enfants comprennent plus que nous ne le pensons et les désaccords parentaux les marquent profondément.

Les couples qui restent ensemble à cause des enfants, une grosse erreur

La théorie de la sécurité émotionnelle peut être comprise à partir d’une image très simple. Lorsqu’un enfant grandit dans un environnement émotionnellement nourrissant, où on lui offre sécurité et affection sincère, il a devant lui un pont d’or pour sortir dans le monde. D’autre part, ceux qui sont dans un environnement parental plein de conflits, dans lequel ils négligent leur éducation, ont devant eux un pont brisé pour leur avenir.

Cela ne signifie pas que vous pouvez devenir une personne heureuse et capable d’atteindre vos objectifs. Absolument. Cela signifie que vous trouverez plus de nids-de-poule, plus d’insécurités, de difficultés et de peurs. Quelle conclusion peut-on tirer de cette approche ? Une très élémentaire. Aucun enfant ne mérite de se développer dans un scénario dominé par le chagrin, l’agressivité, le ressentiment et la confrontation.

Le foyer dont les parents sont plus concentrés sur leurs propres problèmes et mésententes finit par négliger leurs enfants. Les émotions de valence négative sont l’oxygène que l’on respire quotidiennement et tout cela laisse des séquelles. Si l’amour et le respect du couple se désagrège, une séparation s’impose, pour le bien de tous.

Toute séparation ou divorce est difficile, mais le plus défavorable est de grandir dans une maison où les cris et les reproches sont la trame sonore quotidienne. S’engager pour le bien-être des enfants doit toujours être notre plus grande priorité. Gardons-le à l’esprit.

Cela pourrait vous intéresser ...
Qu’est-ce que les disputes apportent aux relations de couple saines?
Nos Pensées
Lisez-le dans Nos Pensées
Qu’est-ce que les disputes apportent aux relations de couple saines?

Les disputes dans un couple ne sont pas mauvaises, mais font partie d'une relation saine. Un couple qui ne se dispute jamais vit probablement dans ...



  • Cummings, Edward & Miller-Graff, Laura. (2015). Emotional Security Theory. Current Directions in Psychological Science. 24. 208-213. 10.1177/0963721414561510.
  • Cummings, E. M., & Miller-Graff, L. E. (2016). An Emerging Theoretical Model for Youths’ Psychological and Physiological Responses Across Multiple Developmental Contexts. Current Directions in Psychological Science, 24(3), 208–213. https://doi.org/10.1177/0963721414561510
  • Davies PT, Martin MJ. The reformulation of emotional security theory: the role of children’s social defense in developmental psychopathology. Dev Psychopathol. 2013 Nov;25(4 Pt 2):1435-54. doi: 10.1017/S0954579413000709. PMID: 24342849; PMCID: PMC3918896.

Le contenu de Nos Pensées est uniquement destiné à des fins informatives et éducatives. Il ne remplace pas un diagnostic, un conseil ou un traitement professionnel. Si vous avez le moindre doute, il est conseillé de consulter un spécialiste de confiance.