La prise de décision dans le couple

· 21 février 2019
Il est nécessaire, au sein d'un couple, de prendre des décisions conjointes. Mais comment faire pour que tout se passe au mieux dans ce contexte ?

Tous les couples traversent des moments où la prise de décisions est nécessaire. Ce qui, bien qu’elles puissent être plus ou moins importantes, génère une situation dans laquelle il est nécessaire de négocier. Bien que nous nous entendions très bien avec notre partenaire, il est normal que nous ne soyons pas d’accord sur tout et qu’il y ait des différences lorsqu’il s’agit de prendre une décision. De plus, prendre des décisions dans le couple, c’est plus que se positionner pour ou contre « quelque chose ». En effet, il s’agit davantage d’un test de la force et de l’harmonie de cette union.

Dans cet article, nous tenterons d’identifier les variables qui influencent la prise de décision dans le couple et les problèmes qui peuvent survenir lorsque vous devez choisir une voie, prendre un risque, faire un grand changement ou manquer une occasion. En ce sens, nous nous concentrerons sur les décisions les plus importantes et les plus fréquentes dans lesquelles un conflit peut exister :

  • S’il y a une crise de couple ou si vous êtes ensemble depuis un certain temps (et que les sentiments ne sont pas les mêmes), il peut y avoir une question au sujet de rester ensemble ou de se séparer
  • Faire le pas et commencer à vivre ensemble
  • Passer du temps avec la famille d’origine de chacun (par exemple : week-end chez les beaux-parents, Noël, Pâques, etc.).
  • Se marier
  • Avoir des enfants
  • Choisir l’éducation des enfants
  • Changer d’emploi et débuter une relation à distance ou changer de lieu de résidence
  • Gérer une infidélité ou la prise en compte d’autres règles dans la relation (exemple : relation ouverte ou polyamour)
  • Organiser le temps que chacun a pour soi dans le couple

prise de décision sur l'infidélité
Qu’est-ce qui influence la prise de décision dans le couple ?

La confiance en soi

L’image que vous avez de vous-même et la capacité de sentir que votre opinion est valable et a du poids influence tout le processus décisionnel dans le couple. Si vous êtes une personne confiante, vous aurez suffisamment de soutien pour défendre ce en quoi vous croyez. Et influencer la décision finale. C’est-à-dire qu’une personne confiante a un rôle actif dans les décisions qui sont prises par son partenaire, tandis qu’une personne insécure sera dans l’ombre de ce que l’autre partie dit et décide.

De même, la confiance en soi vous aide à ne pas vous taire par peur d’être rejeté. Se placer au-dessus de la peur lorsqu’on traite d’une question délicate en tant que couple est la clé pour avoir une voix. Et voter les décisions qui sont prises. Les personnes peu sûres d’elles-mêmes sacrifient leur capacité d’influence au profit de leur apparence. Elles ont tendance à dire ce que les autres veulent entendre ou ce qui évite les conflits.

La place de l’autre dans le projet de vie partagée

D’autre part, lorsqu’une décision doit être prise par les deux membres du couple, un aspect clé est la place que l’autre personne occupe dans votre idéal d’avenir ou de projet de vie. Ainsi, le processus de prise de décision dans les couples est davantage basé sur l’avenir que sur le présent. Qu’est-ce que cela signifie ?

Le potentiel que nous voyons dans notre couple pour nous accompagner sur un nouveau chemin joue un rôle très important. Il peut s’agir, par exemple, d’avoir des enfants, de se marier ou d’emménager ensemble. La prise de décision dans le couple est principalement basée sur les anticipations que nous faisons dans nos esprits. Pas vraiment sur la réalité que nous vivons avec cette personne.

En ce sens, dans sa théorie de l’amour, Robert Sternberg explique comment trois composantes sont nécessaires pour qu’il y ait un amour complet et mûr, et une de ces composantes est l’engagement. Or, il ne s’agit pas d’un engagement au niveau juridique. De la fidélité ou de la relation. Mais bien d’un engagement pour l’avenir de la relation.

Ainsi, pour que la prise de décision soit un processus réussi, il faut un engagement. Celui de travailler en équipe pour atteindre des objectifs communs.

La prise de décision dans le couple se base davantage sur les anticipations que nous faisons dans nos esprits que sur la réalité que nous vivons avec cette personne.

prise de décision et solidarité
Vos compétences en communication et la capacité de l’autre à vous comprendre

De bonnes compétences en communication sont essentielles pour partager les peurs, les doutes, les illusions et les désirs. Pensez que verbaliser tout ce qui vous vient à l’esprit et qui apporte quelque chose au processus de pré-décision réfléchi aura un potentiel constructif. Cela ajoutera quelque chose.

Vous n’avez pas besoin de dire tout ce que vous pensez. Vous avez besoin de penser et de sentir tout ce que vous dites. Sinon, vous céderez la place à une communication ambivalente et imprécise dans laquelle il y aura beaucoup de place pour l’interprétation, un élément sans doute dangereux pour la vie de couple.

De plus, le destinataire de vos messages doit être capable de comprendre ce que vous essayez de transmettre. Avec le sens que vous voulez donner à vos propos. Cela signifie que l’autre doit comprendre ce que vous dites, savoir pourquoi ce que vous dites est important pour vous. En ce sens, la communication non verbale joue également un rôle important.

Il est impossible de ne pas communiquer, et dans le contexte de la prise de décision dans le couple, il est nécessaire que ce que nous disons soit cohérent avec le reste des éléments que nous exprimons. En ce sens, toute incongruité peut générer un malentendu qui cause du bruit (malaise). Comme par exemple le fait de nous montrer heureux d’avoir planifié un mariage et au fond de continuer à penser que le mariage mène les couples à l’échec.

Il est impossible de ne pas communiquer. Pour prendre des décisions dans le couple, il faut que ce que nous disons soit cohérent avec ce que nous montrons.

Enfin, nous tenons à souligner un dernier point. La décision dans le couple doit être un processus partagé par ceux qui en font partie. En réalité, si tel est le cas, il est fort probable que le couple se montre plus durable et plus satisfaisant, selon une étude menée par Kamp Dush et Taylor (2011) à l’Ohio University.

D’autre part, il est également nécessaire de faire un effort pour limiter les influences extérieures. Ces dernières peuvent entrer dans la prise de décision d’un couple. Nous devons donc donner la priorité à ce que nous ressentons et à notre partenaire. En reléguant au second plan la motivation de plaire aux autres.

 

  •  Kamp Dush, C. M. y Taylor, M. G. (2011).Trajectories of Marital Conflict Across the Life Course. Predictors and Interactions With Marital Happiness Trajectories. Journals of Family Issues, 33: 3. https://doi.org/10.1177/0192513X11409684 Queen, T. R., Berg,  C. A., & Lowrance, W. (2015). A Framework for Decision Making in Couples across Adulthood. En Thomas M. Hess, JoNell Strough, Corinna E. Löckenhoff, (Eds.) Aging and Decision Making. Academic Press.
  • Sternberg, R. J. (2007). Triangulating love. En Oord, T. J. The altruism reader: Selections from writings on love, religon and science. West conshohocken, PA: Templeton fundation.