La méthode de Dali pour éveiller notre créativité

30 novembre 2017 dans Psychologie 0 Partagés
Dali

La méthode de Dali, basée sur l’état hypnagogique, cherchait à transcender le monde de la raison pour attraper l’onirique, le faire sien et le transformer en art. Le génie du surréalisme a créé ce qu’il a lui-même appelé « des photographies de rêves peintes à la main », des mondes à des moments excentriques, des panoramas effrayants mais hypnotiques qui nous fascinent encore aujourd’hui.

Il se peut que de nombreuses personnes voient en Salvador Dalí un homme excentrique difficile à comprendre, parfois délirant, parfois controversé et toujours exagéré. Cependant,il possédait également une technique méticuleuse et infaillible qui lui permettait de capturer ses émotions les plus profondes afin de les mettre en exergue. Dali était un explorateur de la psyché, un psychonaute qui n’a jamais eu besoin de drogue pour atteindre l’extase créative car son esprit était sans aucun doute le meilleur stimulant.

Dali

La méthode de Dalí pour éveiller et améliorer notre créativité

Observons un instant le tableau ci-dessus. Il s’intitule « Rêve causé par le vol d’une abeille autour d’une grenade, une seconde avant l’éveil ». En lui-même, le titre nous offre déjà un petit indice sur la célèbre méthode de Dali pour créer ses œuvres ; cependant, dans ce tableau, il souhaitait montrer quelque chose d’autre qu’il avait appris en lisant Freud : beaucoup de nos rêves sont stimulés par des sons, des odeurs ou des présences extérieures, comme le bruit de cette abeille qui tourne autour de nous pendant que nous faisons la sieste.

Dali faisait sa sieste, en effet, et chaque fois qu’il la faisait, il prenait une cuillère avec lui. Sa méthode, sa magie, son rituel étaient les suivants : après avoir mangé, il s’asseyait dans un fauteuil. Il tenait dans l’une de ses mains la cuillère et laissait une assiette par terre. Sa sieste ne durait que quelques minutes parce que le but n’était pas de dormir, mais d’atteindre l’état hypnagogique. Plus encore, il savait que lorsqu’il atteindrait le sommeil profond, il laisserait tomber la cuillère de sa main et que le bruit que cela produirait en touchant l’assiette le réveillerait instantanément. C’était ce qu’il voulait.

Cette technique lui permettait de naviguer entre le rêve et la veille tout au long de cet océan incommensurable où s’élevaient les êtres les plus étonnants, les créatures les plus étranges du monde inconscient. Un plan intermédiaire qu’il visitait chaque après-midi pendant quelques minutes pour profiter de ce moment où l’esprit est plus fluide et hyper-associatif que jamais.

dali

La méthode hypnagogique, très courante chez les esprits créatifs

La méthode de Dali, fondée sur l’atteinte de l’état hypnagogique n’a pas été découverte par lui et n’était pas non plus ignorée par la science, la psychologie et, surtout, par le monde de l’art. En effet, et curieusement, nous savons que Lewis Carroll a également utilisé une méthode similaire dans ses habitudes en tant qu’écrivain. En lisant Alice au pays des merveilles et surtout Alice derrière le miroir, nous sentons immédiatement que Carroll utilisait aussi un type de narration et d’imagerie purement onirique.

Lui aussi avait créé un dispositif routinier pour se réveiller avant d’atteindre un sommeil profond. Par ailleurs, à côté de son fauteuil, il disposait d’un cahier où transcrire instantanément chaque image que, tel pêcheur dans un radeau, il avait réussi à atteindre dans le fleuve de son monde subconscient. Parce que l’état hypnagogique a cette curieuse faculté, voyons certaines de ses caractéristiques :

  • Cet état apparaît dans les phases 1 et 2 du sommeil profond, pas MOR.
  • L’état hypnagogique est une phase que nous pourrions considérer de « pre-rêve ». C’est là que nos ondes cérébrales passent de bêta à alpha.
  • Dans cette phase, des hallucinations visuelles et auditives brèves et intenses apparaissent habituellement .
  • Ces images sont oubliées dès que nous nous réveillons.
  • Les états ou les hallucinations hypnagogiques sont communs chez les enfants et les adolescents.
Les auteurs qui ont étudié ce phénomène, tels que Dorfman, Shames et Kihlstrom, expliquent que pendant ces états, la personne a un sentiment de « connaissance absolue », d’illumination. L’esprit commence à créer de multiples associations entre les souvenirs, les intuitions, les émotions, les pensées et les stimuli de l’extérieur jusqu’à ce qu’elle forme un « totum revoltum » exceptionnel plein de sens dans cet univers « préconscient ».
Partager
Cependant, au réveil, ces images se diluent, s’estompent et s’oublient complètement ;  à moins, bien sûr, que nous suivions une stratégie similaire à la méthode de Dali.
dali

La méthode de Dali peut également être atteinte par la méditation

Il est très possible qu’à ce stade nous ayons été captivés par cet état hypnagogique que Dalí atteignait durant ses siestes. Cependant, nous devons garder à l’esprit qu’il n’est pas facile d’atteindre et de profiter de cette phase particulière du rêve. Salvador Dalí était un psycho-navigateur chevronné dans ce monde crépusculaire du subconscient, et par conséquent, il est difficile d’atteindre le niveau qui était le sien.

Néanmoins, à notre manière, nous pouvons obtenir un effet similaire à travers la méditation afin de pouvoir catalyser et renforcer le processus de création. C’est exactement ce que nous explique David Lynch, un autre génie de l’inconscient et du rêve, dans son livre intitulé Attrape le poisson doré.

La méditation pacifie le son extérieur et harmonise les pensées. Ainsi, et à mesure que nous maîtrisons la technique, nous ferons place à un flux mental plus libre et plus vivant, où atteindre cette dimension presque toujours voilée pour l’esprit occupé qui nous caractérise tant, presque toujours détaché de son essence, de ses intuitions et ses merveilles intérieures.

dali

Pour terminer. Bien que la méthode de Dali ne soit pas nouvelle, il fut capable de lui donner une utilisation exclusive et inégalée. Par conséquent, si nous souhaitons améliorer notre créativité, il suffit de nous permettre d’être un peu plus libres, un peu plus d’enfants même, sans oublier de jeter un regard curieux sur notre extérieur et un autre au fond de cet esprit où résident des idées et des pensées incroyables…

A découvrir aussi