La limérence, la magie de tomber amoureux

1 juin 2016 dans Emotions 0 Partagés

Peut-être que ce mot ne vous produit aucune sensation et n’a rien de romantique, mais c’est ce qui nous arrive chaque fois que nous éprouvons de l’amour.

Par le terme de « limérence », on essaie d’expliquer quelles émotions et quelles pensées apparaissent de manière involontaire et inconsciente au moment où on tombe amoureux.

Dorothy Tennov a été la première psychologue à donner un nom à ce qui se passe en nous quand “nous recevons une flèche de Cupidon”, dans son livre Love and Limerence: the experience of being in love (Amour et Limérence, l’expérience de tomber amoureux). Cet article traite justement de cette réaction.

Limérence : les signes de l’amour

La limérence est l’état initial dans lequel se trouve une personne quand elle rencontre l’amour.

C’est-à-dire comment elle agit, comment elle parle, et ce qu’elle ressent à ce si beau moment que beaucoup comparent au fait d’“être dans les nuages”.

L’idéalisation de l’autre, le bonheur inexplicable, l’envie de se trouver en compagnie de l’être aimé ou l’absence de perception du danger sont tous des symptômes de la limérence.

Cette espèce de “syndrome” disparaît quelques mois après le début d’une relation, même si chez certains, elle continue éternellement et se transforme en une pathologie.

En effet, quand on se donne totalement, cette excitation constante finit par laisser de graves répercussions dans la vie quotidienne.

La différence entre la limérence et l’amour est simple. La limérence fonctionne d’elle-même et s’atteint sans aucun effort. La seule chose que nous devons faire, c’est nous laisser porter par ces promesses d’amour éternel.

image 2

Dans le cas du lien amoureux, par contre, celui-ci nécessite quelque chose venant de nous : l’engagement, certaines attentions et surtout, un travail quotidien.

C’est pour cela que beaucoup veulent passer leur vie à tomber amoureux et jamais en venir à une relation sérieuse.

La limérence ou comment “perdre la tête par amour”

C’est en gros ce qui nous arrive quand nous tombons amoureux ou quand nous entrons en contact avec quelqu’un qui nous attire fortement.

La respiration agitée, les battements du cœur qui s’accélèrent, et les papillons dans notre ventre font partie d’un processus très beau et que nous avons tous connu au moins une fois.

L’amour peut nous conduire à commettre plein de folies, certaines inoffensives, mais d’autres nuisibles et irréversibles. Citons par exemple l’histoire Roméo et Juliette.

Les deux jeunes amoureux préfèrent mourir plutôt que d’être séparés. Perdre la tête par amour, ce n’est pas prendre de bonnes décisions ou réfléchir clairement.

Les hormones sont en ébullition, nous transpirons à grosses gouttes, nous disons des choses incohérentes ou nous rougissons. C’est si beau de se sentir ainsi ! Pourtant, il y a un frein pour tout, et nous ne pouvons pas laisser ces sensations nous contrôler pendant des années.

La limérence peut devenir une obsession en un claquement de doigts.

Il n’est pas écrit combien de temps dure l’amour initial, mais on estime qu’il est d’environ un an. Ce qui arrive ensuite est plus irrégulier, et cela vaut la peine de l’analyser.

La limérence et l’amour non réciproque

Vous avez certainement déjà vu des films dans lesquels un personnage devient fou quand celle qu’il aime ne veut pas de lui, et fait tout son possible pour la garder près de lui ou l’obliger à tomber amoureuse de lui.

Au-delà de l’intrigue fictive de l’histoire, il arrive souvent que la limérence se transforme en une espèce d’addiction dont il est difficile d’échapper.

image 3

C’est ce qui arrive en général à ceux qui ne sont pas faits l’un pour l’autre. Tomber amoureux de quelqu’un de marié, d’un ami ou d’un acteur de ciné peut avoir de graves conséquences sur la santé mentale et peut déboucher sur une maladie qui ne permet plus de mener une vie normale.

Quand une seule des deux personnes est amoureuse, les conséquences peuvent être désastreuses. Dans ce cas, perdre la tête par amour se transforme en un catastrophe et n’a rien de vraiment joli.

De la limérence à l’amour

La première étape est vitale pour maintenir ensuite une relation à long terme. Si on ne tombait pas amoureux, il n’y aurait pas de couples qui s’aiment malgré tout.

Les relations pour lesquelles la limérence a été très intense ne durent pas toujours. Mais dans une juste mesure, il s’agit une belle expérience qui est surtout enrichissante.

L’amour va au-delà d’un simple nœud dans l’estomac ou des palpitations. C’est partager, avoir des rêves, donner et recevoir, cohabiter et se connaître.

Il faut laisser le prince charmant et les princesses sans défense pour les contes. Dans la vraie vie, le temps, l’engagement et l’attention sont les ingrédients nécessaires pour un couple heureux et comblé.

image 4

Quand on tombe amoureux, on est général aveugle, sourd et muet. Alors que l’amour nous aide à analyser, à avoir une perspective différente, à réfléchir un peu plus. 

Durant la limérence, les impulsions biologiques et émotionnelles ne laissent pas la place aux impulsions de l’esprit. Quand le couple est déjà formé, les sentiments s’expriment alors facilement, et la communication naît de la connaissance mutuelle.

C’est très beau, bien sûr, d’être amoureux, mais ça l’est encore plus de partager la vie d’une personne spéciale.

Réservons la folie de l’amour pour les premiers temps et pour les romans d’amour. Vivons un amour sain, pur et réel qui nous accompagnera jusqu’à la fin de nos jours.

A découvrir aussi