La couleur qui réduit le stress : la tonalité du calme

La couleur qui réduit le stress : la tonalité du calme

Dernière mise à jour : 18 janvier, 2018

Il existe une couleur qui réduit le stress et qui nous apporte le calme. Il s’agit de la tonalité qui habite la mer et berce les océans. Il s’agit de la couleur de ce ciel clair lors des scintillants après-midi d’été et des clairs matins d’automne. Ainsi, le bleu, et tous les scénarios où il laisse imprimée sa large palette, facilite un scénario favorable à la détente et au bien-être.

Il est intéressant de savoir que, bien que la couleur bleue soit actuellement l’une des préférées de la population en général, ce n’était pas du tout le cas dans le passé. Il en était ainsi pour une simple raison : elle ne se voyait pas suffisamment. Au-delà de ce ton présent dans le ciel et dans les mers, il n’était pas commun de le percevoir dans la vie quotidienne des sociétés avant le douzième siècle (exception faite pour la culture égyptienne).

Cette tonalité était associé à la divinité, au mysticisme, à la royauté et à l’élégance. Plus tard, au XVIIIe siècle et avec le développement de nouveaux pigments, une gamme beaucoup plus large de bleus est apparue. Avec elle, et grâce aux études développées par Michel Pastoureauune réalité indéniable fut mise en évidence : le bleu était la couleur préférée de tous les pays occidentaux. Il s’agissait du ton qui générait bien-être et confiance en l’être humain …

Nous étudions depuis des années le monde inconnu de la psychologie des couleurs, obtenant des résultats étonnants. Ce que Newton a lui-même commencé, et que Goethe a continué plus tard, a été développé ensuite dans les livres d’Eva Heller. Aujourd’hui, les universités du monde entier analysent la relation de la couleur avec le monde du marketing et de la publicité ou dans le but de créer des environnements de travail plus accueillants, et à la fois productifs.

paysage

Pour conclure, il n’est pas nécessaire de peindre toute notre maison en bleu ciel pour obtenir un effet de calme permanent. Si nous le faisions, nous nous y habituerions en fin de compte et le cerveau connaîtrait une surcharge perceptuelle. La clé se situe dans l’équilibre, savoir que lorsque nous avons une mauvaise journée, il n’existe rien de tel que de marcher sur la plage ou de nous allonger dans un parc pour laisser notre regard se poser sur l’immensité du ciel. La couleur qui réduit le stress est toujours à notre portée, et  il suffit parfois de tourner la tête à la recherche d’une fenêtre et tout simplement, nous déconnecter et nous immerger dans cette tonalité magique.