L'hostilité dans une relation : le prélude de la fin

02 novembre, 2020
Dans une situation de paix apparente, un ami, un membre de notre famille ou un partenaire nous déclare la guerre secrètement. Que pouvons-nous faire face à cette situation ?

L’hostilité est une attitude de mépris envers une ou plusieurs personnes avec une intention consciente de nuire. Cette intention peut être remarquée de différentes manières : de manière secrète, sous forme de ragots et de calomnies, ou plus explicitement, par des attaques verbales ou physiques.

L’hostilité est une expérience émotionnelle désagréable, parce qu’elle ne découle pas d’une situation d’opposition, de guerre ou de compétition. C’est un sentiment qui s’adresse à notre partenaire sentimental, notre ami ou notre frère, à une personne faisant partie de notre “champ de paix”.

L'hostilité dans un couple.

Hostilité : c’est ce que l’on ressent

La meilleure façon de comprendre l’hostilité est de la vivre. Elle est rarement oubliée. Se sentir objet d’attaques contre lesquelles on peut difficilement se défendre engendre un grand inconfort. Surtout si ces blessures sont causées par une personne importante pour nous.

Les caractéristiques principales de l’hostilité sont les suivantes :

  • Une attaque ou une offense incessante et voilée envers notre attitude ou notre opinion.
  • L’utilisation de nos mots comme arme de lancement contre vous-même. La personne hostile veut vous tendre un piège pour “révéler” ce que vous n’avez jamais eu l’intention de dire.
  • La critique des aspects de votre vie qui n’ont que peu ou rien à voir avec la situation partagée à un moment donné. Par exemple, quelqu’un fait ressortir des détails ou des expériences de manière surprenante et non consensuelle avec d’autres personnes en votre présence.
  • Une pression directe ou indirecte pour vous faire changer d’avis, au-delà de tout dialogue ou débat.
  • Une évaluation de vos besoins ou de votre état d’esprit, telle une “psychanalyse” que vous n’avez pas demandée.
  • La comparaison entre vos deux vies pour vous faire voir que vos problèmes “ne sont pas si mauvais”, ainsi que vos réalisations.
  • L’insistance de la personne hostile sur le fait qu’elle se sent bien avec certaines personnes, en reflétant de manière voilée tous les attributs qui semblent vous manquer.
  • Elle prétend que vous n’écoutez pas ou êtes “inaccessible”.

Voici quelques exemples de la façon dont l’hostilité peut être ressentie. Il existe de nombreuses formes de comportement hostile.

Qu’est-ce qui conduit une personne à se montrer hostile ?

Dans de nombreux cas, l’élément qui entretient l’hostilité est un manque de compétences sociales. Il y a de la colère ou du ressentiment, mais la personne hostile n’est pas en mesure d’entamer ou de maintenir un dialogue ouvert et honnête sur ce qui s’est passé. Ainsi, elle manifeste l’énergie de la colère avec hostilité.

Cette attitude n’est pas honnête. Loin de construire, elle démolit. Loin de construire des ponts, elle les affaiblit. Dans de nombreux cas, il est raisonnable de ne pas vouloir prolonger une relation dans le temps.

Les causes de l'hostilité.

L’hostilité : une forme de communication nuisible et inefficace

Nous avons souvent du mal à ressentir de l’empathie pour une personne qui se comporte de manière hostile. Or, parfois, il ne s’agit pas de ressentir de l’empathie, mais de stimuler la réflexion et de recommander une aide psychologique. L’intervention d’un tiers peut canaliser la colère autrement que par l’hostilité et le ressentiment.

Voici quelques causes à l’origine de l’hostilité manifeste ou secrète  :

  • De nombreuses personnes ayant un comportement hostile ont hérité de graves blessures psychologiques dues à la négligence et à des mauvais traitements pendant leur petite enfance. Ils ne veulent pas être conscients de cela, de la douleur que cela leur cause, ou ils ne savent simplement pas quoi faire.
  • Les blessures psychologiques peuvent être causées par l’impulsivité, la colère, le sarcasme. Dans de nombreux cas, les personnes qui maintiennent une attitude hostile ignorent les conséquences à long terme de leur manque de respect.
  • Les personnes qui présentent un comportement hostile ne possèdent pas de compétences de communication efficaces. Elles ont été impliqués dans des dynamiques de conflit répétées où la solution était de “gagner” ou dans des situations dans lesquelles elles étaient humiliées.
  • Les personnes hostiles confondent franchise et offense. De plus, elles ne savent pas lorsque leur comportement génère une situation tendue.
  • Elles ne sont souvent pas conscientes du fait que leurs besoins sociaux ne sont pas satisfaits. Cela détériore davantage leur estime de soi.
  • Elles ne s’attendent pas à ce que la personne qu’elles harcèlent les affronte. Quand cela se produit, il n’y a généralement ni autocritique ni réflexion, mais plutôt une augmentation de l’hostilité elle-même.
  • Tous ces facteurs se combinent pour favoriser l’aversion mutuelle, le manque de respect et la méfiance. Dans ce contexte, il ne peut pas y avoir une résolution efficace des problèmes, de pardon, ni une véritable coopération.

En somme, si vous souffrez de ce type de colère secrète et non résolue, il est préférable de vous arrêter une seconde et de choisir une voie qui ne soit pas imprégnée d’hostilité. L’aide professionnelle est toujours précieuse.