Friends : la série qui marqua une génération

· 9 octobre 2018

Friends est une comédie romantique qui a marqué les attentes et le comportement d’une génération. Diffusée pour la première fois en 1994, la série Friends raconte l’histoire de six jeunes adultes qui se réunissent dans un petit café. Profitant de leur jeunesse à New-York, leurs vies sont à la fois simples et complexes.

A l’origine, le show devait s’appeler Insomnia Café. La série s’adressait au même public que les téléspectateurs de Seinfeld et les films de Woody Allen. Cependant, Friends eut une portée inattendue qui la rendit unique dès sa sortie.

Bien que la série maintienne l’humour névrosé caractéristique de Seinfeld, Friends était une série pleine d’espoir. Pour ces six personnes, le futur était rempli de possibilités. La série était basée sur des histoires d’amour, de sexe, de couple et sur la vie professionnelle. Friends était également une série sur l’amitié et la manière dont les amis peuvent devenir cette autre famille (pas moins précieuse) que nous choisissons…

Friends, expectatives irréelles

Les épisodes furent une réussite retentissante pour le développement des personnages. Après la diffusion de son dernier épisodes, la série a continué d’être diffusée un nombre de fois innombrable. Pendant quasiment 25 ans, Friends a modifié la manière d’appréhender le monde de toute la jeunesse. Cela ne s’est pas fait de la meilleure manière possible puisqu’elle a imposé certains principes aux expectatives de vie des millennials.

friends changea les expectatives

1. La situation immobilière

Mis à part Chandler et Ross, les autres personnages ne disposaient pas d’un emploi leur permettant d’acquérir une grande quantité d’argent. Joey était un acteur qui n’obtenait jamais de rôle. Monica était chef à mi-temps. Rachel était serveuse dans un café et Phoebe était masseur également à mi-temps. Aucun d’eux n’a donc suffisamment gagné pour supporter la location d’un appartement. Et encore moins pour en acheter un. Surtout lorsque l’on sait que les appartements avaient des vues panoramiques sur New-York.

Dans le monde moderne, il est difficile pour un jeune de maintenir ce style de vie en n’ayant pas un emploi stable. La taille et la décoration de ces appartements définit les aspirations des jeunes dans les années 90 et 2000. Cette impossibilité est sans aucun doute responsable de l’apparition d’une énorme frustration.

2. Les vies sexuelles déséquilibrées

La série n’a jamais présenté les vies amoureuses et sexuelles de ses personnages comme étant attractives. Chacun était constamment confronté à des problèmes et à des confusions. Les hommes furent représentés comme des êtres pathétiques. Les femmes furent quant à elles représentées comme des perverses déséquilibrées.

Ross et Chandler était toujours très frustrés sexuellement. Joey semblait croire qu’il ne pouvait compter que sur des « coups d’un soir ». Pour leur part, Rachel, Monica et Phoebe décortiquaient constamment les actions de leurs camarades. Il semblerait que Friends ait converti la vie sexuelle en un processus étranger quasiment bureaucratique. 

3. Joey Tribbiani : les limites du harcèlement sexuel

Ce point est intimement lié au paragraphe précédent. Nous faisons ici référence à l’approche utilisée par Joey pour conquérir. De nombreuses femmes ont sans doute reçu des « compliments » d’hommes inconnus. Dans les gymnases, au supermarché, dans les parcs, en achetant le journal, du pain ou des yaourts…

Nous pouvons associer Joey à ce type de comportement. Il a servi de référence à beaucoup de jeunes adultes qui ont alors grandi avec des idées erronées. La raison est sans doute la confiance que Joey avait et son supposé « succès » avec les femmes. Cette confiance a réveillé un certain comportement chez des jeunes hommes qui auraient pu poursuivre leur vie en ayant un autre type de relation avec les femmes. La « méthode » de conquête Tribbiani s’apparente presque à du harcèlement sexuel. Ce n’est pas quelque chose de positif.

4. Le laps de temps adéquat pour occuper une chaise de café

Les cafés sont à la fois divertissants et tranquilles, animés et calmes. Contrairement à d’autres établissements, ils nous offrent un espace nous permettant de nous réunir avec des amis. Dans les années 90, les cafés étaient un phénomène relativement nouveau. Friends est sans doute responsable de leurs popularisation, ou du moins en partie.

Cependant, il y a un aspect négatif dans l’environnement des cafés. Malheureusement, c’est celui que Friends a semblé promouvoir. Nous parlons des individus qui restent assis pendant des heures et des heures. Qu’elles soient en train de parler, qu’elles profitent du Wi-Fi, qu’elles lisent un livre, ces personnes refusent de céder leur place.

Ainsi, il semblerait qu’elles disposent d’un espace « réservé » dans le café qu’elles visitent constamment. Bien que cela puisse sembler positif d’un point de vue externe, cela peut rapidement devenir une torture pour certains établissements.

les personnages de friends

5. Les relations toxiques interminables

Si l’on peut nommer un point négatif indéniablement associé à Friends, c’est celui-ci. Dans l’actualité, la relation de Ross et Rachel serait considérée comme une relation toxique. Les amies de Rachel lui conseilleraient de mettre un terme à la relation. Les amis de Ross en feraient de même.

Aucun des partenaires ne semble heureux. Ils se disputent constamment. Ils brisent « partiellement » la relation par lâcheté ; n’étant pas prêts à faire face à cette décision. Ils ont des relations avec d’autres personnes sans évoquer préalablement leur relation originale. Tout semble très confus. Cependant, cette situation semble s’être convertie en une sorte de relation idéale et « romantique ». 

Ross et Rachel restent trop longtemps ancrés dans une relation romantiquement ambiguë. De plus, cette relation éternelle a ouvert la porte à des conversations interminables concernant « la direction que prend cette relation ».

La communication est importante dans un couple. C’est l’unique moyen de savoir réellement ce que l’autre attend de la relation. Cependant, à un moment donné, les partenaires doivent simplement laisser aller les choses. Au lieu de cela, Ross et Rachel semblent adorer se noyer dans une flaque. 

Après tout, Friends est une série très facile à regarder. Les dialogues sont drôles et les situations sont spirituelles. En revanche, il est important d’adopter un regard critique sur les programmes télévisés. Ainsi, cela nous évitera de suivre des idées et des schémas comportementaux qui pourraient nous nuire.