Fatigue d'anxiété extrême : qu'est-ce que c'est ?

La fatigue qui ne permet pas de s'endormir ou de se reposer peut résulter de causes psychologiques. Si cela vous arrive, nous vous montrons comment l'identifier et la combattre.
Fatigue d'anxiété extrême : qu'est-ce que c'est ?

Dernière mise à jour : 23 septembre, 2021

La sensation de fatigue est l’une des plus fréquentes, mais aussi l’une des plus ambiguës. Nous normalisons tellement le fait de ressentir de la fatigue, de l’apathie et un manque d’énergie que nous ne prenons généralement même pas la peine de trouver la source de l’inconfort. Il existe en effet tellement de situations et de pathologies pouvant donner lieu à cette manifestation qu’il est difficile d’en identifier l’origine. Cependant, la fatigue d’anxiété extrême est plus courante que nous le pensons.

Cela va au-delà du simple épuisement physique. Cela inclut également l’usure mentale qui entrave ou altère considérablement notre quotidien. Sortir du lit, participer à des réunions sociales ou même pratiquer nos passe-temps préférés semble un monde lorsque la fatigue est présente. Cependant, bien que nous l’associons généralement à la dépression et à d’autres troubles affectifs similaires, le stress et l’anxiété peuvent également en être la cause.

Qu’est-ce que la fatigue d’anxiété extrême ?

La fatigue d’anxiété extrême est un sentiment subjectif qui peut générer à la fois des symptômes physiques et psychologiques. Elle se manifeste généralement par l’épuisement et le manque de force, mais aussi par la réticence, l’apathie et le découragement. Ces sensations durent dans le temps et sont présentes même lorsque la personne se repose suffisamment d’heures.

Au-delà d’être un inconfort personnel, cette affection marque le quotidien, affectant nos processus cognitifs, affectifs, moteurs et sociaux. De sorte qu’il est difficile de performer adéquatement dans cet état ou avec ce sentiment. Certaines des manifestations les plus courantes sont les suivantes :

  • Manque de concentration et difficultés à maintenir une attention soutenue.
  • Des problèmes de mémoire peuvent apparaître.
  • Irritabilité, agitation et agitation intérieure.
  • Manque d’intérêt à participer à des activités sociales et récréatives. Le repos est privilégié même s’il n’est pas réparateur.
  • Aboulie.
fatigue d'anxiété extrême

Pourquoi se produit-elle ?

Pour comprendre comment fonctionne l’anxiété, on peut faire une comparaison avec une alarme antivol installée dans la maison. Elle est nécessaire en soi. Elle remplit une fonction importante : alerter d’un danger et nous mobiliser pour agir. Cependant, si elle tombe en panne et que le bruit ne s’arrête pas pendant des heures, des jours ou des mois, non seulement ce sera incroyablement ennuyeux, mais cela rendra très difficile de mener une vie normale à l’intérieur de cette maison.

La même chose se produit avec l’anxiété. L’activation physiologique qui se déclenche dans l’organisme est vitale lorsque nous sommes confrontés à un danger réel et spécifique. Mais, lorsqu’elle s’active pendant de longues périodes ou dans des situations inoffensives, elle est vraiment nocive.

Le corps humain n’est en effet pas conçu pour maintenir des états d’alerte continus, pour faire face pendant de longues périodes à une augmentation des fréquences cardiaque et respiratoire, à des tensions musculaires et à des niveaux élevés de cortisol. De sorte que la fatigue survient en raison d’une activité dérivée d’une tension psychologique soutenue.

Comment identifier si vous souffrez de fatigue d’anxiété extrême ?

Voici quelques signes qui peuvent vous aider à déterminer vous souffrez de fatigue d’anxiété extrême.

Il n’y a pas de causes physiques objectives qui expliquent le mal-être

La principale caractéristique de la fatigue d’anxiété extrême est qu’elle survient même lorsqu’il n’y a aucune raison physique de la supporter. C’est-à-dire que la personne n’effectue pas d’activité physique intense ou ne dort pas moins d’heures que nécessaire. Si c’est le cas, la fatigue serait probablement due à ces causes.

De plus, le repos n’est pas réparateur : s’allonger sur le canapé ou faire une sieste ou une nuit ne sont pas des gestes utiles pour réduire l’inconfort. Son origine est en effet différente.

Vous souffrez de troubles du sommeil

Le sommeil est l’un des premiers indicateurs que quelque chose ne va pas avec notre santé mentale. L’anxiété peut vous empêcher de vous endormir ou rendre le sommeil agité ou fragmenté. Les réveils fréquents sont légion et les inquiétudes tendent à envahir l’esprit lorsqu’on essaie de se reposer.

Présenter ce type d’altérations accentuera la fatigue et les conséquences au cours de la journée se feront plus visibles.

Vous souffrez de douleurs musculaires

La tension psychologique se manifeste généralement aussi au niveau physique. Pour cette raison, de nombreuses personnes qui souffrent de fatigue d’anxiété extrême souffrent également de bruxisme, de maux de dos ou de contractures fréquentes.

Vous vous sentez dépassé

L’épuisement émotionnel subi par ceux qui souffrent de fatigue d’anxiété extrême résulte du fait que la personne est en conflit constant avec elle-même ou avec sa situation de vie. Le stress professionnel ou personnel, l’insatisfaction, la frustration et le désir de modifier les conditions actuelles sans y parvenir exercent une grande usure qui finit par faire des ravages.

Si vous vous sentez incapable de gérer votre quotidien, de gérer toutes les affaires en cours ou de stabiliser votre humeur, cela peut être un signe important.

fatigue d'anxiété extrême

Combattre la fatigue d’anxiété extrême est possible

Si vous vous êtes senti identifié aux descriptions précédentes, il est temps pour vous d’apporter quelques changements. Le maintien d’états d’anxiété peut être très nocif pour votre santé.

Par conséquent, si vous souhaitez réduire la fatigue que vous ressentez, il peut ne pas suffire de passer du temps au repos ou d’augmenter les heures de sommeil (même si une bonne nuit de repos est essentielle). Il est également important que vous réduisiez la charge de tâches dans votre vie ou la façon dont vous les gérez.

Il n’est pas toujours possible de réduire les responsabilités de travail, mais peut-être pouvons-nous en déléguer une partie à notre équipe. Nous pourrions appliquer la même règle pour la maison. Apprendre à réguler l’anxiété est également essentiel. Disposer et utiliser certaines ressources peut rendre la même routine quotidienne plus légère et plus supportable.

Vous pouvez en outre vous lancer dans la pratique de la méditation, suivre une formation aux techniques de relaxation ou apprendre à restructurer vos pensées.

Il existe des professionnels formés pour vous aider à réaliser ce changement de perspective et vous former à l’utilisation de ces techniques qui peuvent être extrêmement utiles dans votre vie de tous les jours. N’hésitez pas à demander de l’aide si une fatigue extrême liée à l’anxiété affecte votre vie.

Cet article pourrait vous intéresser …

Cela pourrait vous intéresser ...
Psychasthénie : fatigue de l’âme ou souffrance irrationnelle
Nos Pensées
Lisez-le dans Nos Pensées
Psychasthénie : fatigue de l’âme ou souffrance irrationnelle

La psychasthénie est l'un des termes les plus anciens du monde de la psychologie. Il est apparu au début de 1903. Sachez-en plus ici.



  • Loza, D. O., Maroto, V. N., Vásquez, G. F., & Andrade, J. V. (2018). Bruxismo un hábito recurrente en jóvenes con ansiedad. RECIMUNDO: Revista Científica de la Investigación y el Conocimiento2(2), 236-258.
  • Vindel, A. C. (2010). Ansiedad, estrés, emociones negativas y salud. Atrapados por el estrés.
  • Ferreira-Vorkapic, C., Rangé, B., Nardi, A. E., & Rafael, J. N. (2013). Domando La Mente: Discusión de los resultados de la investigación sobre meditación y trastornos de ansiedad. Revista Argentina de Clínica Psicológica22(2), 101-110.