Exercice de grounding pour réduire l'anxiété

01 septembre, 2020
La plus grande vertu du grounding est qu'il s'agit d'une technique extrêmement simple qui peut être pratiquée à tout moment et en tout lieu. C'est un outil à portée de main pour sortir rapidement d'un état d'anxiété.
 

Le grounding est une technique de relaxation très simple, particulièrement indiquée pour ceux qui traversent un moment de grand stress ou d’anxiété. Le mot grounding en anglais signifie “se connecter à la terre” et l’exercice a précisément à voir avec cela, à la fois au sens propre et au sens figuré.

Cette méthode sert à réduire les états d’extrême nervosité, mais convient également aux moments où nous éprouvons de la confusion, de la peur ou de la tristesse sans qu’une cause – menace/perte – ne justifie ces émotions.

Une étude menée à l’Université de Californie soutient les avantages du grounding. D’un point de vue physique, il réduirait les états d’inflammation dans le corps, renforcerait la réponse immunitaire et générerait un sentiment de vitalité accrue. Sans plus attendre, voyons de quoi il s’agit.

Une femme angoissée à qui un exercice de grounding serait bénéfique.

 

Le grounding, version classique

Il faut dire qu’il existe plusieurs versions du grounding et que la plus classique implique une rencontre directe avec la nature. Si vous vous sentez plus détendu lorsque vous vous promenez sur la plage ou dans les bois, vous faites simplement une mise à terre spontanée. C’est ça l’idée : s’immerger dans un environnement naturel.

 

Pour effectuer cet exercice simple de mise à la terre, commencez par enlever vos chaussures et vos chaussettes. Puis marchez sur une surface avec de l’herbe, du sable ou des pierres. Évidemment, assurez-vous que le sol est exempt d’objets qui pourraient vous blesser.

Il suffit de se promener pendant dix minutes sans s’arrêter. Concentrez-vous sur la sensation que vous ressentez sous la plante de vos pieds. Essayez de respirer lentement. Idéalement, vous devriez faire cet exercice à l’extérieur, car il est beaucoup plus bénéfique.

En quoi cela vous est-il bénéfique ? Le contact direct de peau à peau avec le sol s’avère relaxant. De plus, lorsque vous vous déplacez sur une surface qui n’est pas uniforme, vous obtenez une sorte de massage naturel, sans même vous en apercevoir. On pense que cet exercice aide à revenir au centre de soi-même.

Deuxième variante

Il existe une deuxième variante du grounding, qui correspond à une sorte de “version pleine conscience“. Dans ce cas, vous devez vous asseoir sur une chaise qui vous permet de reposer vos pieds sur le sol. Commencez à respirer normalement et essayez progressivement d’inspirer et d’expirer de plus en plus profondément.

Cette fois-ci, vous devriez également être pieds nus. Après quelques minutes dans cette position, et lorsque vous sentez que votre respiration est profonde et rythmée, concentrez toute votre attention sur la plante de vos pieds. Essayez de percevoir très attentivement les sensations que vous éprouvez, la texture du sol, la température de votre peau…

 

Faites cet exercice pendant trois minutes. Se concentrer sur la plante de vos pieds et sur le sol vous ramène à l’instant présent. C’est comme si vous ouvriez une parenthèse dans votre anxiété et vous donniez une chance de vous en débarrasser pour un moment. Vous vous sentirez alors beaucoup plus calme.

Un exercice de grounding.

 

La troisième variante

Il existe une troisième version du grounding, qui est également liée à la pleine conscience. Elle est populairement connue sous le nom d’exercice “des trois trois”. Il s’agit d’une action minimale, particulièrement adaptée à un moment précis où vous vous sentez exalté ou hors de contrôle.

Commencez par fermer les yeux et écouter votre environnement, puis nommez les trois sons que vous entendez le plus clairement. Ensuite, ouvrez les yeux et dites à haute voix quelles sont les trois couleurs que vous voyez le plus clairement dans votre environnement. Enfin, mentionnez les trois sensations que vous ressentez actuellement sur votre peau. Et c’est tout.

Ce mini-exercice est idéal pour s’ancrer dans le présent et rester dans l’ici et maintenant. L’anxiété est liée à une tendance de l’esprit à se projeter dans un avenir perçu comme menaçant. Cette pratique de retour au moment présent vous aidera à dissiper l’agitation ou l’exaltation.

 

Comme vous pouvez le voir, les trois versions de l’exercice du grounding sont très simples, avec l’avantage de pouvoir les mettre en pratique à tout moment. Aucune d’entre elles ne prend beaucoup de temps, mais elles peuvent faire une différence dans votre humeur. Constatez-le par vous-même.

 

Figueras, T. (2013). Grounding: concepto y usos en danza movimiento terapia (DMT)