Être complètement sincère dans son couple : est-ce possible ?

Bien souvent, on ne peut pas – ou ne doit pas – être complètement sincère dans son couple, car la vérité peut donner lieu à des conflits inutiles ou des malaises superflus. Le mensonge est condamnable quand il obéit à des fins égoïstes ou abusives.
Être complètement sincère dans son couple : est-ce possible ?

Dernière mise à jour : 07 juin, 2021

Pour être totalement francs, nous devons commencer par dire qu’il y a de nombreuses contradictions dans le thème de la sincérité. Cela s’applique tout particulièrement au fait d’être sincère dans son couple. En théorie, il s’agit de l’une des grandes vertus d’une relation. Dans la pratique, une parfaite sincérité cause parfois des blessures difficiles à pardonner.

Partons aussi du fait que personne ne peut être totalement sincère à chaque instant de sa vie. Beaucoup de petits mensonges sont prononcés afin que l’autre se sente bien.

« Être sincère, ce n’est pas dire tout ce que l’on pense mais ne jamais dire le contraire de ce que l’on pense. »

– André Maurois –

La robe lui va très bien, oui, même si vous ne remarquez quasiment pas la différence avec toutes les autres ; vous vous rendez seulement compte qu’elle se sent peu sûre d’elle. Ces mensonges sont ceux que l’on appelle des mensonges blancs ou pieux.

Mais que se passe-t-il quand des sujets plus transcendants comme la fidélité, l’intensité de l’amour ou la lassitude sont impliqués ? Dans ces cas, peut-on être complètement sincère dans son couple ? Ou, pour le dire d’une autre façon : être sincère en vaut-il la peine ?

Conversation de couple.

Être sincère dans son couple n’est pas toujours une bonne idée

Le Wall Street Journal a publié un reportage dans lequel la docteure Marianne Dainton réfléchit à ce sujet. Cette psychologue, experte en thérapie de couple, a analysé à fond le thème de la sincérité dans le couple et en a conclu qu’être sincère n’était pas toujours une bonne idée.

Ce que la majorité des personnes recherchent dans leur couple n’est pas réellement de la sincérité : c’est plutôt de l’affection, de l’acceptation, de la motivation. Par conséquent, les vérités qui blessent l’ego, qui remettent en cause la qualité de l’affection ou les évaluations que l’autre fait du couple ne sont généralement pas bien reçues.

Selon la docteure Dainton, toutes les vérités qui peuvent déboucher sur un conflit n’en valent pas la peine. Être sincère dans son couple a des limites. Bien souvent, les mensonges et les omissions ont pour but de protéger l’autre et ne constituent pas nécessairement un moyen de le manipuler ou de lui manquer de respect.

Démystifier les mensonges

Nous ne mentons pas seulement aux autres : bien souvent, nous nous mentons également à nous-mêmes. Et nous croyons ces mensonges. En réalité, une bonne partie du monde dans lequel nous vivons est fait de fantasmes, d’interprétations erronées ou de faussetés. Nous ne connaissons qu’à moitié nos vérités ainsi que celles du monde.

Les mensonges, faussetés, auto-tromperies, illusions, malentendus et autres sont des réalités plus fréquentes que les vérités. La science elle-même doit encore apporter beaucoup de vérités. L’histoire ne nous a pas non plus livré toutes les vérités sur ce qui a eu lieu dans le passé.

Malgré tout cela, le mot « mensonge » a encore une charge morale très forte. Il se généralise. Le but et l’effet des mensonges n’est pas toujours le même, tout comme le sont les buts et les effets de ce que nous appelons la vérité. Parfois, être excessivement franc est aussi une façon de détruire.

Couple qui se dispute.

Moins de moraline et plus de pragmatisme

Le psychologue Esteban Cañamares a dit, lors d’une interview dans le journal El Confidencial, en Espagne, que : « les mensonges sont positifs tant qu’ils évitent des frictions et des conflits non nécessaires et tant qu’ils ne font pas de mal ou servent à profiter de l’autre personne ». Il s’agit d’une opinion très centrée, réaliste et d’une grande validité.

Il y a des points sur lesquels il est nécessaire d’être complètement sincère dans son couple. Si on ne ressent plus d’amour, il faut le dire, même si cela fait du mal à l’autre. Si on est atteint d’une maladie physique ou mentale, il faut aussi le dire, car cela affectera le partenaire d’une façon ou d’une autre. Il n’est pas non plus bon de mentir sur des questions financières ou familiales.

De la même façon, il faut apprendre à évaluer de façon raisonnable les mensonges que notre partenaire peut nous dire.Le fait qu’il/elle ne nous ait pas tout dit ne signifie pas que nous ne pouvons plus avoir confiance en lui/elle. Dans les affaires humaines, l’intention est aussi importante que le fait lui-même. Ce facteur doit toujours être pris en compte.

Les mensonges éloignent ou blessent quand ils impliquent de l’égoïsme ou une absence de considération. Ou quand ils s’interprètent avec un excès de moralisme ou de suspicion. Il faut beaucoup de maturité pour accepter les vérités. La première d’entre elles est que nous sommes humains et que nous ne faisons pas toujours ce qui est socialement défini comme « correct ».

Cela pourrait vous intéresser ...
Sincérité et sincéricide : quelle est la différence ?
Nos PenséesLisez-le dans Nos Pensées
Sincérité et sincéricide : quelle est la différence ?

Le meilleur serait d’avoir recours à la vérité pour aider et à la sincérité pour construire, mais jamais pour détruire ou faire tomber les autres. Ayons à l’esprit que la vérité est une arme très puissante, que ne doit pas manquer d’empathie et d’intelligence sociale.



  • Gottman, J. M. (2012). Siete reglas de oro para vivir en pareja: Un estudio exhaustivo sobre las relaciones y la convivencia. Debolsillo.