Pourquoi racontons-nous des mensonges ?

1 février 2019
Qu'est-ce qui nous pousse à mentir ?

Vous vous êtes sûrement déjà demandé pourquoi les humains mentaient. En général, nous racontons des mensonges parce que nous avons peur que quelque chose se sache, peur de ses conséquences : quelque chose que l’on a fait, que l’on n’a pas fait, que l’on a entendu, que l’on a vu, que l’on a dit…

Le mensonge est l’expression ou la manifestation d’une chose contraire à ce que l’on sait, croit ou pense. Par ailleurs, tromper signifie donner une apparence de vérité au mensonge ou pousser quelqu’un à croire qu’une chose est vraie alors qu’elle n’est l’est pas, en s’appuyant sur des mots ou des actes apparents ou feints. Comme nous le voyons, le mensonge est lié au contenu d’un message qui reflète adéquatement (ou non) la réalité. L’action de tromper inclut le concept clé d’intentionnalité ou de volonté.

Pourquoi racontons-nous des mensonges ?

Comme nous le disions, nous mentons parce que nous avons peur des conséquences. Nous mentons pour rejeter la faute sur l’autre ou bien parce que nous ne voulons pas assumer nos responsabilités. Il est aussi possible que nous le fassions pour blesser une autre personne ou parce que nous refusons tout simplement de faire face à des problèmes.

Nous mentons pour cacher quelque chose. Pour éviter la honte que l’on ressent à cause de ce que l’on a fait et de ses conséquences. Si l’on découvre que nous avons menti, les conséquences peuvent être extrêmement négatives. Elles peuvent même être pires que celles que supposaient déjà l’acte que l’on essayait de cacher.

Nous mentons aussi pour avoir un avantage sur une autre personne ou pour obtenir un bénéfice que l’on a peur de ne pas pouvoir atteindre en disant la vérité. Le mensonge et la tromperie sont des instruments pour atteindre des objectifs. Le mensonge est souvent une tentative de contrôler et de manipuler le comportement des autres.

« Les femmes et les médecins savent seuls combien le mensonge est nécessaire et bienfaisant aux hommes. »

-Anatole France-

les mensonges

 

Nous mentons aussi pour d’autres raisons, variées et complexes. Le mensonge a parfois un but « positif », comme aider quelqu’un. C’est le cas avec les « mensonges altruistes ». Il peut aussi servir à flatter, à rendre quelqu’un joyeux.

Il peut aussi nous arriver de mentir pour ne pas faire de mal aux autres. Dans ce cas, nous cherchons à éviter les conflits personnels ou familiaux et nous ne voulons pas frustrer les plans ou les projets des autres. En général, nous ne voulons pas que nos amis ou notre famille apprennent quelque chose de négatif sur nous ou quelque chose qui pourrait leur nuire.

Bien souvent, il existe une peur fondée et réelle : celle que nos proches et nos amis souffrent à cause de ce que nous avons fait. Pour ne pas leur faire de mal, nous ne leur disons pas la vérité. Enfin, le mensonge peut aussi être une façon simple et directe de protéger notre intimité.

Le mensonge cache presque toujours une peur

Le menteur dissimule presque toujours une peur, fondée ou non : que la vérité soit découverte. Cela renferme aussi une peur de :

  • Être inférieur aux autres
  • Ne pas atteindre un objectif professionnel, perdre une vente…
  • Être moins attirant
  • Ne pas être aimé ou apprécié
  • Ne pas être respecté
  • Perdre (ou ne pas gagner) quelque chose

Dans la majorité des cas, cette peur peut obéir à des motifs justifiés à court terme. Mais pas à long terme. Avec le temps, il est difficile qu’un mensonge résiste au contraste avec les faits ou serve à atteindre les objectifs que l’on recherchait. Qui plus est, pour maintenir un mensonge, nous sommes obligés de continuer à mentir.

Une autre peur aussi importante (ou plus) que la précédente est la peur de la punition en cas de découverte du mensonge, qui implique une responsabilité et une culpabilité. Parfois, une personne continue de mentir parce qu’elle ne veut pas qu’on découvre qu’elle ment.

mensonges

Nous voulons tous, en général, faire bonne impression aux autres. Or, quand nous voulons à tout prix donner une bonne image de nous-mêmes, nous pouvons finir par mentir. Comme nous avons pu l’observer, nous mentons pour une multitude de raisons. Cependant, une peur se cache presque toujours derrière ce mensonge : la peur de ses conséquences, des conséquences que nous ne voulons pas connaître.