Enfants qui regardent de la pornographie : comment cela les affecte-t-il ?

Les enfants qui consomment de la pornographie sont susceptibles de voir leur développement neurologique et leur fonctionnement sexuel altérés.
Enfants qui regardent de la pornographie : comment cela les affecte-t-il ?
Valeria Sabater

Rédigé et vérifié par Psychologue Valeria Sabater.

Dernière mise à jour : 22 décembre, 2022

La pornographie est une réalité évidente et négligée. Nous sommes cette société préoccupée par le fait que nos enfants voient du contenu violent dans des séries ou des films. Cependant, nous n’hésitons pas à leur donner accès aux téléphones portables dès leur plus jeune âge.

Aujourd’hui, de nombreux jeunes de 7, 8 ou 10 ans ont accès à de la pornographie en ligne. Ces contenus sont gratuits, anonymes et abordables. Il n’est pas nécessaire de payer ou de prouver que l’on est majeur. C’est une fenêtre à regarder n’importe où : à la maison, à l’école, dans le bus, avec des amis ou seul.

La pornographie en ligne déforme complètement les aspects du genre, de l’égalité et de la sexualité. Presque sans savoir comment, nous voyons comment les préadolescents manifestent des comportements hypersexuels qui ne sont pas cohérents avec leur développement physique et socio-émotionnel. Ils fantasment constamment sur le sexe et en créent des représentations violentes et dégradantes dans leur esprit.

Cette réalité dessine un problème qui dépasse les simples aspects moraux. On parle d’une question de bien-être social et de santé mentale. Les pratiques qui perpétuent le sexisme et les violences faites aux femmes se normalisent et faussent également la petite enfance, la conduisant vers des comportements problématiques. Nous l’analysons.

Regarder du porno en ligne est la principale source pour les enfants et les adolescents d’en apprendre davantage sur la sexualité. Les effets du recours continu à ces ressources sont graves.

Adolescente se couvrant symbolisant les enfants qui regardent de la pornographie

Quelles sont ses conséquences ?

Save The Children fixe l’âge moyen auquel les enfants commencent à regarder de la pornographie en ligne à 8 ans. Ce premier contact est fait par curiosité, hasard ou pression de leurs pairs dans les écoles. Quoi qu’il en soit, ce qu’ils vivent est presque toujours un mélange de confusion qui peut les laisser choqués au début, mais aussi suffisamment intrigués pour continuer à regarder ce contenu.

Des études telles que celles menées à l’Université du New Hampshire soulignent que de nombreux enfants subissent une exposition indésirable à des images pornographiques lorsqu’ils utilisent Internet. Cette première rencontre purement fortuite (et en l’absence de logiciel de blocage et de filtrage parental) peut stimuler la curiosité ultérieure.

Une bonne partie des parents sous-estiment cette réalité ou ne sont pas au courant des recherches ou des pages que leurs enfants font sur leurs appareils électroniques. Ceci fait que parfois ils s’étonnent devant le brusque changement de comportement et personnalité de ceux-ci. Nous l’analysons.

Des pays comme le Royaume-Uni envisagent de lancer des campagnes contre la consommation de pornographie au même titre qu’ils le font pour la drogue.

1. Apprendre par imitation : quand la pornographie remplace l’éducation sexuelle

La théorie de la modélisation et de l’apprentissage social nous rappelle que les enfants apprennent par imitation. Leurs neurones miroirs sont beaucoup plus sensibles à un âge précoce, et tout ce qu’ils observent a un impact sur eux. C’est très problématique lorsqu’il s’agit de pornographie en ligne.

Le contenu sexuel en ligne est un substitut complet à l’éducation qu’ils peuvent recevoir de leurs parents ou dans les écoles. L’image a toujours plus de puissance et à cela s’ajoute un autre aspect. Les enfants qui regardent de la pornographie supposent que ce qu’ils voient est réel et que ces comportements violents sont habituels (et attendus) dans une relation sexuelle.

2. Comportements sexuels précoces et problématiques

La pornographie de la petite enfance suscite la curiosité sexuelle et l’exploration de soi. Cela les amène à démarrer prématurément dans une étape qui ne leur appartient pas encore en raison de l’âge et du développement socio-émotionnel. Ils perdent leur enfance et peuvent montrer une hypersexualité très contre-productive pour leur santé mentale.

Un enfant de 8 ans ne devrait pas se mettre constamment à fantasmer sur le sexe. Cet éveil précoce à la sexualité conditionnera progressivement vos relations et votre comportement.

3. Favorise les comportements violents envers les femmes

Les enfants qui regardent de la pornographie intériorisent une vision biaisée du sexe. Nous ne pouvons pas ignorer qu’une grande partie de ce contenu est sexiste, dégradant et hostile envers les femmes, qui ne deviennent guère plus qu’un simple objet de satisfaction sexuelle.

La pornographie en ligne perpétue et intensifie les stéréotypes de genre et les modèles d’inégalité dans les relations. De plus, les filles et les adolescentes elles-mêmes en viennent à supposer que ce qu’elles voient dans ces médias est ce qu’on attend d’elles. Ce qui les expose à des expériences sexuelles précoces qui peuvent être très traumatisantes.

Par exemple, il est courant que ce type de contenu normalise les insultes, les coups ou l’étouffement envers les femmes afin d’exercer une nette domination sur elles.

Les adolescents qui consomment de la pornographie violente sont plus susceptibles d’avoir des relations sexuelles en perpétuant ces mêmes pratiques sexistes et violentes contre les femmes.

4. Pratiques sexuelles dangereuses et insatisfaisantes à l’âge adulte

Considérez que l’industrie de la pornographie perpétue un type de sexualité violente et un manque d’intimité ou de connexion émotionnelle. De même, des pratiques sexuelles à haut risque sont pratiquées. Une exposition précoce à ces images finit par tout normaliser, de la culture du viol aux relations sexuelles sans préservatif.

D’un autre côté, il est très courant que les enfants qui regardent de la pornographie atteignent l’âge adulte sans profiter d’une vie sexuelle pleine et satisfaisante. Beaucoup ressentent tout, de l’anxiété à la peur et craignent de ne pas “être à la hauteur” de ce qu’ils voient sur ces pages.

garçon cagoulé symbolisant les enfants qui regardent de la pornographie

5. Peut conduire à la dépendance

Les enfants qui regardent de la pornographie, comme les adolescents, peuvent développer des comportements sexuels compulsifs. L’addiction à ces contenus est un risque à tous les niveaux, affectant leur fonctionnement social et leur santé psychologique. Et n’oublions pas que peu de choses sont plus tristes que de perdre l’enfance, de brûler des étapes et de perdre l’opportunité d’avoir une vision plus saine du sexe et de la sexualité.

Il est impératif que nous en prenions conscience. Nous laissons l’éducation de nos enfants aux mains d’Internet. Dans ce vaste univers, il n’y a ni limites ni lois. En tant qu’adultes, en tant que parents et éducateurs, il est urgent que nous soyons sensibles à ce fait grave.

Cela pourrait vous intéresser ...
L’ACT pour traiter l’addiction à la pornographie
Nos Pensées
Lisez-le dans Nos Pensées
L’ACT pour traiter l’addiction à la pornographie

Malgré l’ampleur actuelle des problèmes de dépendance sexuelle, notamment ceux inhérents à l'addiction à la pornographie,



  • Barter, Christine & McCarry, Melanie & Berridge, David & Evans, Kathy. (2009). Partner Exploitation and Violence in Teenage Intimate Relationships.
  • El-Murr, Alissar & Quadara, Antonia & Latham, J.R.. (2017). The effects of pornography on children and young people: An evidence scan. 10.13140/RG.2.2.16152.11522.
  • Enson, Stephanie. (2017). Evaluating the impact of pornography on the lives of children and young people. British Journal of School Nursing. 12. 326-330. 10.12968/bjsn.2017.12.7.326.
  • Ybarra ML, Mitchell KJ. Exposure to internet pornography among children and adolescents: a national survey. Cyberpsychol Behav. 2005 Oct;8(5):473-86. doi: 10.1089/cpb.2005.8.473. PMID: 16232040.
  • Wolak J, Mitchell K, Finkelhor D. Unwanted and wanted exposure to online pornography in a national sample of youth Internet users. Pediatrics. 2007 Feb;119(2):247-57. doi: 10.1542/peds.2006-1891. PMID: 17272613.

Le contenu de Nos Pensées est uniquement destiné à des fins informatives et éducatives. Il ne remplace pas un diagnostic, un conseil ou un traitement professionnel. Si vous avez le moindre doute, il est conseillé de consulter un spécialiste de confiance.