Des moines tibétains ont surpris des scientifiques

16 octobre, 2020
Les moines tibétains apparaissent souvent dans les films de fiction. La croyance populaire leur attribue parfois des vertus surnaturelles. Ce qui est déconcertant, c'est qu'il existe des études scientifiques qui leur attribuent des capacités qui vont au-delà des paramètres normaux.

Herbert Benson était un cardiologue et un célèbre professeur de médecine à l’Université Harvard. En 1967, il a étudié les cultures orientales mais, à cette époque, le sujet suscitait encore de nombreuses appréhensions.

Une nuit, il a attendu jusqu’à minuit pour infiltrer 36 moines tibétains dans son laboratoire. Benson voulait vérifier par lui-même si les mythes autour des moines tibétains étaient fondés.

À l’époque, les méditants transcendantaux étaient considérés comme des personnes aux caractéristiques surhumaines. Benson était un scientifique et il ne croyait que ce que la science prouvait.

Ce qu’il a découvert cette nuit-là a changé sa vie pour toujours. Trois ans plus tard, il a écrit un livre qui allait devenir un grand bestseller : The Relaxation Response. Cela a donné lieu à l’apparition d’un nouveau courant en médecine selon lequel la foi est capable de guérir et l’effet placebo a un pouvoir thérapeutique très élevé.

“Le monde objectif n’est que la moitié de l’univers. Ce que nous percevons par nos sens n’est pas le monde dans son ensemble.”

-Swami Rama-

Découvrez les pouvoirs des moines tibétains.

Les moines tibétains de Benson

Herbert Benson a découvert avec son équipe que les moines tibétains avaient des capacités qui contredisaient même certaines affirmations scientifiques.

Par exemple, un groupe de moines pratiquant une technique de yoga appelée toumo était capable de faire baisser la température de leurs mains et de leurs pieds à 17 degrés. Jusqu’à présent, il n’y a aucune explication scientifique, mais cette expérience et les suivantes ont été examinées dans la Gazette de Harvard.

Un autre exemple : les moines tibétains avaient pu, en augmentant la température de leur corps, sécher des draps humides. Et ce n’est pas tout : Benson a également constaté que les méditants avancés d’une autre technique appelée Sikkim étaient également capables de ralentir leur métabolisme jusqu’à 64 %.

Quelques approches théoriques

Dans l’article Science et méditation écrit par le professeur Ana Maria Krohne de l’Université Antonio Nariño, il est dit que, jusqu’à présent, il y a environ 500 études sur les effets physiologiques, psychologiques et sociologiques de la méditation transcendantale inspirés des traditions de la Moines tibétains.

Elle mentionne que la première étude à cet égard a été publiée par la revue Science dans les années 70. Dans cette étude, il est indiqué que l’état de conscience des moines était différent des états déjà connus.

La science parle d’éveil, de rêve et de sommeil profond. Chez les moines, il est possible d’identifier un quatrième état qui combine le repos et l’alerte simultanément.

En 1971, Daniel Goleman, le célèbre créateur du concept des intelligences multiples, a écrit un article intitulé Unstressing. Dans cet article, il évoque l’existence d’un cinquième type d’état de conscience qui combine repos, vigilance et action de manière simultanée.

Sachez-en plus sur la vie des moines tibétains.

Swami Rama

La question des capacités supérieures des moines tibétains et des autres méditants transcendantaux est l’une de ces questions qui franchissent toujours la mince frontière qui sépare la fiction et la réalité. Il n’est alors pas rare de trouver des informations fondées, ainsi que de nombreux mythes et légendes. Il n’est pas toujours facile de distinguer le vrai du faux.

Le cas de Swami Rama, l’auteur de Vivre avec les professeurs de l’Himalaya, est un exemple. Dans ce travail, il indique qu’il y a des yogis et des moines tibétains capables de rester plusieurs heures dans le calme total et de léviter. Rien ne prouve que cela soit vrai. Des études ont été réalisées par la Fondation Menninger aux États-Unis sur Swami Rama.

Les docteurs Elmer et Alyce Green étaient chargés d’étudier ses pouvoirs apparents. Les résultats publiés disent que  Rama était capable de produire les mêmes ondes cérébrales à partir du sommeil dans les moments d’éveil. Et aussi, qu’il avait réussi à arrêter volontairement le pompage de son cœur, sans qu’il ne cesse de battre, pendant 17 secondes.

Bien que ces phénomènes aient été enregistrés par les médias à l’époque, on en a peu parlé après cela. Quoi qu’il en soit, les résultats des études ont été publiés dans BEYOND BIO-FEEDBACK par Elmer et Alyce Green.

Peut-être que tout cela n’est rien d’autre qu’une arnaque sophistiquée et ingénieuse. Ou peut-être que l’esprit est absolument merveilleux et nous commençons à peine à le découvrir.

Giuffra, L. (2009). El Monje y el Psiquiatra: Una conversación entre Tenzin Gyatso, el 14o. Dalai Lama, y Aaron Beck, fundador de la Terapia Cognitiva. Revista de Neuro-Psiquiatría, 72(1-4), 75-81.