Le corps nous parle à travers la douleur et la maladie

12, septembre 2017 dans Psychologie 4616 Partagés

Être en connexion avec nous-mêmes signifie comprendre les signaux que nous envoie notre corps ; celui-ci nous parle à travers la douleur, la maladie et la santé en général. La façon dont nous nous sentons physiquement est, dans la majorité des cas, un signe de notre état psychologique.

Avec le rythme de notre vie quotidienne, cette connexion s’affaiblit progressivement et nous cessons de comprendre pourquoi des choses nous arrivent. Nous sommes incapables de retrouver un équilibre. Peu à peu, nous perdons notre capacité d’auto-interprétation. C’est pour cela que quand la douleur et la maladie apparaissent, il est important de savoir ce qu’elles nous disent, pour découvrir le chemin de retour vers la santé et le bien-être.

La maladie, un chemin vers la santé

Comprendre la maladie et la douleur signifie pouvoir les interpréter et leur donner un sens pour comprendre l’origine de ce déséquilibre et récupérer la connexion que nous avions avec nous-mêmes.

douleur d'une femme

La maladie est le moyen à travers lequel notre corps nous parle et nous dit que quelque chose ne va pas. Il nous avertit et nous prévient que quelque chose doit changer. En fait, il nous oblige à changer le rythme de notre vie et nous empêche de suivre la même allure en nous imposant un changement vers la santé.

Quand nous tombons malades, il ne nous reste plus qu’à commencer à nous soigner. Mais nous ne devons pas seulement faire attention aux aspects physiques : nous devons aussi prendre en compte les aspects émotionnels, psychologiques et spirituels.


« Maintenir le corps en bonne santé est un devoir car sinon, nous ne serons pas capables d’avoir un corps et un esprit forts et clairs. »

-Bouddha-


La perte de l’équilibre

La vie, dans son essence, n’est qu’équilibre, harmonie et santé. La maladie nous dit que cet équilibre s’est rompu et que nous devrons le restaurer, en cherchant le chemin du changement pour essayer d’améliorer notre situation et trouver, dans la mesure du possible, une manière de nous équilibrer.

Si la forme de vie que nous menons nous a conduit vers la maladie, un changement de rythme peut être l’un des chemins à emprunter pour retrouver l’équilibre. Même si, malheureusement, ce n’est pas toujours possible.


« La beauté de la nature et la beauté de l’environnement culturel créé par l’être humain sont, évidemment, toutes deux nécessaires pour maintenir la santé de l’âme et de l’esprit de l’être. »

-Konrad Lorenz-


corps de femme avec pansement pour cacher la douleur

L’un des problèmes qui augmente cette ignorance à propos de ce qui nous arrive est la forme de vie que nous menons. Ainsi, le stress et la rapidité avec laquelle nous vivons conduit à une déconnexion avec notre intérieur ; quand cela arrive, nous cessons de faire attention aux demandes du corps et de l’esprit, nous testons leurs limites et nous tendons la corde au maximum… Jusqu’à ce que, parfois, elle se brise.


« Votre corps écoute tout ce que dit votre esprit. »

-Naomi Judd-


Des signaux que nous n’avons pas écoutés

Bien avant la maladie, notre corps nous a envoyé des signaux sous forme de symptômes, de douleurs, de mal-être ou de faiblesses. Cependant, en raison de la déconnexion avec notre intérieur et avec notre corps, nous n’avons pas su leur donner de voix ou de sens et avons réduit leur importance.

Ces signaux sont très importants pour ne pas avoir de maladie ou, du moins, pour soulager et traiter, dans la mesure du possible, ce qu’il nous arrive. Ne pas les écouter peut mener à une aggravation de notre état ou, pire, constituer un premier pas vers le déséquilibre de notre santé.

homme se tenant le crâne, lumineux

Toute maladie est un processus et, en tant que tel, nous savons qu’elle s’est créée il y a quelque temps… Un temps précieux sur lequel nous pouvons gagner quelques minutes si nous faisons attention à nous. De cette façon, nous pourrons changer nos habitudes ou aller consulter le/la spécialiste adéquat.


Le corps nous parle toujours. Chaque sensation, gêne, douleur ou maladie nous demande un changement et exige, au moins, que nous prenions conscience de tout ce qui fait du mal à notre bien-être et, par extension, à notre santé.


Prendre soin de notre corps, prendre soin de notre vie

Comme nous le voyons, il est important de savoir écouter chaque symptôme ou chaque gêne car ils ont beaucoup de choses à nous apprendre. Il est ensuite important de savoir les interpréter pour trouver un sens, que ce soit par nous-même quand il s’agit d’un problème léger ou avec l’aide d’un-e spécialiste. Enfin, en dernier lieu, nous devons changer ce qui affecte le bon fonctionnement de notre organisme, dans la mesure du possible.

Il y a beaucoup de maux qui trouvent leur origine dans des habitudes inadéquates, que nous acquérons tout au long de notre vie : la mauvaise alimentation, les mauvaises habitudes de sommeil ou de repos, les postures corporelles inadéquates, parfois causées par l’environnement de travail. Notre corps finit aussi par se sentir mal quand nous vivons soumis-es à des hauts niveaux de stress, à des addictions ou des excès.

Si nous essayons de maintenir l’équilibre, nous prendrons soin de notre corps et, en définitive, de notre vie. Parce que même s’il existe encore des situations qui, malheureusement, échappent à notre contrôle, il en existe beaucoup d’autres au cours desquelles nous pouvons faire quelque chose pour mieux vivre. Essayons d’avoir des habitudes saines et d’être connecté-e-s à nos besoins personnels : notre santé nous en sera reconnaissante.

A découvrir aussi