Consacrez-vous du temps, mais surtout de l’amour

7, août 2017 dans Psychologie 495 Partagés

On passe la journée à vivre des moments inopportuns, nous consacrant à peine quelques minutes pour savoir comment on va. La pratique de l’ignorance émotionnelle peut être un exercice de survie qui nous sauve à un moment donné, mais une habitude peu saine si on veut aller bien. Pour faire face à cette tentation, il n’y a pas de meilleure solution que de se consacrer du temps, mais du temps de qualité.

Ainsi, un des meilleurs ingrédients pour y arriver consiste à nous offrir de petites doses d’amour quotidiennes. Grâce à elles, on commence à se connecter à notre intérieur, ou autrement dit, ainsi, on sera plus à même de creuser en nous. Dans la suite de cet article, nous vous expliquons comment y arriver.

Apprendre à s’offrir une dose d’amour

Nous offrons de l’amour aux autres presque tous les jours, mais nous avons la mauvaise habitude d’oublier de faire la même chose avec nous-même. Cependant, il n’y a pas meilleur support pour construire des relations heureuses et nous rapprocher du bien-être que de travailler sur notre amour propre. Imaginez-vous pouvoir vous consacrer davantage de temps, et du temps de qualité ?

Nous offrir de petites doses d’amour favorise une estime de soi saine. Selon Roca, cela se définit comme l’attitude positive que l’on a envers nous-mêmes et qui nous conduit à penser, sentir et agir de la manière la plus auto-satisfaisante possible. Ainsi, si on veut maintenir cette attitude, on ne peut cesser de :

  • Se connaître soi-même : ce premier aspect est fondamental. Chacun-e de nous est unique. Connaître quelles sont nos qualités et quels sont nos défauts nous permettra de savoir à quelle part de nous nous devrons consacrer plus d’attention et d’efforts. De plus, n’oublions pas que l’on se trouve en changement constant car on ne cessera jamais de découvrir des choses nouvelles sur nous.
  • S’accepter de manière inconditionnelle : s’accepter implique de se reconnaître, et de manière inconditionnelle signifie le faire quelles que soient nos limites nos circonstances. Il n’y a rien de pire que de devenir notre pire ennemi-e ; dites-vous que dans ce cas ce sera lui/elle (donc nous) celui/celle qui impose et signe les pires condamnations.
  • Se respecter et se valoriser positivement : le meilleur soutien que l’on aura sera le nôtre, si tant est qu’on le respecte. C’est pourquoi il est très important de tenir compte non seulement du fait que nous sommes la somme de nos défaites, mais aussi de nos conquêtes. Si on doit nous critiquer, autant que ce soit de manière constructive. Nous avons réussi plus de choses que nous le pensons…
  • Considérer tout son potentiel : au-delà des choses que l’on a atteintes, il existe tout un monde de possibilités qu’il ne faut pas écarter. On se trouve sujet-te-s à des changements de manière constante que l’on doit apprendre à diriger au travers de nos potentialités, et cela nous aidera. Comme on dit, on ne cesse jamais d’apprendre…
  • Construire des relations satisfaisantes : maintenir des relations saines avec les autres nous aide à créer des habitudes positives et propage le bonheur. Il n’y a rien de mieux que d’être avec des personnes qui nous apportent cette sensation de calme et de sérénité et qui nous transmettent leurs bonnes ondes.
  • Chercher son bien-être : se focaliser sur comment être heureux-se est fondamental, mais pas sans oublier que parfois il convient de retarder les gratifications à court terme pour en atteindre d’autres plus grandes avec le temps. Dans ce cas, le bonheur passe par l’équilibre et par le fait de choisir intelligemment en fonction du moment et des circonstances.
  • S’occuper de nouveaux besoins : il est impossible d’être bien sans s’occuper de nos besoins, soient-ils physiques ou psychologiques. Pour cela, nous devrons nous arrêter et réfléchir sur comment on se sent.

Parier sur une estime de soi saine, c’est parier sur un développement personnel.


Se consacrer du temps de qualité

Une fois que l’on a appris à se consacrer de l’amour, c’est alors que l’on peut vraiment consacrer du temps de qualité aussi bien à nous qu’aux autres. Car quelques minutes où on est présent-e valent plus que des milliers d’heures absentes et déconnectées de nous-mêmes.


« Le temps n’est pas d’or, l’or ne vaut rien. Le temps, c’est la vie. »

– José Luis Sampedro –


Pour cela, nous devons commencer par réserver un moment de la journée pour nous regarder. Se demander comment on va, si on suit le bon rythme pour atteindre nos objectifs ou si on a besoin d’un peu de repos pour se déconnecter du mélange de pensées qui s’agglutinent dans notre esprit. Il s’agit de se consacrer un temps pour retrouver calme et tranquillité.

Un exercice qui peut nous aider est la respiration profonde. L’objectif est simple : essayez de respirer 10 fois par minute. Au départ, cela sera difficile car nous sommes habitué-e-s à le faire à peu près 16 ou 17 fois par minute, mais avec un peu de pratique, on y arrivera. De plus, l’habitude de la respiration profonde nous aidera à nous concentrer sur le présent et à ne pas l’enterrer sous une montagne d’inquiétudes constantes.

Une autre option consiste à se consacrer un temps dans la semaine pour faire quelque chose qui nous plait et dont on profite. Ainsi, non seulement nous passerons un bon moment, mais nous nous offrirons aussi de l’affection au travers de l’attention que l’on se consacrera.

Enfin, on ne peut pas oublier que consacrer du temps, c’est consacrer de la vie, et si on ne le fait pas avec nous, on ne pourra pas non plus le faire avec les autres. En ce sens, la première étape consistera à apprendre à s’aimer. Alors, offrons-nous de l’amour pendant un temps que l’on se réserve pour nous, et ainsi on sera disposé-e à offrir aux autres nos plus beaux cadeaux.

A découvrir aussi