Comment surmonter la peur d’être seul

1 juillet 2016 dans Psychologie 660 Partagés

L’écrivain et philosophe Elsa Punset pense que “la solitude pourrait être considérée comme une épidémie du 21e siècle”.

Avons-nous vraiment réussi à faire de la peur d’être seul une grave maladie bien trop répandue ?

Il faut alors se demander s’il existe une solution. La peur d’être seul est-elle vraiment un problème aussi grave que quand on la ressent, il est compliqué de l’éviter ?

Nous ne devons pas oublier que la solitude, selon les études cliniques, affecte aussi la santé humaine.

La solitude, ou pour être plus concrets, la solitude accompagnée d’un sentiment d’abandon, entraîne une faiblesse dans le système immunologique, quelque chose qui, à son tour, fait monter la pression artérielle, d’où une augmentation du niveau d’hormones liées au stress.

Les conséquences physiques peuvent se développer et occasionner une obésité excessive, une dépendance à la drogue, des troubles de la qualité du sommeil et même stimuler un certain type de croissance.

Pouvez-vous vraiment surmonter la peur d’être seul ? Guérit-on de la solitude ?

Est-il préférable d’avoir une mauvaise relation plutôt que de n’avoir personne ? Est-il normal que quelqu’un se sente abandonné même lorsqu’il est en couple ?

“La solitude est très belle… quand on a quelqu’un à qui le dire”
-Gustavo Adolfo Bécquer-

La solitude dans le monde actuel

Selon la philosophe Elsa Punset, il existe une série de facteurs dans le monde actuel qui provoquent chez beaucoup de gens une déconnexion permanente avec ce qui les entoure, bien qu’il y ait des gens autour d’eux.

IMAGE 2

Malgré la prolifération des réseaux sociaux et le grand nombre d’“amis” ou de contacts que l’on peut avoir sur Facebook ou sur Twitter, la moyenne des amis proches par personne a dégringolé ces dernières années, passant de 3 à 1, 2 ou aucun.

Évidemment, un ami proche est un confident, une personne à qui on raconte nos secrets, nos peurs et nos inquiétudes.

L’absence de cette personne, particulièrement remarquable chez les personnes de 30 ans ou plus, est une clé importante, selon Punset, qui suscite une augmentation de la peur d’être seul, comme nous la vivons actuellement.

“La solitude s’admire et se désire quand on ne souffre pas, mais le besoin humain de partager des choses est évident”
-Carmen Martín Gaite-

Peut-on surmonter la peur d’être seul ?

Une question nous vient alors en tête. Peut-on surmonter la peur d’être seul ? Oui, bien sûr. 

Pourtant, ce n’est pas un processus facile et cela demande beaucoup d’efforts. Tant et si bien que parfois, on a besoin de se faire aider par un professionnel, en particulier pour des problèmes de solitude chronique.

De notre côté, nous aimerions vous proposer une série de conseils psychologiques qui peuvent être très importants lorsqu’il faut surmonter la peur d’être seul ou simplement la solitude.

Toute aide est bienvenue pour vaincre cette épidémie contemporaine :

  • Considérez-vous comme la personne la plus importante de votre vie. Vous êtes ce qui compte le plus.
    C’est pourquoi vous devez avoir une confiance aveugle dans vos possibilités et avoir la certitude que vous faites ce qu’il faut.
    Cette stratégie vous aidera à combattre ces moments de solitude quand ils apparaîtront de façon insidieuse.
  • Rationalisez. La peur de la solitude peut devenir quelque chose d’irrationnel. Identifiez quelle est réellement cette terreur et cherchez-y une explication logique que votre esprit pourra accepter pour savoir que ce n’est pas quelque chose de grave, mais de normal et de profitable.
  • Oubliez le passé. Une autre bonne stratégie est le pardon et le dépassement de nos expériences.
    Rester en permanence dans la haine, la rancœur, le souvenir ou l’abandon est synonyme d’échec et de douleur. Il est nécessaire d’aller de l’avant avec optimisme et santé.

IMAGE 3

  • Beaucoup de gens associent le bonheur au fait d’être en couple, ce qui est une erreur. Avoir une compagne ou un compagnon, ou avoir besoin de la compagnie d’autres personnes n’est pas synonyme de joie.
    Il y a des gens qui sont solitaires même s’ils sont toujours entourés. Il faut comprendre que la solitude peut être quelque chose de positif et toujours préféreable à une relation qui est vide et creuse.
  • Savoir que l’on est spécial. Nous sommes tous merveilleux, mais c’est tout d’abord l’esprit qui est merveilleux.
    S’estimer soi-même et savoir combien nous valons sans avoir besoin de compagnie est une étape indispensable pour vaincre la peur d’être seul.

La peur d’être seul est en réalité une terreur irrationnelle. La haute estime de soi, l’accomplissement personnel, la sécurité et la confiance en ses propres capacités sont la clé pour surmonter tout type de problèmes.

Il appartient donc à chacun de surmonter cette terrible épidémie moderne qu’est la solitude.

A découvrir aussi