Comment améliorer la cohabitation familiale

Maintenir les canaux de communication ouverts, selon le moment, peut être tout un défi. Maintenant, comment améliorer la cohabitation familiale ? Dans cet article, nous parlerons de cinq idées clés.
Comment améliorer la cohabitation familiale

Dernière mise à jour : 28 février, 2022

Maintenir l’harmonie dans la cohabitation familiale est un défi qui demande parfois de grandes habiletés sociales. Quels que soient les liens qui les unissent, il peut parfois être difficile de protéger lesdits liens des différences qui peuvent apparaître.

Si cela vous arrive ou si vous souhaitez simplement améliorer la cohabitation familiale à la maison, nous vous expliquerons ci-après comment procéder. Voici donc 5 astuces simples mais efficaces qui vous aideront sûrement.

« Une maison n’est pas un bâtiment, ni une rue, ni une ville. Cela n’a rien à voir avec des choses aussi matérielles que les briques et le ciment. Une maison, c’est là où se trouve votre famille, comprenez-vous ?

-John Boyne-

Recommandations pour améliorer la cohabitation familiale

Est-il possible d’améliorer la cohabitation familiale ? De quelle manière?

1. La communication est la clé

La communication est le fondement de la plupart des relations, notamment familiales. Il ne suffit pas de parler à tous les membres de la famille, il faut aussi savoir écouter. S’il s’agit de personnes significatives, et que nous voulons qu’elles le restent, notre attention doit également l’être.

De plus, il est recommandé d’être honnête lorsque nous parlons. Nous pouvons ressentir la tentation lorsque nous sentons que le sujet peut donner lieu à une confrontation, qu’on l’évite directement. Cependant, il y a certains sujets dont il vaut toujours mieux parler. Pour réduire les distances et les différences, vous devez d’abord les identifier et, si possible, impliquer les autres dans cet objectif.

L’empathie est donc un facteur clé pour avoir une bonne communication. Essayer de comprendre ce que les autres ressentent nous aidera à parler avec plus d’assurance.

cohabitation familiale

2. Offrir et partager

Tous les membres de la famille ont leurs propres activités, goûts et intérêts. Cependant, cette part d’individualité ne doit pas être un obstacle au partage de temps de qualité. Un point particulièrement important si nous parlons d’une famille qui vit ensemble. Les jeux de société peuvent être une excellente option pour ces cas.

Il est important de partager des moments de joie et de loisirs ensemble, sans aucun stress. Le temps passé en famille ne doit pas se limiter aux conversations importantes, à la prise de décision ou à la résolution de conflits. Prenez le temps de profiter ensemble et vous verrez à quel point cela est agréable.

“Cela fait partie de ce qu’est une famille, ce n’est pas seulement de l’amour. Savoir que votre famille sera là pour prendre soin de vous. Rien d’autre ne vous donnera cela. Ni l’argent. Pas la renommée. Pas le travail.”

-Mitch Albom-

3. Règles et règlementations claires

Des règles et réglementations claires sont un autre élément essentiel pour améliorer la cohabitation familiale. Ainsi, pour avoir une vie de famille saine, il est important que vous vous mettiez d’accord sur les règles qui régissent la dynamique familiale (et cela doit inclure tous les membres).

En ce sens, le travail ou les tâches de chacun à la maison doivent être définis, ainsi que l’établissement de règles de cohabitation dans des espaces communs à tous, où l’ordre doit toujours être présent dans le cadre du respect d’autrui. Chaque personne savoir très clairement qu’elles sont ses tâches à la maison et les remplir afin que, ensemble, nous puissions profiter d’une atmosphère agréable. Lorsque cela échoue, il est important d’en parler avant que cela ne devienne un problème beaucoup plus important.

4. Le respect est essentiel pour améliorer la cohabitation familiale

Le respect est la base de toute relation saine. Et c’est également le meilleur moyen de montrer que les autres comptent pour nous. Cela inclut le traitement honnête et bienveillant des autres et le respect de leurs espaces, horaires et activités. Par exemple : si nous savons que quelqu’un à la maison étudie, ce n’est pas le moment d’écouter de la musique à plein volume. Il s’agit d’être compréhensif avec les autres.

Le respect doit toujours être en vigueur lorsque nous communiquons avec les autres. Bien qu’à un moment donné nous soyons très contrariés pour une raison quelconque, le respect ne doit jamais cesser d’être présent.

“La famille peut vous mettre en colère comme personne d’autre, mais c’est aussi ce qui fait que la vie vaut la peine d’être vécue.”

-Hugh Jackman-

cohabitation familiale

5. Nous sommes tous différents

Nous sommes tous différents et c’est très bien. Chaque personne est un individu unique, bien qu’elle puisse avoir des éléments qui coïncident avec d’autres. C’est quelque chose que nous ne devons pas ignorer. Comme nous l’avons vu, le respect est important, ainsi que la tolérance en comprenant que tout le monde dans la famille ne doit pas penser ou agir de la même manière. Chacun a le droit de s’exprimer comme il l’entend, à travers ses vêtements, ses décorations, ses goûts, son style, etc.

Le fait d’être différent s’applique également à la manière d’exprimer l’affection. Tout le monde n’a pas besoin de le faire de la même manière. Certains aiment l’exprimer avec des mots, d’autres avec des gestes, avec soin, etc., et tout cela est valable. Nous ne pouvons pas forcer les autres à être comme nous voulons qu’ils soient.

“Le lien qui vous unit à votre vraie famille n’est pas celui du sang, mais celui du respect et de la joie que vous ressentez pour leur vie et eux pour la vôtre.”

-Richard Bach-

Cela pourrait vous intéresser …

This might interest you...
Les relations entre frères et sœurs à l’âge adulte : que nous apportent-elles ?
Nos Pensées
Lisez-le dans Nos Pensées
Les relations entre frères et sœurs à l’âge adulte : que nous apportent-elles ?

Les frères et sœurs à l'âge adulte nous offrent soutien, compréhension et compagnie. Découvrez pourquoi leur présence est si spéciale et importante...



  • Corrales Pérez, Alejandra; Quijano León, Nayely K.; Góngora Coronado, Elías Alfonso. (2017). Empatía, comunicación asertiva y seguimiento de normas. Un programa para desarrollar habilidades para la vida. Enseñanza e Investigación en Psicología, 22(1), 58-65. Consejo Nacional para la Enseñanza en Investigación en Psicología A.C.