Charles Manson, ou le pourquoi du culte du mal

7 février 2018 dans Psychologie 25 Partagés
Charles Manson

Il s’agit d’une énigme et d’un défi pour le monde de la psychologie. Comprendre le pourquoi du culte et de la sombre fascination autour du personnage de Charles Manson reste l’un des grands défis que la science du comportement et de la personnalité n’a eu de cesse de tenter de démêler. Avec la mort de celui qui était le chef fanatique de « La Famille » , nous constatons aujourd’hui que le nombre de ses fidèles augmente de nouveau.

Comme nous le disions, il s’agit de quelque chose de déconcertant. La question n’est toutefois pas nouvelle et avait été immédiatement perçue par les psychologues, les psychiatres et les journalistes ayant suivi le cas dès le débuts des médiatiques procès qui eurent lieu dans les années 70. Manson était capable d’orchestrer une sorte de fascination psychologique, ce qui lui permit d’obtenir que ses disciples tuent pour lui et de posséder tout un groupe d’adeptes dévoués autour de sa personne.

Sans remontrer très loin en arrière, en 2014, Charles Manson reçut l’autorisation de se marier alors qu’il purgeait une peine de prison à perpétuité. La mariée était Afton Burton, une fille de 26 ans avec laquelle il correspondait depuis que cette dernière avait 16 ans. Bien que le mariage ne fut jamais célébré, nous avons pu voir des images d’eux, y compris de la transformation de la jeune femme lorsqu’elle opta pour se raser la tête et de se tatouer la célèbre croix sur le front afin de ressembler davantage à son idole.

Ce fait, les circonstances des meurtres eux-mêmes et tout le culte incompréhensible et disproportionné autour de Manson trouvent aujourd’hui une nouvelle source d’énergie suite à la mort de ce dernier. Les visites de sa stèle ne cesse de croître, configurant une nouvelle zone d’ombre sur laquelle les experts s’efforcent de faire la lumière.

Il s’agit de quelque chose qui se répète tout au long de l’histoire de la criminologie : le mal attire, le meurtrier séduit et, ce qui est encore plus évident, les grands tueurs ou instigateurs, comme Manson, continuent de vendre et d’inspirer des scénarios pour le monde du cinéma et de la télévision.

A découvrir aussi