Ce qui me fait mal et que tu ne vois pas (déni émotionnel)

Certaines personnes voient que quelque chose ne va pas, que quelque chose se passe, et choisissent portant de ne pas voir, d'éviter de parler... C'est ce que l'on appelle le déni émotionnel
Ce qui me fait mal et que tu ne vois pas (déni émotionnel)

Dernière mise à jour : 06 juin, 2022

Construire et faire partie d’un couple n’est pas facile. C’est tout un puzzle où l’on fait correspondre coins et vides, peurs et besoins, désirs et frustrations. Pourtant, c’est une aventure qui mérite d’être vécue à tout âge et à tout moment, car elle nous nourrit, nous construit, et nous fait apprendre en tant que personnes.

Si on faisait un sondage pour savoir quel est l’aspect le plus inquiétant ou ce qui pousse les couples à prendre de la distance, il ressortirait sans doute l’incompréhension. “Tu ne me comprends pas” ou “tu ne vois pas ce qui me fait mal”.

Il est peut-être vrai que “les hommes viennent de Mars et les femmes de Jupiter”, qui sait. Mais ce qui est intéressant, c’est que beaucoup de ces comportements cachent un “déni émotionnel” clair. C’est-à-dire que certaines personnes voient que quelque chose ne va pas, que quelque chose se passe, et choisissent portant de ne pas voir, de détourner leur visage, d’éviter de parler…

Le déni émotionnel est un mécanisme de défense par lequel on évite de reconnaître qu’il y a un problème. Parlons-en aujourd’hui, de cet aspect si commun dans nos relations.

Le déni émotionnel et le masque qui cache le problème

Le déni émotionnel peut se manifester de différentes manières. Prenons deux exemples très clairs :

Cas 1

Nous avons une femme qui, de jour en jour, se sent de plus en plus étouffée par son malheur. Elle refuse pourtant de le reconnaître. Elle vit avec un partenaire qui l’aime et avec qui elle est depuis de nombreuses années. Cependant, certains aspects, bien qu’insignifiants dans le passé, constituent désormais de grands trous noirs. C’est un homme ironique, qui la ridiculise et la méprise généralement en public et en privé. Il le fait pour être amusant mais son estime de soi chuta de manière insupportable.

Elle se dit qu’il ne le fait pas avec de mauvaises intentions, elle sait qu’il l’aime, que c’est sa façon d’être, qu’il n’y a pas de maltraitance… Il s’agirait sans doute d’un type de déni émotionnel très clair. Elle-même justifie le comportement de son partenaire, niant la réalité du problème, son malheur, sa faible estime de soi et son humiliation.

Cas 2

Nous avons ici une jeune femme qui cessa de ressentir l’attirance des premiers jours envers son partenaire. Elle ne sent plus excitée, elle ne s’amuse plus avec son partenaire ou ne le trouve plus intéressant. Cependant, elle n’ose toujours pas lui en parler et attend qu’il s’en rende compte.

Mais que se passe-t-il ? Son partenaire sait parfaitement que quelque chose ne va pas mais il préfère ne pas voir le problème et faire comme s’il ne l’avait pas remarqué. Il opte pour le déni émotionnel afin de ne pas laisser apparaître ce à quoi il doit faire face.

Comme vous pouvez le voir, la dimension de déni émotionnel, ou “il-ne-se-passe-rien”, est en fait un mécanisme de défense très utilisé au niveau du couple. C’est un exemple clair d’insécurité et d’immaturité, là où se cachent par ailleurs de nombreuses peurs personnelles.

déni émotionnel

Comment gérer le déni émotionnel

Nous pouvons pratiquer le déni émotionnel ou voir comment notre partenaire y recourt habituellement pour éviter d’avoir à faire face à certaines choses. Comment dissoudre ou faire disparaître ce mécanisme de défense frustrant ?

Gardez ces choses à l’esprit :

1. Comprendre d’abord que le déni est un mécanisme de défense, c’est-à-dire qu’il a pour but de nous protéger, de nous couvrir les yeux. Il est toutefois nuisible à long terme.

2. Si c’est votre partenaire qui le pratique, faites-lui comprendre que fermer les yeux sur l’évidence ne va pas améliorer les choses. Cependant, gardez à l’esprit qu’il ne lui sera pas facile d’admettre qu’il pratique le déni dans sa vie quotidienne. Vous rencontrerez beaucoup d’opposition.

3. Vous devez utiliser la confrontation. Face à un déni, apportez des preuves. Ne vois-tu pas que si tu te comportes comme ça, tu me blesses ? N’es-tu pas conscient que si tu continues sur cette voie tu m’éloigneras de toi ? Chaque action a une conséquence, et plus encore dans les relations, où un équilibre des forces, des investissements, est toujours nécessaire. Si l’un offre plus que l’autre, ou s’il y en a un qui perd toujours, la relation s’effilochera de jour en jour.

4. Pour faire face au déni émotionnel, nous devons passer par le même processus qu’un duel. C’est-à-dire que l’incompréhension viendra d’abord, puis la colère ou la rage, mais le problème sera progressivement assumé dans toute sa réalité, puis il s’affrontera avec force, bravement.

Ça vaut la peine d’essayer.

Cela pourrait vous intéresser …

Cela pourrait vous intéresser ...

La pyramide de la nutrition émotionnelle
Nos Pensées
Lisez-le dans Nos Pensées
La pyramide de la nutrition émotionnelle

La pyramide de la nutrition émotionnelle s'établit à partir d'éléments éducatifs de base. Nous vous invitons à les découvrir dans cet article.