« Il est si bref l’amour et l’oubli est si long … »

· 7 décembre 2015

Je peux écrire les vers les plus tristes cette nuit.

Écrire, par exemple: « La nuit est étoilée
et les astres d’azur tremblent dans le lointain. »

Le vent de la nuit tourne dans le ciel et chante.

Je puis écrire les vers les plus tristes cette nuit.
Je l’aimais, et parfois elle aussi elle m’aima.

Les nuits comme cette nuit, je l’avais entre mes bras.
Je l’embrassai tant de fois sous le ciel, ciel infini.

Elle m’aima, et parfois moi aussi je l’ai aimé.
Comment n’aimerait-on pas ses grands yeux fixes.

Je peux écrire les vers les plus tristes cette nuit.
Penser que je ne l’ai pas. Regretter de l’avoir perdue.

Entendre la nuit immense, et plus immense sans elle.
Et le vers tombe dans l’âme comme la rosée dans l’herbe.

douleur

Qu’importe que mon amour n’ait pas pu la retenir.
La nuit est pleine d’étoiles, elle n’est pas avec moi.

Voilà tout. Au loin on chante. C’est au loin.
Et mon âme est mécontente parce que je l’ai perdue.

Comme pour la rapprocher, c’est mon regard qui la cherche.
Et mon coeur aussi la cherche, elle n’est pas avec moi.

Et c’est bien la même nuit qui blanchit les mêmes arbres.
Mais nous autres, ceux d’alors, nous ne sommes plus les mêmes

Je ne l’aime plus, c’est vrai. Pourtant, combien je l’aimais.
Ma voix appelait le vent pour aller à son oreille.

À un autre. À un autre elle sera. Ainsi qu’avant mes baisers.
Avec sa voix, son corps clair. Avec ses yeux infinis.

Je ne l’aime plus, c’est vrai, pourtant, peut-être je l’aime.
Il est si bref l’amour et l’oubli est si long.

C’était en des nuits pareilles, je l’avais entre mes bras
et mon âme est mécontente parce que je l’ai perdue.

Même si cette douleur est la dernière
et même si ces vers sont les derniers pour elle.

Pablo Neruda

 oubli

C’est fini, il n’y a rien à faire. Cette douleur paraît être éternelle et déchirante. Mais ce n’est pas le cas !

Il est parti pour que vous en tiriez des leçons. Il faut gravir une autre montagne, un nouvel obstacle que la vie a mis sur votre chemin.

Le manque d’amour est un puits si profond et douloureux, comme une cellule remplie de déceptions. Nuances, distances, saveurs amères…

Tirez des leçons de cette personne que vous devez cesser d’aimer ! Découvrez ce que vous ne voulez pas dans votre vie et ce que vous voulez.

L’amour et le manque d’amour vous permettent précisément de connaître votre « moi » profond, mais également de trouver ce à quoi vous voulez porter de l’attention au quotidien et ce que vous placez au second plan.

envoler

Au début, lorsque vous n’acceptez pas que tout cela se produise, vous pensez qu’il ne s’agit que d’un cauchemar et qu’il y a sûrement un moyen de récupérer ce que vous avez perdu.

Le fait de surmonter cette phase vous permettra de retrouver votre amour propre.

Plus tard, il se peut que la rage et la colère vous envahissent, tout comme le besoin de trouver des responsables qui vous expliqueraient ce qui a pu se passer.

Même si vous voulez garder une attitude positive, la tristesse, la douleur et le besoin de pleurer cette perte vous envahiront.

Ne vous en faîtes pas… L’acceptation de l’adieu viendra, tout comme la libération de votre âme. Il est si bref l’amour et l’oubli est si long… mais dans des nuits comme celle-ci votre esprit acceptera de l’avoir connu puis de l’avoir perdu…

Car lorsque vous aimez véritablement et que vous offrez votre coeur, il est normal qu’il en sorte plein de cicatrices.