Avoir la chance de compter sur un bon maître, ça n’a pas de prix

· 9 avril 2016

Quels ont été les professeurs qui vont ont le plus marqué ? Si on vous posait cette question, probablement ne tarderiez-vous pas à répondre ; vous vous souvenez très bien de leur nom, de leur façon de faire cours et des raisons pour lesquelles ils vous ont marqué. Un bon maître, ça ne s’oublie jamais.

Il en va de même pour toutes les autres personnes qui nous apprennent des choses hors de la sphère scolaire ; en effet, ceux qui nous apprennent de précieuses leçons laissent aussi une trace en nous, au-delà de la connaissance qu’ils nous transmettent.

Au cours de notre vie, on croise le chemin de centaines de personnes, et la plupart d’entre elles s’en vont sans laisser aucune trace.

En revanche, celles qui montrent une capacité spéciale pour transmettre une connaissance, elles, sont inoubliables.

Pourquoi sommes-nous chanceux d’avoir eu un bon maître ? Car il nous a transmis bien plus de choses que ce qu’il le prétendait, bien plus de choses que ce que nous l’espérions.

Un maître impossible à oublier

Tous les enfants ont des héros ; au-delà des parents ou d’un personnage de fiction, les maîtres occupent une place très importante dans leur vie.

Par exemple, si un professeur inculque à un enfant la valeur de l’effort, s’il lui dit les mots justes au bon moment, ou s’il a recours à une technique d’apprentissage ludique, probablement la connaissance acquise restera-t-elle gravée dans sa mémoire.

Maestra-con-niño-en-la-pizarra-dibujando

Malheureusement, la majorité des professeurs sont très routiniers ; ils font les choses de façon monotone et se bornent strictement au programme dicté par les livres.

Cependant, certains d’entre eux -que l’on peut probablement compter sur les doigts de la main- ont été exceptionnels, et on su démontré une capacité toute particulière pour nous marquer.

Un bon maître, c’est celui qui apprend des choses à ses élèves en les amusant, celui qui démontre l’étendue de sa vocation face à 30 enfants qui s’ennuient et qui préféreraient être ailleurs pour jouer, ou encore celui qui, grâce à ses mots, vous a permis de choisir le métier que vous exercez aujourd’hui.

Comment devrait être un maître idéal ?

Ce n’est pas celui qui donne moins de devoirs ou celui qui laissent les enfants faire ce qu’ils veulent en classe. Mais, ce n’est pas non plus celui qui surcharge ses élèves de travail, ni celui qui fait régner dans la classe un silence absolu.

Au contraire ; un bon maître, c’est celui qui met la barre à la hauteur de ses élèves, et qui la place à une hauteur légèrement supérieure à celle qu’ils pourraient passer avec aisance.

C’est aussi celui qui a suffisamment de ressources pouvant lui permettre de trouver la meilleure façon de mener ses élèves à intérioriser ce qu’il essaie de leur transmettre.

La vocation, c’est quelque chose que peut-être on ne comprend pas quand on est petit, mais que l’on distingue facilement chez les personnes qui la présentent. En effet, la vocation se transforme rapidement en une attitude, en une disposition positive face aux défis que la classe peut lui poser.

S’il traite tous les élèves de la même façon sans faire de différences, s’il n’est pas gêné par le fait de passer plus de temps à expliquer les choses à ceux qui ne comprennent pas, s’il est cordial avec ses élèves et proche d’eux, et surtout, s’il fait preuve d’une grande patience, alors ce sera un professeur idéal.

A son tour, il ne doit pas manquer d’enthousiasme dans son travail, il doit avoir envie de se surpasser continuellement, de trouver de nouvelles façons de dire la même chose et donner le meilleur de lui-même dans la connaissance qu’il transmet en classe.

La vraie formation est aussi un aspect qu’aucun maître ne devrait laisser de côté. Qu’est-ce que cela signifie ? Qu’en plus de transmettre des informations, des formules et des techniques, il doit être capable d’inculquer à ses élèves des valeurs et de bonnes habitudes.

Manzana-encima-de-unos-libros

Y a-t-il des grands maîtres ailleurs qu’à l’école ?

Jusqu’à maintenant, nous n’avons parlé que des enfants et de leurs maîtres d’école. Mais, la fonction d’un mentor ne dépend pas seulement de l’âge et de la profession ; nombreux sont les adultes qui cherchent aussi quelqu’un qui puisse les guider et leur apprendre des choses dont ils ont besoin ou qu’ils veulent apprendre.

Le mentor offre toutes ses connaissances à son disciple ou apprenti, et l’aide à surmonter divers obstacles. Le plus souvent, il s’agit de quelqu’un qui dispose d’une grande expérience dans ce domaine, et qui présente un don spécial pour enseigner ou transmettre du savoir.

C’est pourquoi l’âge que vous avez importe peu : il est encore temps de choisir le « meilleur maître » de votre vie.


« On se remémore nos maîtres brillants avec plaisir, et avec gratitude ceux qui ont touché nos sentiments. »

-Carl Gustav Jung-