Apprendre à être avec soi-même est la clé du bien-être

25 novembre, 2020
Curieusement, de nombreux adultes sont incapables d'être heureux avec eux-mêmes. Ce sentiment est lié à la dépendance émotionnelle. On vous en parle ici.

Être avec soi-même, c’est compliqué pour de nombreux adultes. La solitude génère un tel inconfort que certains recherchent constamment la compagnie de quelqu’un d’autre, sans même se rendre compte à plusieurs reprises si cette compagnie est de qualité ou non.

Il est important de garder à l’esprit que la seule personne qui fera toujours partie de notre vie, c’est soi-même. C’est pourquoi nous insistons sur ce point : apprendre à être avec soi-même est la clé du bien-être.

Être seul nous cause de l’inconfort parce que nous n’y sommes pas habitués. Nous vivons immergés dans le bruit extérieur, concentrés sur les autres et déconnectés de notre propre être. Quand les autres partent, le silence est aussi dérangeant que cette voix intérieure que nous n’avons pas entendue depuis des années.

L’incapacité de profiter de sa propre présence nous empêche non seulement de connaître le merveilleux être humain que nous sommes, mais nous pousse aussi à établir des relations de dépendance néfastes qui ne reposent pas tant sur l’amour mais sur la peur que quelqu’un nous quitte et nous laisse seul.

Lorsque nous appréciez notre compagnie, nous sommes libres. Notre plénitude vient du seul être qui ne nous abandonnera jamais. Et, par conséquent, les relations deviennent un choix et non un besoin.

A ce moment-là, nous sommes en mesure de choisir la personne avec qui nous voulons vraiment partager notre temps. Et nous n’hésitons plus à mettre fin aux liens qui ne nous apportent rien de positif.

Être avec soi-même pour être heureux.

Apprendre à être avec soi-même

Il est important de souligner que la recherche de contacts sociaux et l’établissement de relations sont des besoins totalement sains et naturels. Nous sommes des êtres sociaux et nous avons besoin d’interactions avec les autres pour préserver une bonne santé physique et émotionnelle.

Cependant, nous passons la plupart de notre temps avec nous-mêmes ? Alors, pourquoi ne pas arrêter de nous fuir et commencer à nous connaître ? Ce que vous découvrirez dans la suite de cet article vous surprendra sûrement.

Se donner la chance d’être avec soi-même

Comme nous l’avons mentionné précédemment, si vous êtes mal à l’aise à l’idée d’être avec vous-même, c’est parce que vous n’y êtes pas habitué. Vous ne vous êtes pas donné la possibilité de vous rencontrer, car vous avez toujours recherché la compagnie d’autres personnes.

C’est pourquoi il est important que vous fassiez un effort conscient pour passer du temps avec vous-même. Essayez de surmonter l’inconfort initial et de vous habituer progressivement à votre présence.

Il suffit que vous commenciez à ne pas forcer les réunions avec d’autres personnes pour éviter la solitude. Quand vous serez amené à être seul, ne fuyez pas la solitude, acceptez-la et commencez à ressentir ce que cela fait d’être avec vous.

Se concentrer sur soi

La dépendance émotionnelle nous conduit souvent à être excessivement conscient de l’autre personne. Nous faisons tout notre possible pour répondre à ses besoins et à ses attentes, et ce de manière instantanée. Nous consacrons toute notre énergie et tout notre temps sur son bien-être et, par conséquent, nous nous oublions.

Commencez par reprendre tout ce temps et toute cette énergie mentale que vous consacrez à quelqu’un d’autre : concentrez-vous sur vous. Commencez à vous demander comment vous vous sentez à tout moment, de quoi vous avez besoin, ce que vous voulez. Faites de vous une priorité et répondez d’abord à vos besoins.

Peut-être qu’au début vous aurez l’impression d’être égoïste, mais rien n’est plus éloigné de la vérité. Votre plus grande responsabilité, c’est vous. Vous ne pouvez pas aimer sainement, prendre soin de quelqu’un d’autre si vous ne savez pas le faire avec vous-même. Prenez donc soin de vous.

Cultiver la relation avec soi

Enfin, rappelez-vous l’importance de cultiver une relation avec vous-même. Lorsque vous aimez quelqu’un, vous l’écoutez, vous lui dites des mots d’amour et vous lui consacrez du temps. Eh bien, vous devez faire la même chose avec vous-même.

Trouvez du temps rien que pour vous chaque semaine, des moments seuls dans lesquels le seul but est de vous amuser. Vous pouvez prendre un bain relaxant, regarder votre film préféré, cuisiner une nouvelle recette… Le but est de passer du temps seul et d’en profiter.

Être avec soi-même doit être un plaisir.

Être avec soi-même sera un plaisir

Dans un premier temps, vous découvrirez sans doute des parties de vous-même que vous n’aimez pas particulièrement. Vous constaterez que vous avez encore des blessures du passé, des peurs, que vous ressentez de la colère.

Peut-être que cela vous dérange. Vous avez sans doute couvert ces sentiments avec d’autres pendant des années. Et maintenant que vous prenez du temps pour vous, ils refont surface.

Osez rester à vos côtés. Regardez vos zones d’ombre et travaillez dessus si nécessaire. Lorsque vous commencerez à être bien avec vous-même, lorsque vous deviendrez votre meilleur ami et votre plus grand allié, la vie deviendra plus simple et vous ne vous sentirez plus seul.

  • Blasco, C. (2005). Dependencia emocional. In I Congreso Virtual de Psiquiatría 1 de Febrero-15 de Marzo 2000 [citado:*]; Conferencia 6-CI-A:[52 pantallas]. Disponible en: http://www. psiquiatria. com/congreso/mesas/mesa6/conferencias/6_ci_a. htm.
  • Savater, F. (1988). El amor propio y la fundación de los valores. Revista del Centro de Estudios Constitucionales, (1), 377-420.