Amitriptyline (Tryptizol) : qu’est-ce que c’est et quel est son usage ?

16 juillet 2019
L'amitriptyline est un antidépresseur et antalgique très utilisé pour le traitement et la prévention de certains troubles. Découvrez à quoi il correspond et pourquoi on l'utilise.

L’amitriptyline est un antidépresseur tricyclique et un antalgique. Il a été découvert en 1960 et est commercialisé sous les noms Tryptizol ou Deprelio notamment.

Il fait partie des médicaments essentiels listés par l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) en raison de son efficacité et de sa sécurité.

Contrairement à d’autres antidépresseurs tricycliques, l’amitriptyline a une efficacité similaire à celle des inhibiteurs sélectifs de la recapture de la sérotonine (ISRS). Pour cette raison, c’est l’un des antidépresseurs les plus utilisés de son groupe.

Dans quels cas utilisons-nous l’amitriptyline ?

L’amitriptyline est indiquée pour le traitement et la prévention de différents troubles :

  • Traitement du trouble dépressif majeur chez les adultes
  • Traitement de la douleur neuropathique chez les adultes : par exemple, dans le cas de la fibromyalgie ou de névralgie post-herpétique
  • Prophylaxie des céphalées de tension chronique chez les adultes
  • Prophylaxie des migraines chez l’adulte
  • Traitement de l’énurésie nocturne chez les enfants à partir de 6 ans : on a recours à ce traitement uniquement lorsqu’aucun autre traitement n’a fonctionné et qu’il n’existe aucun cause pathologique expliquant les symptômes

Parfois, l’amitriptyline est également utilisée pour traiter certains troubles de l’alimentation. Dans d’autres cas, elle est utilisée pour traiter le hoquet persistant.

l'amitriptyline est un traitement contre la dépression

Comme la majorité des substances pharmaceutiques, on recommande de commencer le traitement avec de faibles doses. Peu à peu et progressivement, on pourra augmenter les doses en fonction de la tolérance et de la réponse clinique du patient. En supprimant le médicament, il faut agir de la même manière : réduire progressivement la dose.

Normalement, on administre la substance par voie orale, et ce 4 fois par jour. Il est recommandé de toujours prendre le médicament à la même heure et de suivre les indications fournies par le spécialiste au cas par cas.

Mécanisme d’action

En tant qu’antidépresseur tricyclique, le mécanisme d’action de l’amitriptyline est l’inhibition de la recapture de noradrénaline et de sérotonine dans les terminaisons nerveuses. Cela contribue à renforcer l’action des neurotransmetteurs dans le cerveau et à réduire les états dépressifs.

L’amitriptyline bloque également les canaux ioniques du sodium, du potassium et le NMDA – N-metil-D-aspartato-. Cela explique son effet sur la douleur neuropathique dans la prévention de la céphalée chronique et de la migraine. Cette substance a une grande affinité avec les récepteurs alpha-adrénergiques, muscariniques M1 et histaminiques H1. Elle est plus sédative et a des propriétés plus anticholinérgiques que d’autres antidépresseurs tricycliques.

Son action thérapeutique antidépressive et antalgique agit généralement au bout de 2 à 4 semaines. Cependant, son action sédative est relativement plus rapide et intense. Les effets secondaires peuvent commencer à se manifester dès la première dose.

L’amitriptyline s’absorbe très bien dans le tube digestif. Après son administration, elle se métabolise en nortriptyline. C’est un autre principe actif aux actions antidépressives. Il est un inhibiteur plus puissant de la recapture de noradrénaline et de sérotonine.

Effets secondaires

L’amitriptyline peut provoquer différents effets secondaires similaires à d’autres antidépresseurs tricycliques. Cependant, les symptômes anticholinergiques sont les plus remarqués. Certains effets secondaires peuvent être :

  • Somnolence
  • Tremblements
  • Vertiges
  • Maux de tête
  • Léthargie
  • Trouble de la parole
  • Agressivité
  • Palpitations
  • Tachycardie
  • Hypotension orthostatique
  • Hyperhidrose (production excessive de sueur)
  • Prise de poids
  • Altérations de l’acuité visuelle
femme souffrant de maux de tête

Avec des doses élevées, il est probable que se produisent des arythmies cardiaques ou de l’hypotension grave. Cependant, ces symtpômes peuvent également apparaître à doses normales chez des patients souffrant d’une certaine cardiopathie. Pour cette raison, l’administration d’amitriptyline est déconseillée chez les patients souffrant d’un quelconque type de problème cardiaque. Des exemples peuvent être : les arrêts cardiaques, troubles du rythme cardiaque ou insuffisance artérielle coronaire.

La consommation combinée de plusieurs antidépresseurs de type IMAOs, inhibiteurs du monoamine oxydase, est totalement contrindiquée. Cela pourrait provoquer un syndrome sérotoninergique. Néanmoins, de nombreux autres médicaments interfèrent avec le mécanisme et l’action de l’amitriptyline.

Tout comme pour tout traitement pharmaceutique, il est essentiel de prendre des précautions et de suivre les indications du spécialiste dans toutes les circonstances. La tolérance et la réponse clinique varient chez chaque patient. Pour cette raison, il est nécessaire d’adapter la doses en fonction de celles-ci.

 

  • Agencia Española de Medicamentos y Productos sanitarios (2015). Ficha técnica. Tryptizol. [Online] Disponible en: https://cima.aemps.es/cima/dochtml/ft/37130/FT_37130.html
  • Thour A, Marwaha R. Amitriptyline. [Updated 2019 Jan 23]. In: StatPearls [Internet]. Treasure Island (FL): StatPearls Publishing; 2019 Jan-. Available from: https://www.ncbi.nlm.nih.gov/books/NBK537225/
  • O’Sullivan, C., & Froyman, C. (2018). Nortriptyline safer than amitriptyline?. Canadian family physician Medecin de famille canadien, 64(9), 634-636.