Pour aller loin, il faut être passionné

26, novembre 2015 dans Psychologie 0 Partagés

Nous, les êtres humains, nous sommes habitués à vivre dans un monde d’exigences absolutistes et d’obligations absurdes.

On se met nous-mêmes une pression énorme, et on finit par être quotidiennement envahi par la tension et l’anxiété.

La société dans laquelle on vit nous dit que l’on doit faire certaines choses, avoir tel travail ou se comporter d’une façon bien précise pour être quelqu’un de courageux. On nous insuffle tous ces principes comme un dogme absolutiste.

Si on décide d’adopter ce dogme absurde et irréel, on se sentira constamment sous pression car on se dira : «Je dois être beau !», «Je dois être un professionnel de renommée !», «Je dois parfaitement éduquer mes enfants !», etc.

Curieusement, quand on se laisse porter par la force de l’obligation, on provoque en nous ce que l’on appelle en psychologie des blocages mentaux.

Lorsque l’on tente de mener à bien des projets dans l’anxiété et la tension, généralement, le résultat final est médiocre, ce qui alimente nos pensées négatives sur nous-même.

Le secret pour sortir de ce cercle vicieux consiste à commencer à se rendre compte que nous nous imposons nous-même les obligations.

Il est vrai que notre culture nous envoie certains messages superficiels portant sur la façon dont on doit être ou dont on devrait agir, mais finalement, vous seul déciderez si vous resterez fidèle à ces idées.

shutterstock_174553253

Il a été prouvé que celui qui entreprend un projet, soit-il personnel ou professionnel, sans rien s’imposer mais en prenant plaisir à faire les choses avec passion, va beaucoup plus loin que celui qui se met constamment la pression.

Le passionné travaille et fait des efforts, mais il le fait avec amour, car il veut profiter de ce qu’il fait. Si les choses se passent bien, tant mieux, mais si elles ne se passent pas bien du tout ou si elles échouent, il sait que ce n’est pas la fin du monde pour autant.


L’échec suppose un apprentissage

et un passeport vers le succès


Et même si après avoir essuyé de nombreux échecs, vous n’atteignez aucun but intéressant, ce ne serait pas non plus la fin du monde.

La vie nous offre des millions d’alternatives aussi intéressantes les unes que les autres, permettant à chacun de se développer, mais toujours avec plaisir !

Il est essentiel de comprendre que sommeille en nous un enfant qui veut profiter de la vie ainsi que du reste du monde.

Finalement, l’objectif le plus important de l’être humain est d’être heureux, et pour cela, chacun doit se décharger de ses poids, car personne n’a l’obligation de rien.

Quand on se libère de ces chaînes mentales auxquelles chacun a décidé de s’enchaîner, on découvre que vivre heureux est la chose la plus facile du monde.

Chacun fait ce qu’il souhaite, sans avoir peur de rien, sans craindre l’opinion ou l’approbation de la société et sans avoir peur de l’échec.

Tout à coup, vous vous rendez compte que l’enfant qui sommeille en vous rit de tout et avec tous car dans chaque situation, il y a de quoi rire et avec quoi jouer.

La vie est un jeu, et jouer implique amusement, satisfaction, et amour pour la vie telle qu’elle se présente, sans exiger ni imposer.

Regardez-vous… Vous avez des bras ? Des pieds ? Une tête saine pour penser ? A boire et à manger ? Plus de choses encore ?

Si vous avez tout cela et même plus, vous êtes chanceux. Vous avez déjà tout pour vous laisser guider par la force du profit et pour faire ce que vous aimez dans le calme et le plaisir.

shutterstock_108212615

Faites les choses parce que vous le voulez, parce que vous le désirez et parce qu’elles vous passionnent.

Quittez votre travail de bureau si vous êtes passionné par le métier de sculpteur ! Essayez au moins de vous ouvrir un chemin vers quelque chose qui vous plait. Quittez ce compagnon/cette compagne qui vous fait du mal !


Personne ne vous oblige à demeurer

là ou vous ne voulez pas être


Soyez conscient du fait que si votre quotidien est pourvu de ces bases essentielles, vous n’aurez rien à craindre, et vous obtiendrez les résultats les plus gratifiants jamais obtenus, autrement dit votre propre bonheur.

Par conséquent, la leçon à tirer de cet article est la suivante : «A partir de maintenant, je me laisserai porter par la force de la passion et je laisserai de côté la force de l’obligation».

Pour aller loin, il faut être passionné…

A découvrir aussi