5 sensationnelles phrases de Kenzaburo Oé

· 31 août 2018

Beaucoup de phrases de Kenzaburo Oé reflètent ses tragédies personnelles et les terribles événements sociaux dont il a été témoin. Il s’agit de l’un des écrivains les plus vivants et les plus profonds du XXe siècle. L’un des plus lus dans le monde entier, également.

Kenzaburo Oé est né dans un petit village au Japon. Il venait d’une famille très humble. Son désir de progresser l’amena à vivre à Tokyo, où il obtint ses diplômes en philosophie et en littérature. Il souffrit alors d’un choc culturel car son village natal était très différent de la grande ville qu’il trouva. Ceci l’amena à élaborer ses premiers écrits.

« Je m’intéresse depuis l’enfance à la manière dont notre corps limité s’adapte à la souffrance. »

-Kenzaburo Oé-

La plupart des phrases de Kenzaburo Oé sont courtes et directes. Il possède une essence humaniste, avec des nuances existentialistes. Son style est agile et énergique, riche en images poétiques et en réflexions profondes. Voici certaines de ses déclarations les plus connues.

1. Une des phrases de Kenzaburo Oé sur la peur

La peur apparaît souvent dans les phrases de Kenzaburo Oé, explicitement ou implicitement. Il ne s’agit pas, selon lui, de succomber à la peur, mais de la raisonner. Ce merveilleux écrivain, prix Nobel de littérature en 1994, croit également en la capacité de l’être humain à se libérer de lui-même.

phrases de Kenzaburo Oé sur la peur

Une des phrases de Kenzaburo Oé reflétant cela dit : « Pour contrôler la peur, il faut l’isoler. Et pour cela, vous devez définir son objet avec précision« . Excellent conseil. Spécifier l’objet de la peur est un moyen de commencer à la surmonter.

2. Deux facettes du monde

Une des phrases de Kenzaburo Oé dit : « Lorsque je veux regarder notre monde avec les deux yeux, ce que je perçois sont deux mondes superposés : l’un lumineux et clair, étonnamment net. L’autre vague et subtilement sombre« .

L’ambiguïté de l’existence, qui est également l’ambiguïté des êtres humains, se reflète dans ce texte. La dualité qui nous habite : le bien et le mal, le lumineux et l’obscur, le grandiose et le misérable … Nous sommes en permanence confrontés à ce paradoxe tout au long de la vie.

3. Le bon écrivain

Kenzaburo Oé a également souvent réfléchi sur le métier d’écrivain. Au-delà d’une vocation, l’écriture est aussi une position contre l’existence. Elle constitue en même temps un témoignage, une thérapie et un exercice culturel.

Il dit à cet égard : « Un bon écrivain ne devrait jamais se stabiliser« . Il fait référence au fait que l’instabilité est précisément l’un des moteurs de l’écriture. S’il n’en était pas ainsi, il n’existerait pratiquement aucune raison d’imaginer d’autres mondes possibles à travers la littérature.

 

4. Le spectre de la bombe atomique

L’un des événements qui a le plus frappé Kenzaburo Oé fut le lancement de la bombe atomique sur Hiroshima et Nagasaki. Non seulement à cause de la dévastation qu’elle a causée, mais aussi à cause de la quantité impressionnante de conséquences physiques et psychologiques qu’elle laissa aux Japonais.

De nombreuses phrases de Kenzaburo Oé sont consacrées à ce sujet. L’une d’elles dit : « L’ importante leçon du drame d’Hiroshima est la dignité« . Il se réfère à la volonté inébranlable de son peuple de reconstruire la nation après ce terrible événement. Les Japonais se dimensionnèrent au moment historique, d’abord avec la capitulation et ensuite avec la reconstruction.

5. L’acte de mentir

Le but de Kenzaburo Oé n’est pas de moraliser à travers sa littérature. Il n’essaie pas de donner des leçons de morale. Il ne prétend pas postuler des modèles de comportement. Le questionnement éthique est cependant à la base de tous ses romans et essais. Plus en tant que question que comme une approche explicite ou un dogme.

Une de ses phrases dit : « Si vous mentez pour vous sortir du pétrin, vous devez le faire de manière à ne pas avoir à mentir de nouveau lorsque la vérité sera connue« . Il ne cherche donc pas à condamner le mensonge mais à indiquer ses inconvénients. Il suppose que la vérité apparaîtra et que, par conséquent, ce fait doit être pris en compte lors de l’émission d’un mensonge.

phrases de Kenzaburo Oé sur le mensonge

Outre la bombe atomique, ce qui a le plus angoissé Kenzaburo Oé est le fait d’avoir eut un fils souffrant d’une déficience intellectuelle. Cela changea totalement sa vie. Sa littérature également. Il s’agit peut-être de la raison pour laquelle nous avons l’impression d’être en face de quelqu’un ayant sûrement rêvé de déchiffrer le sens de l’impossible lorsque nous le lisons.