5 phrases de livres que vous n’oublierez pas

· 25 novembre 2016

Il y a des livres que nous lisons et qui ne laissent aucune trace dans notre mémoire, mais il y en a d’autres dont nous nous souvenons et que nous aimons, même si le temps passe et que nous ne les relisons pas.

De nombreuses phrases de livres sont inoubliables, font partie de nous et sont les petits maillons de la chaîne de notre mémoire qui nous rappellent qui nous sommes. 

Ces livres particuliers, que nous ne pouvons pas oublier, font partie de notre vie, de notre manière de penser et d’agir, et même si nous les avons déjà lus plusieurs fois, nous ouvrons leurs pages à nouveau pour relire les phrases qui nous émeuvent.

Les phrases de livres : la mémoire écrite

Certaines phrases de livres qui parlent de la solitude, de la mort, de l’amour, de la passion, de l’enfance… Et chaque livre est un monde en lui-même, avec lequel nous grandissons et nous mûrissons. Chaque livre a son moment.

Il y a des phrases de libres qu’il n’est pas nécessaire de lire car elles sont inscrites au fer rouge dans notre cœur et dans notre âme.

Lire et apprendre demande du courage, d’avoir des rêves plein la tête, ainsi qu’un esprit ouvert. Vous êtes prêt ?

La solitude des personnes différentes

Paolo Giordano a publié en 2008 un magnifique livre intitulé « La solitude des nombres premiers ».

Partant de la métaphore des nombres premiers, il nous parle des liens entre deux amis, Mattia et Alice, qui ont beaucoup de choses en commun, mais qui semblent destinés à ne jamais se rencontrer au bon moment.

etre-avec-quelquun-de-vide-solitude

Cette sensation peut être très fréquente dans notre vie et sous différents aspects. Peut-être parce que nous avons connu la personne idéale pour entamer une relation mais que cette personne n’était pas prête.

Peut-être parce que nous avons trouvé le travail de nos rêves, mais qu’ils l’ont offert à quelqu’un d’autre.

Parfois, il est nécessaire de laisser partir une personne ou une situation, pour que quelque chose de nouveau et de surprenant entre dans notre vie.

Laisser partir est compliqué mais cela ne signifie pas perdre, au contraire. Le futur nous apprendra ce que gagner signifie.

Ne pas chercher et trouver

En 1963, le livre « Marelle » de Julio Cortázar a été publié. C’est un événement marquant de la littérature et il a généré un petit tremblement de terre dans le panorama culturel de l’époque.

« Marelle » est une transgression de la structure classique du roman et casse tous les conventionnalismes qui existaient dans le genre.

« Marelle » est un livre plein de phrases inoubliables pour des générations entières de lecteurs. La phrase que nous avons choisir nous rappelle que parfois, lorsque nous ne cherchons, nous réussissons à trouver.

Souvent, nous nous efforçons à aller au fond des choses sans nous rendre compte que si nous nous arrêtons, ces mêmes choses viennent jusqu’à nous. 

L’amour et le désamour

Le livre « Le nom de la rose » est peut-être l’un des plus jolis livres de la littérature et qui a été adapté au cinéma.

C’est un ouvrage qui nous raconte l’histoire de mystérieux meurtres et une histoire d’amour, entre un jeune moine franciscain (Atso) et une jeune mystérieuse.

dur-chemin-du-desamour

Parmi les phrases de livres les plus connues, celle-ci nous parle de l’amour comme un sentiment universel.

Nous tombons amoureux de manière inattendue, l’amour nous gouverne et par amour, nous faisons des choses que nous n’avions pas imaginées.

Mais l’amour a aussi son côté obscur, le désamour, cette déchirure que nous ressentons quand la personne que nous aimons ne nous correspond pas.

Le souvenir

S’il y a un livre célèbre et inoubliable, c’est bien « Cent ans de solitude », du prix Nobel de littérature Gabriel García Márquez.

Il débute avec cette magnifique phrase qui nous raconte le début et la fin de l’histoire, tout en nous plongeant dans une profonde réflexion.

À certains moments de notre vie, il est important de nous arrêter pour réfléchir, pour penser à ce dont nous nous souvenons, à ce que nous oublions, pour réunir tous les enseignements que l’expérience des années nous a apporté et continuer à avancer sans répéter les mêmes erreurs.

L’enfance

“Le Petit Prince » est sans aucun doute un livre qui nous plonge dans des réflexions très profondes avec des phrases toutes simples.

C’est un hymne à l’enfance, à l’amour, à la créativité et à la passion. Un livre qui est toujours d’actualité malgré le temps qui passe.

detruction-auto-estime-dans-lenfance

Parmi toutes les phrases de livres célèbres, celle du « Petit Prince » a son éclat propre.

La phrase que nous avons choisir est l’une des phrases qui nous incite le plus à réfléchir sur la créativité que nous avons lorsque nous sommes enfants et que nous perdons avec le temps.

Un enfant n’a pas peur du futur ou de l’opinion des autres, et il laisse donc son imagination libre. Retrouver cet enfant intérieur, c’est recommencer à créer, à sentir et perdre à la peur. C’est retrouver l’envie de voler. Oserez-vous ?