5 moments uniques que personne ne peut oublier

11 juillet 2017 dans Psychologie 70 Partagés

La vie est faite de moments, et certains d’entre eux sont absolument mémorables, entre autres parce qu’ils ne se présentent qu’une seule fois dans une vie. Peut-être traverserez-vous des périodes mieux ou pire, mais jamais similaires à ce moment décisif qui vous a changé-e pour toujours. Il s’agit de ces instants qui ouvrent face à vous une porte vers quelque chose de transcendantal que jusqu’alors vous ne connaissiez pas.

Ces moments laissent en vous une trace profonde. Vous pouvez même les oublier consciemment, mais dans votre inconscient leur écho demeurera pour toujours. Ce ne sont pas toujours des bons moments, mais, malgré tout, ils restent ancrés en vous. Ils octroient un sens de base à un ensemble d’expériences.


« Parfois, vous ne connaissez pas la vraie valeur d’un moment jusqu’à ce qu’il s’inscrive dans votre mémoire. »

– Dr. Seuss –


Pourquoi un seul moment peut parfois être plus crucial qu’une longue période de temps ? C’est justement ces moments-là qui représentent une sorte de révélation dans notre vie. Ils ouvrent vos yeux sur quelque chose que vous ne connaissez pas. Ainsi, ils inaugurent une nouvelle dimension dans votre vie. C’est pourquoi on ne les oublie pas, et c’est pourquoi dans la suite de cet article nous vous parlerons de cinq de ces moments inoubliables.

1. Un des moments inoubliables : votre première relation de couple

La première fois que nous sommes en couple avec une autre personne, nous avons déjà fêté différents anniversaires. Pour autant, généralement, pas suffisamment pour que ce moment ne soit pas un des plus émouvants de notre vie. Pousser la porte du monde de l’amour en couple et de la sexualité, c’est inaugurer une des dimensions décisives de la vie.

Généralement, ce qui nous unit à ce-tte premier-ère compagnon/compagne, ce n’est pas vraiment l’amour au sens strict, mais malgré tout, ces moments configurent un premier grand défi et une première grande révélation. Le défi réside dans le fait de mesurer nos ressources en tant que compagnon/compagne. Et la révélation, c’est l’urgence qui imprègne la manière d’aborder l’affection avec l’autre ; à partir de ce moment-là, nous ne sommes plus les mêmes.

2. Le premier travail pour lequel on reçoit une paye

Un des moments mémorables de la vie consiste en celui à l’occasion duquel on reçoit notre première paye pour le travail réalisé. Pas celle que nos parents nous donnent parfois pour une tâche ménagère, mais celle que l’on reçoit d’un employeur étranger à la famille.

Ce qui est transcendantal dans ce moment, c’est qu’il s’agit d’une première gorgée d’autonomie et de liberté. C’est une sensation, presque toujours, très gratifiante. Cela vous permet de vous sentir capable. Si la paye est relativement juste, elle vous prédispose de manière positive envers le travail. Probablement s’agit-il du moment où vous vous sentez réellement adulte.

3. La première fois que vous avez vu votre père pleurer

Le père est une figure qui, d’une manière ou d’une autre, conserve toujours un halo mythique. C’est, dans un sens ou un autre, le chef de cette horde qu’est la famille. Le directeur. Le guide. C’est pourquoi, la première fois que vous le voyez pleurer devient un moment mémorable. Quelque chose se brise en vous avec ses larmes. Quelque chose vous crie qu’avant d’être un père, c’est un être humain aussi vulnérable que vous.

Certaines personnes n’ont jamais vu pleurer leur père. Certaines autres n’ont même jamais vu leur père. Mais, ce qui est sûr, c’est que ces personnes ont autour d’elles une figure d’autorité qui le représente symboliquement, même si ce n’est pas toujours clair et évident. Cette personne à qui on attribue la représentation de la force a une énorme influence sur nous, et le fait de la voir triste nous impressionne de manière profonde. Si elle flanche, cela veut dire que chaque personne peut flancher.

4. L’aide que nous apporte une personne au moment le plus critique

Un des moments immanquables et celui où on sent que toutes les portes se sont fermées. Aussi heureuse et épanouie une personne puisse-t-elle être, elle n’est jamais à l’abri de vivre un moment pareil. C’est comme s’il n’y avait pas d’issues. Tout est obscur et la stupeur vous envahit. Vous sentez la présence de l’imbattable et vous expérimentez l’impuissance.

Dans ces moments auxquels personne n’échappe, nous trouvons tou-te-s toujours une main tendue à saisir. Certain-e-s trouvent quelqu’un qui offre une aide abondante et généreuse. D’autres trouvent celleux qui leur offrent un sourire ou un simple mot de soulagement. Mais dans tous les cas, cette voix de soulagement ou ce geste solidaire devient un beau et inoubliable souvenir.

5. La mort d’un être cher

La première fois que s’ouvre face à nous la porte de la mort, c’est inoubliable. De même que la première fois que la mort atteint une personne chère. Voire une personne morte, ou savoir qu’elle l’est, cela nous met face au concept de finitude. Cela nous rappelle notre propre mort et nous donne la dimension de l’infini.

Si une personne qui nous est chère meure, à la confusion de la mort s’unit celle du deuil, qui diffère selon les gens. Se dessinent clairement les mots « une perte pour toujours ». On entre dans une logique qui nous permet de savoir que la durée de la vie a une mesure précise, et on commence alors à apprendre à dire adieu.

Tous ces moments modèlent nos émotions. Tous ces moments impriment en nous un sceau qui perdure pour toujours. Pour cela, non seulement on les expérimente quand on les vit, mais aussi quand on s’en souvient. Ils sont là, dans notre sang, nous rappelant qui nous sommes, quelle est notre origine et que notre coeur s’arrêtera un jour sans se remettre à battre de nouveau.

A découvrir aussi