5 citations d'Edvard Munch

Edvard Munch était un peintre précurseur de l'expressionnisme, qui nous a laissé non seulement des oeuvres d'art, mais aussi des phrases qui nous permettent de réfléchir sur la valeur de la peinture.
5 citations d'Edvard Munch

Dernière mise à jour : 04 juillet, 2021

Edvard Munch était un peintre qui a marqué l’histoire de l’art avec ses œuvres. En elles, l’angoisse, la peur, la maladie et la mort prédominent, ce qui fait de lui le précurseur de l’expressionnisme allemand. Cependant, il y a quelques phrases d’Edvard Munch qui ont également survécu à ce jour et qui nous permettent de réfléchir sur l’art de la peinture.

Les thèmes que Munch a choisis et qui sont présents dans chacune de ses œuvres, par exemple l’angoisse dans Le Cri, ont beaucoup à voir avec son histoire personnelle. La solitude et la dépression qui l’ont conduit à l’alcoolisme ont permis à sa créativité d’émerger.

Bien qu’il fût un peintre assez renommé, Munch est mort en 1944 dans un sanatorium complètement en proie à la solitude. Voyons quelques-unes des phrases qu’il nous a laissées.

Le cri de Edvard Munch.

1. La peinture est sacrée

“Le spectateur doit prendre conscience du caractère sacré de la peinture, afin qu’il se découvre devant elle comme à l’église.”

Cette première phrase d’Edvard Munch indique clairement que ce peintre considérait la peinture comme quelque chose de sacré. Peut-être considérait-il la peinture de cette façon parce qu’il exprimait à travers lui ses terreurs les plus profondes.

Peindre pour Munch était un moyen de faire ressortir une bonne partie de son monde intérieur. Cela a beaucoup à voir avec les expériences de mort qu’il a vécues dans sa plus tendre enfance (ses proches sont décédés alors qu’il était encore très jeune).

2. L’art naît de l’intérieur de l’homme

“Une œuvre d’art ne peut venir que de l’intérieur de l’homme. L’art est la forme de l’image qui se forme sur les nerfs, le cœur, le cerveau et les yeux de l’homme.”

Selon Edvard Munch, l’art naît de l’intérieur de l’homme. En d’autres termes, à partir de ses expériences.

En fait, Munch exprime par cette phrase que chaque tableau est la forme de l’image de la personne qui le réalise. Tout son être, de ses yeux à ses nerfs, est présent dans chaque trait matérialisé. Une manière très profonde de concevoir l’art.

3. La peur et la maladie comme moteurs pour Edvard Munch

“Sans peur et sans maladie, je n’aurais jamais pu avoir tout ce que j’ai.”

Au début nous évoquions que la dépression, la solitude et l’alcool avaient en quelque sorte permis à Edvard Munch de laisser toute sa créativité s’exprimer sur la toile. Tout ce maelström de sentiments et d’actions a été la conséquence d’une relation amoureuse plutôt houleuse.

Bien qu’il ait fini sa vie dans un hôpital psychiatrique et dépendant de l’alcool, grâce à cette expérience douloureuse, il a pu devenir un artiste reconnu. Munch reconnaît avec cette phrase que sans peur ni maladie, il n’aurait jamais fait la différence.

4. Art et désir de communication

“L’art découle d’un désir de la personne de communiquer avec une autre.”

La quatrième des phrases d’Edvard Munch révèle un détail important que l’on retrouve dans toutes les expressions de l’art. Non seulement la peinture, mais aussi l’écriture, la sculpture ou la musique. Tous ces arts ont tous le même but : passer un message.

L’art permet à l’auteur de transmettre ses émotions, ses pensées, ses doutes ou ses peurs. À travers la toile, Munch montrait son angoisse, sa peur, sa terreur d’être seul. D’une certaine manière, il a essayé d’exprimer ce qu’il ressentait, recherchant aussi l’empathie de ceux qui ont vu ses œuvres.

Le baiser de Edvard Munch.

5. Peindre la vie selon Edvard Munch

“Je ne vais plus peindre l’intérieur des hommes qui lisent et des femmes qui tissent. Je vais peindre la vie de personnes qui respirent, ressentent, souffrent et aiment.”

Cette dernière phrase d’Edvard Munch synthétise tout ce que nous avons mentionné et précise ce qu’était l’art pour ce peintre. La peinture sans émotion, celle qui ne fait que refléter une réalité que nous pouvons tous voir, n’avait pas de sens pour lui.

Munch considérait que l’art le plus précieux était celui qui naissait de l’intérieur de chacun. L’art doit ainsi refléter la peur, la tristesse, le traumatisme, la douleur, l’amour. En définitive, il doit transmettre des émotions.

Connaissez-vous des œuvres d’art d’Edvard Munch ? Connaissiez-vous son histoire personnelle ? Nous espérons que ces phrases vous ont rapproché de la manière de penser de ce peintre qui a beaucoup souffert dans sa vie, mais qui nous a laissé une leçon d’art très précieuse. La peinture est un canal de communication qui invitent à la réflexion.

Cela pourrait vous intéresser ...
Paul Cézanne, le grand peintre ermite
Nos PenséesLisez-le dans Nos Pensées
Paul Cézanne, le grand peintre ermite

Son nom est célèbre mais bien des choses sur sa vie demeurent méconnues : découvrons ensemble la vie et l'oeuvre de Paul Cézanne.