5 choses que nous avons à apprendre des enfants, les meilleurs négociateurs au monde

· 23 juin 2015

Un enfant peut toujours enseigner trois choses à un adulte… : être content sans raison…, s’occuper toujours à quelques-chose et savoir exiger de toutes ses forces ce qu’il désire….

Paulo Coelho


 

Ne vous êtes-vous jamais arrêté à penser à quel point les enfants sont habiles pour obtenir ce qu’ils veulent? Ces petits fous négocient constamment avec nous, et sans aucun doute, ils sont véritablement doués pour cela.

Si vous voulez apprendre à négocier, restez attentifs à ces 5 techniques, qu’Alejandro Hernández nous révèle à propos des ressources qu’utilisent habituellement les enfants  pour obtenir ce qu’ils veulent:

1. Les enfants posent pleins de questions

L’enfant demande et l’adulte suppose. Quand un enfant répond à un coup de téléphone, il souhaite absolument connaître la raison de l’appel. Il est clair qu’il se conforme à toute réponse qui lui semble être possible à ce moment mais néanmoins, il ne cesse de demander.

Ainsi, alors que l’enfant se pose des questions sur ce qu’il ne connait pas, l’adulte fait semblant qu’il connait toujours la réponse de peur de paraître incompétent.

2. Ils savent ce qu’ils veulent et ne cessent de le demander

Les enfants demandent ce qu’ils veulent de façon constante, car ils savent que plus ils demandent, plus ils seront susceptibles d’obtenir ce qu’ils veulent.

Cependant, les adultes ne demandent pas, mais ils restent silencieux. Il semblerait que nous attendions que les autres soient en mesure de lire dans nos pensées et quand ils devinent ce qui se passe dans notre tête, nous arrivons même à le nier catégoriquement.

Si nous ne disons pas aux autres ce que nous voulons, ils ne pourront guère nous le donner. Les enfants sont étonnamment habiles avec cette faculté, parce qu’ils n’ont aucune réserve pour exposer leur désir à quiconque.

enfants2

3. Ils n’acceptent pas un NON et ne se conforment pas

Pour les enfants, le NON est le début de la négociation, alors que pour l’adulte le NON représente la fin. Tant à l’âge adulte qu’à l’enfance, le pire qu’on puisse dire est OUI, car il annonce la fin de la négociation.

Un OUI direct ne nous apporte rien et peut même aller jusqu’à nous frustrer, car la négociation est un jeu très amusant.

Il est possible qu’un enfant reçoive tous les jours un NON comme réponse, des centaines de fois,. Cependant, il ne règle pratiquement jamais la question après la première réponse négative.

Les enfants nous poussent dans nos limites. Ainsi, ils obtiennent peu à peu le morceau du gâteau qui les mettait en appétit dès le début et que vous refusiez de leur donner.

4. Ils sont extrêmement insistants

« On arrive bientôt? Combien de temps il reste ? Je m’ennuie, on arrive quand? »

L’enfant insiste et contrairement à ce que l’on pourrait attendre, il sait que s’il n’obtient  pas quelque chose dans l’immédiat, il l’obtiendra à un autre moment, ou quelque chose de semblable voire plus gratifiant.

Ceci est totalement habituel et si la réponse ne les satisfait pas, les enfants demanderont pourquoi oui ou pourquoi non jusqu’à ce qu’ils obtiennent la réponse qui leur convient.

5. Les enfants ne cèdent pas, ils échangent

L’enfant échange son bon comportement pour ce qu’il veut, mais cède rarement ni ne renonce à son désir. Dans leurs négociations, les enfants font que les autres ne soient pas perdants.

Au bout du compte, la négociation est comme un jeu d’enfant, avec lequel nous apprenons comme des enfants.

Images reproduites avec l’aimable autorisation de Sunny studio