4 raisons pour lesquelles le désordre affecte la santé mentale, selon la science

Le désordre affecte la santé mentale : c'est du moins ce que suggèrent certaines recherches. Comment l'ordre et le bien-être sont-ils liés ? On vous dit tout ici !
4 raisons pour lesquelles le désordre affecte la santé mentale, selon la science

Dernière mise à jour : 03 mai, 2022

Le désordre affecte-t-il la santé mentale? De quelle manière? Avez-vous déjà ressenti un sentiment de paix en rangeant votre bureau ? Et au niveau mental ? Vous sentez-vous mieux lorsque vous gardez vos pensées bien « organisées » ?

Comme nous le verrons, le désordre peut aller au-delà de la dimension physique (de l’environnement), et c’est alors que l’on parle de désordre mental (incapacité à inhiber des informations non pertinentes).

Dans cet article, nous parlerons de quelques recherches intéressantes axées sur l’analyse de la relation entre l’ordre et le bien-être, ou entre le désordre et le malheur ou une moins bonne santé mentale.

Le désordre affecte-t-il la santé mentale?

Une étude de 2018, dirigée par la chercheuse Catherine Roster de l’Université du Nouveau-Mexique, a examiné comment les perceptions de l’environnement et du bien-être pouvaient être liées ; plus précisément, Roster et ses collègues ont examiné les relations possibles entre le désordre à la maison et le bien-être subjectif.

À travers l’étude, il s’agissait de déterminer si la perception que nous avons du foyer (et de son ordre ou désordre) avait un impact sur notre bien-être et notre sentiment de satisfaction à l’égard de la vie. Mais qu’entend-on par foyer ? À quelles conclusions pensez-vous que les chercheurs sont parvenus ?

Pièce désordonnée

Foyer et désordre

La chercheure principale de l’étude, Roster, a défini le « foyer » comme une vaste constellation d’expériences, de significations et de situations qui façonnent activement et sont façonnées par une personne dans la création de son mode de vie.

Selon Roster, le désordre nous empêche de vivre confortablement et de nous développer correctement dans le monde. De plus, le désordre est lié à d’autres concepts, comme la saleté.

Que devaient faire les participants ?

Pour cette expérience, Roster et ses collègues ont sélectionné un échantillon de 1 500 adultes (âgés de 18 ans et plus) ayant des difficultés avec l’ordre (allant de légères à modérées).

Les participants à l’étude ont été invités à évaluer leurs propres comportements liés au désordre, à déterminer dans quelle mesure ils se sentaient attachés à leur foyer et à expliquer dans quelle mesure leur foyer leur offrait un certain confort ou bien-être psychologique.

Résultats : plus il y a de désordre, moins il y a de bien-être ?

Les résultats de l’étude ont montré comment le désordre était négativement lié au sens psychologique du foyer (considéré comme un « refuge » psychologique), ainsi qu’au bien-être. Autrement dit, plus le désordre est important, plus le bien-être subjectif est faible. Selon les chercheurs, le désordre est souvent une conséquence du désir naturel des gens de s’approprier leurs espaces personnels avec des biens.

Cependant, lorsque le désordre devient excessif, il peut menacer de « piéger » physiquement ou psychologiquement une personne dans des environnements domestiques dysfonctionnels, comme l’indiquent également les auteurs. Ceci, à son tour, génère une détresse personnelle accrue, ainsi qu’un sentiment de déplacement et d’aliénation.

Raisons pour lesquelles le désordre affecte la santé mentale, selon la science

Grâce à l’étude expliquée de l’Université du Nouveau-Mexique et d’autres que nous mentionnerons, nous pouvons extraire une série de raisons pour lesquelles le désordre affecte la santé mentale.

Mauvaise alimentation

Les gens mangent moins bien lorsqu’ils se sentent stressés et quand ils se trouvent dans des environnements où règne le désordre. C’est ce que suggère une étude australo-américaine (2017) de l’Université Cornell, dirigée par Lenny Vartarian.

Au cours de l’étude, il a été déterminé ce qui suit : lorsque la cuisine est désorganisée et désordonnée (chaotique) et qu’en plus, une perception de faible maîtrise de soi « s’instaure » chez le participant, celui-ci mange deux fois plus de biscuits que ceux qui ont un cuisine propre et soignée.

Moins bonne santé mentale et rendement plus faible

Dans une autre étude, cette fois par Bliese et al. (2017) de l’Université de Caroline du Sud, on a découvert qu’un environnement confortable était essentiel pour une bonne hygiène. L’hygiène, quant à elle, est liée à un bon état de santé mentale.

De plus, une autre étude sur la satisfaction au travail indique que lorsque les espaces deviennent désordonnés, le rendement au travail diminue.

Bien-être subjectif faible

Les résultats de la recherche susmentionnée de l’Université du Nouveau-Mexique suggèrent que le fait d’accumuler trop d’objets dans un endroit trop petit peut nous faire nous sentir moins bien. Autrement dit, cela peut diminuer notre bien-être subjectif ou psychologique. Pourquoi ? Parce que nous sentirons que cet espace est notre « ennemi ».

Pensées moins efficaces

Dans ce cas, nous faisons référence au désordre mental et pas tant au physique. Ressentir un désordre mental implique de ne pas être capable d’inhiber des informations non pertinentes.

Lynn Hasher, chercheuse à l’Université de Toronto, a émis l’hypothèse que ce désordre mental est l’une des principales causes de perte de mémoire liée à l’âge. De plus, les recherches actuelles de Hasher (Amer, Campbell et Hasher, 2016) continuent de renforcer la même hypothèse.

Esprit avec beaucoup de pensées

Le désordre affecte la santé mentale : une plus grande paix intérieure ?

Quand on parle de désordre, on peut faire référence à un désordre mental ou à un désordre physique (c’est-à-dire de l’environnement). Cependant, comme nous l’avons vu, la science suggère que les deux types de désordres sont liés à des niveaux inférieurs de bien-être subjectif.

D’autre part, il existe une autre façon de relier ces concepts ; d’une certaine manière, quand nous avons nos affaires en ordre, notre esprit semble également être en ordre. Autrement dit, plus l’ordre externe est grand, plus l’ordre interne est grand.

Il vous est sûrement déjà arrivé, à un moment donné, de jeter la poubelle ou de jeter les déchets que vous aviez accumulés et de vous sentir libéré, plus calme, « plus propre ». Comme si un poids vous était enlevé. Ainsi, il y a des raisons de penser qu’être ordonné dans son foyer (et dans son esprit) peut être un facteur clé pour retrouver le bien-être émotionnel et le bonheur.

This might interest you...
Les peurs qui se cachent derrière le désordre
Nos Pensées
Lisez-le dans Nos Pensées
Les peurs qui se cachent derrière le désordre

Il existe toute une série de peurs qui se cachent derrière le désordre. La négligence inhérente à l'ordre des choses est bien plus qu'un manque de ...



  • Amer, T., Campbell, K. L., & Hasher, L. (2016). Cognitive control as a double-edged sword. Trends In Cognitive Sciences, 20(12), 905-915. doi:10.1016/j.tics.2016.10.002
  • Bliese, P. D., Edwards, J. R., & Sonnentag, S. (2017). Stress and well-being at work: A century of empirical trends reflecting theoretical and societal influences. Journal of Applied Psychology, 102(3), 389-402. doi:10.1037/apl0000109
  • Roster, C. A., Ferrari, J. R., & Jurkat, M. P. (2016). The dark side of home: Assessing possession ‘clutter’ on subjective well-being. Journal of Environmental Psychology, 4632-41. doi:10.1016/j.jenvp.2016.03.003
  • Vartanian, L. R., Kernan, K. M., & Wansink, B. (2017). Clutter, chaos, and overconsumption: The role of mind-set in stressful and chaotic food environments. Environment and Behavior, 49(2), 215-223. doi:10.1177/0013916516628178