2 exercices pour développer l’intelligence émotionnelle

9 décembre 2018
Il y a une cinquantaine d'années, on considérait encore que les personnes étaient intelligentes lorsqu'elles faisaient preuve de rapidité dans la résolution de problèmes logiques et analytiques.

En 1964, Michael Beldoch introduit pour la première fois une nouvelle perspective concernant l’intelligence. Elle était basée sur la sensibilité et la communication émotionnelle : l’intelligence émotionnelle.

Depuis l’apparition de ce concept, le thème a évolué de manière remarquable et il a énormément gagné en importance. Il est principalement présent dans le domaine psychologique. Mais il s’applique également à de nombreux autres domaines. Or, à quoi correspond exactement l’intelligence émotionnelle ?

L’intelligence émotionnelle est la capacité à gérer le monde émotionnel aussi bien d’un point de vue personnel que dans nos relations avec les autres. Elle commence donc par la prise de conscience de soi-même et continue avec la conscience sociale. L’intelligence émotionnelle suppose de comprendre le fait que beaucoup de nos comportements et de nos décisions sont basés sur des aspects émotionnels.

De plus, elle peut être apprise si l’on emploie les outils adéquats. Dans cet article, vous trouverez deux exercices permettant de développer l’intelligence émotionnelle. Etes-vous prêt ?

« L’intelligence émotionnelle représente 80% du succès dans la vie ».

Daniel Goleman

Quels sont les bénéfices associés à la gestion des émotions ?

Les émotions jouent un rôle fondamental dans notre vie : elles sont responsables d’une grande partie de nos décisions et surtout, de notre état moral. Bien que nous soyons des animaux rationnels, les émotions peuvent finir par déterminer en grande partie nos comportements et notre attitude.

De plus, les émotions nous aident à continuer d’être actifs. Elles sont responsables du bon fonctionnement des relations interpersonnelles, et par conséquent de notre survie. L’intelligence émotionnelle est un outil qui nous permet de nous organiser en groupe et de favoriser le bon fonctionnement des structures sociales.

les relations sociales et l'intelligence émotionnelle

Cependant, nous ne pouvons pas ou ne savons pas toujours comment gérer les émotions. Et ce, surtout lorsqu’elles sont associés à des épisodes ou à des situations difficiles telles que la perte d’un être cher. Néanmoins, les personnes dotées d’un niveau élevé d’intelligence émotionnelle seront capables d’accepter et de traiter les émotions négatives de manière plus acceptable. Etre conscients de nos émotions et nous en rendre responsables sont des capacités fondamentales pour notre bien-être.

Pour cette raison, il est très important de pouvoir profiter d’une éducation émotionnelle dès l’enfance. De cette manière, il sera plus simple d’acquérir la dextérité nécessaire pour gérer les différents états émotionnels que nous pouvons expérimenter, réduire ceux qui génèrent en nous du mal-être et élargir l’éventail d’émotions positives.

De plus, le fait de comprendre le nature des émotions nous aidera d’une part à nous comprendre personnellement et à accepter avec plus de tranquillité ce que nous ressentons. D’autre part, cela nous aidera à identifier les émotions des autres et donc à améliorer nos liens avec eux.

Exercices pour développer l’intelligence émotionnelle

Parfois, les émotions peuvent avoir une influence sur notre quotidien, notre travail et nos relations avec les autres. Pour cela, le fait de connaître certains exercices afin de développer l’intelligence émotionnelle peut nous être d’une grande aide. Ci-dessous, vous trouverez deux exercices très efficaces pour cela.

1. Faire un exercice de contrôle de soi

Le fait de cacher ou de nous laisser mener par les émotions n’est pas un comportement très recommandé. En effet, cela peut nous pousser à avoir des réactions exagérées ou à expérimenter des états profonds de mal-être en raison de la charge émotionnelle non libérée. Pour que cela ne se produise pas, nous devons exercer notre auto-contrôle.

La première chose à faire est d’identifier l’émotion que nous expérimentons afin de savoir comment procéder. Dans le cas de la colère, nous devons par exemple identifier au plus vite la raison de notre état. Sommes nous fâchés avec quelqu’un pour ce qu’il a fait ? Ou au contraire, nos sentiments sont-il dus au fait que nous n’ayons pas traversé une bonne journée ?

Identifier le pourquoi de nos émotions nous aide normalement à les changer. De plus, il est important d’analyser les causes de cette émotion. Souvent, la réponse à la question nous révélera la fonction ou le besoin caché nous ayant poussé à en arriver là.

Le pas suivant serait d’accepter cette émotion au lieu de la rejeter. En fait, en approfondissant notre émotion, nous en apprendrons sur nous-même. Si elle est intense, nous pourrons nous éloigner de ce que nous identifions comme la cause l’ayant provoqué ou au moins atténuer son influence.

Ensuite, nous pouvons petit à petit réaliser des exercices de respiration, de relaxation ou de médication pour nous calmer et permettre à l’émotion de perdre en intensité.

Dans tous les cas, cet exercice de contrôle sur soi nous aidera à faire une pause sur le chemin afin de réfléchir et de pousser l’intensité émotionnelle à diminuer. 

Identifier notre manière de nous sentir, la fonction de l’émotion et son rôle est l’un des meilleurs exercices pour développer l’intelligence émotionnelle. 

contrôle sur soi et intelligence émotionnelle

2. Renforcer les émotions positives

Les émotions positives déterminent notre bien-être émotionnel. Une personne motivée, optimiste et enthousiaste aura une marge de progression supérieure à celle d’une personne ayant des sentiments de démotivation, de désillusion et d’indifférence. Pour cette raison, il est très important de faire sortir de nos vies les pensées qui nous font nous sentir mal de manière continue.

Pour cela, nous pouvons réaliser un registre de nos émotions positives et en ajouter à la liste. Nous devons ensuite écrire à côté les activités, les situations ou les personnes qui peuvent être associées à chacune de ces émotions. Une autre solution peut être de lire la liste à la fin de la journée et d’ajouter des notes à côté des émotions que nous avons ressenties.

Un autre exercice permettant de développer l’intelligence émotionnelle est d’identifier les émotions positives que nous souhaitons renforcer. Et de penser aux différentes circonstances pouvant les générer. De cette manière, nous pouvons simplement vivre intensément ces sensations. Nous pouvons également penser aux petits détails du quotidien qui nous entourent. Et nous rendent plus heureux. 

Comme nous pouvons le voir, l’intelligence émotionnelle est un pilier fondamental dans nos vies. Nous pouvons la développer dès lors que nous nous en donnons les moyens. En revanche, le fait d’y parvenir est un processus complexe. Et nous avons besoin de temps pour apprécier les effets des exercices. Plus tôt nous commencerons à développer notre intelligence émotionnelle, plus tôt nous progresserons.